Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Personnes âgées : conseils pour se protéger des cambriolages

Mise à jour le 10 décembre 2020    -   en partenariat avec HIZY
Imprimer l'article Envoyer par email

Votre père ou votre mère voit ou entend moins bien, vous semble plus fragile qu’avant ? Il est peut-être temps d’améliorer la sécurisation de son logement. Notamment parce que les personnes âgées sont des cibles privilégiées d’agressions à leur domicile et de cambriolages. Conseils de la gendarmerie pour réduire les risques et protéger ses aînés.

À lire dans cet article

  1. Sécuriser le logement de la personne âgée
  2. Protection du logement en cas d’absence
  3. Attention aux faux pompiers et aux faux gendarmes !
  4. Inscrivez votre parent à l’opération tranquillité sénior

Sécuriser le logement de la personne âgée

« Protéger une personne âgée et réduire les risques de cambriolage commence déjà pour une bonne sécurisation du logement, rappelle le lieutenant-colonel Mottier, adjoint au chef du Bureau de la sécurité publique de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). On peut équiper l’entrée d’un entrebâilleur de porte et d’un viseur optique pour vérifier qui se présente et refuser l’accès si besoin. » Votre parent âgé peut aussi faire installer dans sa maison et à l’extérieur un système d’alarme et de surveillance du domicile par des sociétés de téléassistance. « Pensez à changer les serrures en cas de perte ou de vol de ses clés et à ne jamais laisser les clés sur la porte d’entrée, y compris à l’intérieur », poursuit le lieutenant-colonel. Rappelez aussi à votre parent de toujours fermer la porte à clé, même quand il est là car certains cambriolages et vols à domicile ont lieu alors que les personnes âgées dorment, regardent la télévision ou jardinent. Vous pouvez aussi équiper votre parent d’un bouton d’alerte personnes âgées en médaillon autour du cou ou au poignet pour prévenir ses proches ou les secours en cas d’agression ou de malaise.

Protection du logement en cas d’absence

« En cas de départ en vacances ou pour une hospitalisation de quelques jours, et pour protéger sa maison des cambriolages, on peut laisser quelques lumières allumées dans le logement à l’aide d’un programmateur (routines) pour faire croire que le logement est occupé, conseille le lieutenant-colonel Mottier. Cette astuce peut décourager le cambrioleur lors de sa phase de repérage. Avant de partir, il est important de faire le tour de sa maison pour vérifier que tout est bien fermé et qu’il n’y a pas d’échelle ou de mobilier de jardin permettant d’accéder à des fenêtres situées en hauteur. » Si votre parent habite en appartement, ne laisser aucun objet de valeur dans les caves et garages, régulièrement visités par certains cambrioleurs. Rappelez à votre parent d’en dire le moins possible sur ses allers et venues, notamment sur les réseaux sociaux. Rédiger un post pour dire qu’on part trois semaines loin de chez soi pourrait intéresser certains « amis » de Facebook mal intentionnés ! De la même manière, ne pas ajouter de prénom sur la boîte aux lettres pouvant indiquer que votre parent âgé vit seul.

Attention aux faux pompiers et aux faux gendarmes !

Faux pompier ou faux gendarme…Les usurpations d’identité sont fréquentes chez les cambrioleurs qui se font passer pour des policiers, des pompiers, des postiers ou des agents EDF pour entrer plus facilement chez les personnes âgées. Parlez de cette méthode utilisée par les cambrioleurs avec votre parent âgé en lui conseillant de demander à tout agent ou artisan de présenter sa carte professionnelle ou un ordre de mission. De demander à prendre rendez-vous pour bénéficier de la présence d’un proche ou d’un voisin. Dites-lui surtout de ne jamais laisser entrer d’inconnu chez lui et de vous prévenir en cas de doute. Il convient en effet de se méfier des arnaques qui ciblent plus particulièrement les personnes âgées.

Inscrivez votre parent à l’opération Tranquillité sénior

Vous pouvez aussi inscrire votre parent à l’opération Tranquillité senior proposée par les services de police et de gendarmerie. Des patrouilles peuvent être organisées en cas de doute sur la présence d’un individu ou d’un véhicule suspect à proximité du domicile de votre parent âgé. Votre parent peut aussi demander à un voisin ou à un proche de passer relever régulièrement le courrier, de montrer sa présence en ouvrant les volets de temps en temps. En cas de cambriolage, dites à votre parent de sortir de son logement pour se rendre chez un voisin (dans le cas où le ou les cambrioleurs seraient encore là), de ne rien toucher et de prévenir immédiatement les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112 depuis un téléphone mobile).