Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Arnaques aux personnes âgées : aidez votre parent à se protéger !

Mise à jour le 24 novembre 2020    -   en partenariat avec HIZY
Imprimer l'article Envoyer par email

Les personnes âgées peuvent être victimes de vols et d’agressions commises par des escrocs profitant de leur fragilité et de leur générosité, de leur solitude. Conseils de la gendarmerie pour déjouer les principales arnaques et protéger votre parent âgé.

À lire dans cet article

  1. Les principales arnaques aux personnes âgées
  2. Faux policier, vraies arnaques aux personnes âgées
  3. Aidez votre parent âgé à se protéger des agressions
  4. Les arnaques par téléphone ou sur Internet
  5. Votre parent est victime d’un abus de faiblesse
  6. Ne pas hésiter à porter plainte

1. Les principales arnaques aux personnes âgées

« On distingue principalement trois types d’arnaques et d’agressions visant plus particulièrement les personnes âgées », explique le lieutenant-colonel Frédéric Ligonesche, chef de la Division des opérations au Service central du renseignement criminel de la gendarmerie nationale :

  • Les vols commis avec usage d'une fausse identité (faux policiers ou faux facteurs par exemple). Mais aussi ceux utilisant le détournement d’attention comme les « vols à la pétition ». Des jeunes filles attirent la sympathie des personnes âgées dans la rue et leur demandent de signer une pétition pendant qu’elles leur dérobent leur carte bancaire ou de l’argent.
  • Les agressions commises dans le but de dérober de l’argent, des bijoux, d’obtenir un code de carte bleue. Elles peuvent avoir lieu au domicile ou dans la rue.
  • Les escroqueries en tout genre, notamment avec abus de faiblesse, commises par de vrais artisans ou des vendeurs profitant de la vulnérabilité et de l’isolement des personnes âgées pour surfacturer des prestations ou vendre des objets à des prix exagérément élevés.

2. Faux policier, vraies arnaques aux personnes âgées

Faux policiers, faux pompiers, faux agent EDF ou faux artisans en démarchage pour la vente de calendriers, le nettoyage des tuiles du toit, le ramonage de la cheminée ou l’installation de la fibre. En mettant souvent en avant un risque particulier ou une promotion prétendument exceptionnelle. Les possibilités pour votre parent âgé d’être confronté à une personne faisant preuve d’usurpation d’identité sont malheureusement nombreuses. « Il existe aussi des demandes plus étonnantes, mais couramment utilisées poursuit le lieutenant-colonel Ligonesche, comme celle de récupérer un ballon perdu, de demander de l’eau pour un biberon, ou de l’aide pour retrouver un animal perdu. Dans tous les cas, les escrocs vont profiter de la vulnérabilité de la personne âgée et détourner son attention pour lui soutirer de l’argent, lui dérober des biens. La principale chose à faire pour éviter ce type de vol est de ne pas laisser un inconnu entrer chez soi, de prendre le temps de la réflexion avant de se décider pour demander l’avis d’un proche ». La gendarmerie rappelle sur son site les numéros utiles et les bons réflexes à adopter.

3. Aidez votre parent âgé à se protéger des arnaques

Expliquez à votre parent âgé qu’un agent EDF ou internet doit avoir été annoncé par courrier ou mail de l’organisme. « Pour éviter les arnaques, la personne âgée ne doit pas hésiter à demander la présentation d’une carte professionnelle, y compris à une personne en uniforme, recommande le lieutenant-colonel Denis Mottier, adjoint au chef du Bureau de la sécurité publique de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). Elle peut demander à cet inconnu de repasser plus tard, si possible quand un membre de la famille ou un voisin sera présent ». Pour éviter à votre parent âgé d’être agressé ou volé, dites-lui de préférer les retraits d’argent en agence et non pas seul à un distributeur, de ne révéler à personne où se trouve son argent ou ses bijoux, y compris à des intervenants à domicile en qui il a confiance. Pour sensibiliser votre proche âgé et engager la discussion en famille, la gendarmerie a mis en ligne une vidéo d’une dizaine de minutes intitulée Le visiteur de midi. Elle présente des personnes âgées racontant les arnaques dont elles ont été victimes et des gendarmes rappelant la vigilance à avoir pour se prémunir contre ces vols et agressions.

4. Les arnaques par téléphone ou sur Internet

Les personnes âgées peuvent aussi être victimes de vols et d’arnaques par téléphone ou d’arnaques par internet. Voici quelques conseils à rappeler à votre parent âgé pour les éviter :

  • Privilégier les sites de confiance commençant par « https » et dont l’url se termine par un dessin de cadenas lors de chaque demande de paiement en ligne.
  • Un site vous paraît suspect ? Signalez-le sur le portail officiel des signalements de contenus illicites.
  • Ne jamais répondre à un mail ou un appel demandant des coordonnées bancaires ou un mot de passe (hameçonnage ou pishing) ou informant votre parent âgé qu’il est l’heureux gagnant d’une grosse somme d’argent ou d’un téléphone portable. Y compris en provenance de sa banque, de La Poste ou de la Sécurité sociale (organismes fréquemment utilisés par les escrocs).
  • Dans la mesure du possible, ne pas répondre aux numéros inconnus et ne pas rappeler des appels en absence de numéros ne figurant pas dans le téléphone. Un moyen d’éviter le ping-call, ou arnaque à l’appel en absence.
  • Se méfier des messages en provenance d’un prétendu enfant ou petit-enfant demandant une aide financière urgente à papy ou mamie. Cette arnaque aux grands-parents est bien connue des services de police et de gendarmerie et doit l’être aussi de votre parent âgé !

 

5. Votre parent âgé est victime d’un abus de faiblesse

Les personnes âgées ayant perdu une partie de leur autonomie ou de leur vigilance, ou parce qu’elles vivent seules, peuvent être plus facilement victimes d’arnaques et d’escroqueries, notamment avec abus de faiblesse. « L’abus de faiblesse se traduit dans la loi par le fait de profiter de la vulnérabilité d’une personne en vue de l’inciter à faire, ou ne pas faire, des actes qui auront des conséquences préjudiciables pour elle-même. » Il peut s’agir de la vente d’un objet de la vie courante à un prix excessif (matelas, aspirateur…) ou de la signature d’un contrat de prestation de services dont votre parent n’a pas forcément besoin. Des escroqueries permises notamment par le manque d’information des personnes âgées sur les méthodes utilisées.

6. Ne pas hésiter à porter plainte

N’hésitez-pas à contacter la police ou la gendarmerie en cas de démarchage insistant ou d’intrusion (n°17 ou 112 depuis un mobile), à déposer plainte si vous êtes victime d’un vol ou d’une arnaque, à en parler avec votre parent âgé et à demander avec lui si besoin l’annulation d’une vente pour abus de faiblesse. «Trop de gens hésitent à déposer plainte, par honte de s’être fait piégés ou parce qu’ils redoutent des démarches judiciaires qu’ils pensent compliquées. Pourtant, c’est en signalant les faits, y compris ceux qui paraissent anodins, comme des mauvaises réparations à des prix exorbitants ou des demandes de règlement en avance et en espèces, que nous pouvons faire cesser ces agissements », conclut le lieutenant-colonel Denis Mottier. Vous pouvez aussi contacter le numéro vert Info escroqueries au 0805 805 817.