Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Quels sont les aménagements incontournables pour favoriser le maintien à domicile ?

Mise à jour le 1 juin 2021 photo d'une personne montant un escalier
Imprimer l'article Envoyer par email

En vieillissant, les besoins et les attentes évoluent en matière d’équipement de la maison. La baignoire devient inadaptée, les escaliers fatigants et les revêtements glissants sont particulièrement dangereux. Il suffit parfois de petits travaux et de petits aménagements pour transformer l’espace et le rendre à la fois plus confortable et sécurisé.

Pourquoi aménager son logement au fil des ans ?

Comme dit l’adage, « mieux vaut prévenir que guérir ». Il est alors malin de débuter l’aménagement de son logement à l’occasion de travaux, et ce dès l’âge de 50 ans. Si vous envisagez par exemple de rafraîchir une pièce, choisissez des revêtements plus sécurisés et donc moins à risque pour éviter les chutes. Vous souhaitez changer de salle de bains ? Troquez votre baignoire contre une douche à l’italienne, à la fois esthétique et pratique. Vous pourrez ainsi étaler les dépenses au fil des années et profiter d’un logement sécurisé dès l’apparition des premiers signes de dépendance et/ou de mobilité réduite.

Qu’est-ce qu’un aménagement destiné aux seniors ?

Plus que de travaux, il n’est pas rare de parler d’« aménagements spécifiques » lorsqu’il s’agit d’évoquer le cas des seniors. Ces projets s’inscrivent, en effet, dans l’idée d’adapter le logement pour qu’il corresponde aux besoins de ses occupants âgés. Il est d’ailleurs souvent nécessaire de faire installer de nouveaux équipements tels que :

  • Des portes et volets roulants automatisés et pilotables depuis un bouton accessible ou via une télécommande ;
  • Un éclairage plus puissant pour éviter les chutes ;
  • La modification de la salle de bains pour la rendre plus accessible et plus sécurisée : siège de douche, rampe, douche à la place d’une baignoire, W-C surélevés, etc.

Toutes ces installations sont destinées à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Installé dans un logement sécurisé, le risque de chute est diminué et les gestes du quotidien sont facilités. Les seniors peuvent ainsi y vivre bien plus longtemps que dans un logement classique et donc inadapté.

Le choix des travaux à effectuer

L’aménagement du logement impose de faire des choix. Soit parce que le budget est trop conséquent, soit parce qu’il est nécessaire de commencer par une pièce en particulier. Tout dépend alors de l’occupant et de ses besoins principaux, mais aussi du logement et de sa disposition actuelle.

Sachez par ailleurs que de nombreuses aides financières existent pour accompagner ces travaux. Elles sont souvent conditionnées à un certain niveau de revenu, mais permettent de faire diminuer considérablement la facture si les aménagements sont effectués par des professionnels. Certaines sont réservées aux propriétaires occupants, mais d’autres sont également destinées aux locataires. Elles sont versées par l’État, mais aussi par les collectivités territoriales et les caisses de retraite.

Prioriser les travaux

Pour réussir l’aménagement du logement, mieux vaut commencer par la ou les pièces les plus importantes. C’est souvent la salle de bains qui pose le plus de problèmes au quotidien pour les seniors. La baignoire est inaccessible et devient dangereuse à enjamber, les revêtements pas toujours adaptés et glissants et les lavabos parfois trop bas ou trop hauts. De même, les W-C ne sont pas toujours accessibles et situés à la bonne hauteur. Ces deux pièces sont donc souvent à privilégier.

Les travaux dans la salle de bains et les W-C

Lors des travaux d’aménagement de ces deux pièces, il est alors nécessaire de :

  • Faire remplacer la baignoire par une douche ;
  • Faire installer une barre murale de maintien dans la douche et à côté des W-C ;
  • Faire poser un siège de douche ;
  • Installer des tapis antidérapants et/ou changer les revêtements pour qu’ils soient non glissants et parfaitement lisses.

Bon à savoir : Des modèles de baignoires à l’accès facilité existent


Si vous ne souhaitez pas faire retirer la baignoire, sachez que des modèles équipés de porte existent. Ils offrent ainsi un accès facilité. Il n’est alors plus nécessaire d’enjamber le bord.

Le changement de revêtements

Autre point noir de nombreux logements habités par les seniors : les revêtements. S’ils sont glissants, endommagés ou mal posés, ils peuvent être à l’origine de nombreuses chutes. Il est donc primordial de les remplacer. L’ajout de guides lumineux dans les espaces sombres et/ou réduits comme les couloirs peut être d’une grande utilité.

La sécurisation des escaliers

Dans le cadre de l’aménagement, la sécurisation des escaliers doit être une priorité. Cela passe par l’installation d’une main-courante solide installée de chaque côté et le choix d’un revêtement antidérapant. Il est également conseillé de faire ressortir le nez des marches par un système de couleur par exemple pour les rendre plus visibles. Vous pouvez enfin envisager de faire installer un fauteuil de repos pour faciliter la montée.

Les détails à ne pas négliger

Les risques de chutes sont les principaux dangers pour les seniors. Lors de l’aménagement du logement, il est donc important d’y apporter un soin tout particulier :

  • Les rallonges et les fils électriques doivent être fixés ou placés dans des coffrages ;
  • Les tapis doivent être évités ;
  • Les espaces de passage doivent être larges et peu encombrés ;
  • Les dénivellations peuvent être marquées par un changement de couleur ;
  • L’installation de lumières avec détecteurs de mouvement est un plus. Cela évite de nombreuses chutes durant la nuit ;
  • Le recours à un système de téléassistance (via un médaillon) ou de bouton d’alarme doit également être envisagé.

Pour favoriser le maintien à domicile des seniors, de petits travaux et aménagements doivent être réalisés. Ils permettent ainsi de leur offrir confort et sécurité au quotidien et de leur permettre de vivre bien plus longtemps dans un environnement qu’ils aiment.