Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Technologie et seniors, un mariage de raison

Mise à jour le 6 décembre 2018
Imprimer l'article Envoyer par email

« Silver seniors », « seniors 2.0 », « Digital seniors », etc. : peu importe comment la désigner, la génération des baby-boomers n’a jamais été aussi connectée. En moyenne, les 50-75 ans passent plus de 13 heures chaque semaine sur Internet*, pour des besoins divers et de plus en plus, depuis leur tablette.

Silver… et connecté


L’image d’Epinal des seniors incapables de manier une souris ou de naviguer sur internet depuis une tablette ou un smartphone est révolue ! Ces dernières années, la fracture numérique générationnelle s’est largement réduite. La preuve en chiffres : aujourd’hui, près de 2 seniors sur 3 utilisent internet et parmi eux, 63 % déclarent l’utiliser très souvent. Et pas uniquement depuis un ordinateur fixe, puisque plus d’1 senior sur 3 est « bi-device ».**

Multi-écrans et multi-usages


Les seniors maîtrisent aujourd’hui la plupart des grands types de terminaux numériques – ordinateur fixe et portable, smartphone, tablette – et savent en tirer le meilleur usage. Pour des besoins « basiques » comme la communication avec les proches ou le suivi des actualités, mais aussi en intégrant dans leur quotidien des réflexes digitaux comparables à ceux des jeunes générations. Ainsi, 11 % des seniors téléchargent des films, 40 % réalisent des achats en ligne, et chacun dépense un peu plus de 1 600 euros en moyenne chaque année sur le net.

Pourquoi c’est important pour eux ?


Selon les dernières études du CREDOC, les seniors connectés consommeraient plus que leurs pairs non-connectés et entretiendraient davantage de relations sociales. Et les chiffres montrent que l’importance des nouvelles technologies pour eux est toujours plus grande : 49% des seniors considèrent qu’Internet est important pour leur vie sociale et 19% pensent qu’Internet est primordial dans leur vie quotidienne. Et l’effet d’internet va même plus loin, puisque les + de 55 ans qui utilisent Internet et ceux qui se vivent comme digitalisés affirment se sentir beaucoup moins Senior que leurs homologues.