Aide

 

Le Groupe

Comprendre l’IA générative et l’utiliser dans votre entreprise

Mise à jour le 7 août 2023
Imprimer l'article Envoyer par email

Depuis le lancement de ChatGPT en 2022, l’IA générative s’est rapidement démocratisée. En seulement 5 jours, le chatbot créé par la société californienne OpenAI, a enregistré 1 million d’utilisateurs. Ce succès, mais aussi l’arrivée de nouveaux outils comme Midjourney, Bard ou Dall-E, a poussé les organisations à s’intéresser de près à l’IA générative. Une curiosité fructueuse au vu des opportunités potentielles qu’offrent ces technologies pour faire croître leur business.

L’IA générative en entreprise : ses utilisations clés

Le déploiement des modèles d’IA générative n’en est qu’à ses balbutiements, mais des applications apparaissent déjà dans plusieurs domaines. Les usages de l’intelligence artificielle générative en entreprise sont nombreux :



  • Création de contenu (Boomy, MusicLM, Dramatron) : production automatisée de contenu créatif (scénarios de film, musique, dessins animés, etc.)
  • Design (Looka, Genius, Galileo, Uizard) : automatisation de la production de designs (logos, interfaces utilisateur, packaging, etc.)
  • Recherche (Consensus, Elicit.org, Scite.ai) : exploration de nouvelles idées dans un environnement virtuel, découverte de nouvelles solutions à des problèmes complexes.
  • Marketing (Boomtrain, Jasper, ChatGPT) : automatisation de la production de publicités, vidéos, fiches produits, optimisation SEO, etc.
  • Intelligence documentaire (Summarizer, TextCortex) : résumé de documents, analyse de contenus complexes, traduction automatique, etc.
  • Assistant apportant de l’aide en temps réel pour une conversation (Watson Assistant, Tidio AI, Ringover, BotCore) : chatbot, dialogue en temps réel, catégorisation/routage du message, analyse du sentiment, etc. D’après Gartner, en 2026, l’IA conversationnelle diminuera le coût de la main-d’œuvre de 80 milliards de dollars dans les centres de contact.
  • Gestion des contrats (Spellbook, Oblige) : repérage des non-conformités, génération de contrats conformes, de brevets, exploration d’appels d’offres, analyse de risques.
  • Industrie (Point-E d’OpenAI, Elevate3D) : accélération des étapes d’idéation, de prototypage, etc. À l’horizon 2025, Gartner prévoit qu’environ un tiers des nouveaux médicaments et matériaux seront découverts par le biais de techniques d’IA générative.

 

L’IA générative, une réelle opportunité pour votre business

L’IA générative ouvre un large champ des possibles pour votre entreprise. L’intégrer dans vos activités, c’est profiter d’une productivité accrue, grâce à l’automatisation de nombreux processus métiers. Pour 67 % des professionnels, les applications d’IA générative permettent à leur entreprise d’avoir un avantage compétitif. Selon une étude de l’université de Stanford et du Massachusetts Institute of Technology (MIT), le gain moyen de productivité lié à l’utilisation de l’IA est de 14 %. Au total, près de 40 % des heures de travail seront soutenues ou augmentées par cette technologie dans les 3 à 5 prochaines années.

L’adoption de l’IA générative conduit les professionnels sur la voie du changement. D’après un rapport d’Accenture, plus de 9 dirigeants sur 10 conviennent que la convergence des mondes numérique et physique transformera leur activité au cours de la proche décennie. Pour 98 % des professionnels interrogés, l’IA générative booste la créativité et l’innovation, tout en ouvrant une nouvelle ère de l’intelligence d’entreprise (95 %).

 

Les craintes (légitimes) inspirées par l’IA générative

Avec tous les bénéfices potentiels de l’IA générative pour les entreprises, attention à ne pas agir de manière précipitée. Cette technologie n’est pas dénuée de menaces. Parmi ses risques majeurs, nous retrouvons :

  • Deep Fakes. Cette pratique consiste à manipuler des photos ou des vidéos de façon hyperréaliste ;
  • Problèmes de droits d’auteur ;
  • Utilisations malveillantes de l’IA générative susceptibles de cibler votre organisation ;
  • Contrefaçons ;
  • L’intelligence artificielle amplifierait le pouvoir de nuisance des fraudeurs ;
  • Clivages sociaux ;
  • Biais conscients ou inconscients sur les données utilisées ;
  • Impact sur la protection des données ;
  • Pertes d’emplois massives. Selon la banque Goldman Sachs, l’IA générative causerait la suppression de 300 millions de postes à l’échelle mondiale.

Les 3 points clés à retenir :

  • Les cas d’usage de l’IA générative en entreprise sont variés.
  • Productivité, rapidité, innovation : l’utilisation d’outils d’IA générative est au cœur d’enjeux forts pour les professionnels.
  • Si l’IA générative cristallise de nombreux espoirs dans le monde économique, elle n’est pas sans risque.

Face au développement fulgurant de l’IA générative, une nécessité de contrôle apparaît. Après avoir adopté le projet de régulation de l’intelligence artificielle le 14 juin 2023, les eurodéputés s’apprêtent à négocier les règles en faveur d’une IA sûre et transparente. Applicables à tous les outils IA utilisables par les TPE, mais aussi à leurs éditeurs (OpenAi, Google, David Holz, Meta) elles devraient avoir un impact direct sur ChatGPT, Mijourney ou encore MusicGen. Les fournisseurs seront tenus de faire preuve de davantage de transparence, en aidant à différencier les vraies images des fausses ou en offrant des garanties contre la génération de contenus illicites. Pour les professionnels, ces évolutions réglementaires sont synonymes d’une plus grande sécurité.