Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Viaduc de Millau-3730

Présentation générale

Le viaduc de Millau est le dernier maillon de l'autoroute A75 reliant Clermont-Ferrand à Béziers et, en prolongement, Paris à Barcelone. En 1987, les premières ébauches de tracés visant à relier les deux rives du Tarn voient le jour. Sept ans plus tard, différents projets sont mis en compétition et en 1996, le choix de l'Etat se porte sur ia construction d'un pont multihaubané, conçu à l'origine par l'ingénieur Michel Virlogeux et dessiné par les architectes Foster and Partners. Le principe de mise en concession est décidé en 1998. Celle-ci est attribuée en octobre 2001 au groupe Eiffage. La distance entre les deux causses (2460 m) et la hauteur au-dessus du Tarn (270 m) ont amené à choisir le principe d'un ouvrage multihaubané composé de piles en béton, minces, aux ignés élancées et d'un tablier en acier, très léger, effleurant a vallée en sept points seulement. Le viaduc de Millau possède la pile la plus haute du monde , P2 culmine en effet à 343 mètres, soit plus haut que la tour Eiffel. C'est l'alliance du béton et de l'acier qui a permis de relever ce défi architectural. L'acier, notamment, permet la construction d'un tablier mince et de faible poids, soutenu par des haubans. L'ensemble optimise la résistance aux vents circulant à une telle hauteur. Les formes des piles ont été soigneusement étudiées par les architectes afin d'aboutir à un ouvrage aussi discret qu'esthétique, se caractérisant par une insertion douce dans le paysage du Sud Aveyron. C'est la variation constante de leur géométrie qui fait la particularité de ces sept piles : creuses, leur forme en losange tronqué évolue jusqu'à se dédoubler en fourche fine sur leurs derniers quatre-vingt-dix mètres. Une fois les piles en béton achevées, le tablier a été lancé depuis les plates-formes situées en bordure de causses, de part et d'autre de l'ouvrage. Au fur et à mesure de l'assemblage, le tablier était poussé au-dessus du vide par tronçons de 171 mètres depuis le nord et le sud. Dix-huit langages ont été nécessaires pour que les deux éléments du tablier se rejoignent au-dessus du Tarn, le 28 mai 2004. Ensuite, les pylônes ont été transportés sur le tablier au droit de chaque pile puis mis à la verticale. On a alors pu tendre les onze paires de haubans de part et d'autre. Ce sont eux qui portent le poids du tablier et transfèrent les efforts dans les piles. Grâce à eux, le viaduc de Millau a son apparence définitive.
Le groupe Eiffage, constructeur-concessionnaire, a financé les travaux et exploitera le viaduc pendant 75 ans en assurant l'entretien de l'ouvrage et le service à l'usager.

Titre Viaduc de Millau
N° Yvert et Tellier 3730
Pays émetteur France
Lieux Premier Jour Millau

Date Premier Jour 14/12/2004
Date de vente générale 03/01/2005
Date de retrait 26/08/2005

Création

Auteur Lazarevic, Sarah

Graveur N.C.
Mise en page N.C.
Droits de reproduction N.C.
Mode d'impression Héliogravure
Particularité N.C.

Caractéristiques

Format Paysage
Type de support Papier gommé
Hauteur Timbre 27 mm
Largeur Timbre 80 mm
Présentation N.C.
Hauteur de l'ensemble N.C.
Largeur de l'ensemble N.C.
Valeur faciale 0.5 E
Prix N.C.
Surtaxe N.C.
Bénéficiaire de la surtaxe N.C.
Destination N.C.
Tirage N.C.

Thématiques

Thèmes Architecture
Tourisme
Sous-thèmes Architecture fluviale et maritime
Série N.C.
Personnes N.C.
Lieux Millau

Région Midi-Pyrénées

Evènement N.C.
Reconnaissance N.C.