Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Saint-Jean-Marie-Baptiste Vianney, curé d'Ars-2418

Présentation générale

«Je crois que ma vocation était d'être berger toute ma vie». (saint Jean-Marie-Baptiste Vianney, curé d'Ars.)
Jean-Marie-Baptiste Vianney est né le 8 mai 1786 à Dardilly, près de Lyon. Ses parents, humbles cultivateurs, travaillaient dur pour arriver à vivre modestement mais dignement. De son père, homme généreux et courageux, et de sa mère parfaite chrétienne, il hérita des qualités qui guidèrent toute sa vie: l'opiniâtreté mise au service de l'incessante poursuite des vertus qui conduisent à la charité et au renoncement de soi-même au profit des autres.
Mais en ce temps-là grondait la Révolution et il n'était pas toujours facile d'être catholique. A dix ans, Jean-Marie- Baptiste est confessé pour la première fois par un prêtre qui se dissimule sous des vêtements laïques et à treize ans, il fait sa communion à Ecully dans une grange.
Le curé d'Ecully. M. Balley, devina sa ferveur religieuse. C'est là, sous la conduite de son bienfaiteur, qu'il complétera son éducation, apprendra des rudiments de latin et recevra une éducation religieuse et intellectuelle lui permettant d'entrer au séminaire de Lyon.
A la sortie du séminaire, Jean-Marie-Baptiste Vianney fidèle à son maître, retourne à Ecully. Il partage l'existence de M. Balley jusqu'à la mort de celui-ci, le 17 décembre 1817.
En janvier 1818, Jean-Marie-Baptiste Vianney est nommé curé d'Ars, petit village à la lisière des Dombes. Dès son arrivée dans cette paroisse, il constate la misère et l'abandon de la pratique religieuse. Puisque les villageois désertent le chemin de l'église, c'est lui qui va porter la bonne parole dans les chaumières. Il donne l'exemple des vertus qu'il prêche. Jusqu'à sa mort, c'est-à-dire pendant 41 ans, il restera le curé de la paroisse d'Ars. Dans la lutte qu'il entreprend pour réaliser ses objectifs, il s'attaque à l'ignorance, aux cabarets et aux bals peu recommandables: il ramène les brebis égarées au sein de l'Eglise, ouvre même une école où entrent de nombreux élèves. Faisant de la charité le maître mot de son action, il émeut ses paroissiens par les sermons qu'il prononce le dimanche, aide les malheureux avec une discrétion qui confond et pardonne à ceux qui le calomnient. Aux sceptiques qui l'interrogent, il murmure : «Mettez-vous à genoux et vous croirez tout comme moi».
Jean-Marie-Baptiste Vianney, curé d'Ars, est mort le 4 août 1859. Il fut fait vénérable le 30 octobre 1872. Le pape Pie X en a fait un Bienheureux le 8 janvier 1905. C'est le pape Pie XI qui l'a canonisé à Saint-Pierre-de-Rome le 31 mai 1925 et l'a déclaré, en 1929, «patron de tous les curés de l'Univers».

Titre Saint-Jean-Marie-Baptiste Vianney, curé d'Ars
N° Yvert et Tellier 2418
Pays émetteur France
Lieux Premier Jour Ars sur Formans
Dardilly

Date Premier Jour 03/05/1986
Date de vente générale 05/05/1986
Date de retrait 12/12/1986

Création

Auteur Véret-Lemarinier, Jean-Paul

Graveur Larrivière, Jacky

Mise en page N.C.
Droits de reproduction N.C.
Mode d'impression Taille-douce
Particularité N.C.

Caractéristiques

Format Paysage
Type de support Papier gommé
Hauteur Timbre 26 mm
Largeur Timbre 40 mm
Présentation N.C.
Hauteur de l'ensemble N.C.
Largeur de l'ensemble N.C.
Valeur faciale 1.8 NFR
Prix N.C.
Surtaxe N.C.
Bénéficiaire de la surtaxe N.C.
Destination N.C.
Tirage 12 118 058

Thématiques

Thèmes Personnage célèbre
Sciences
Architecture
Tourisme
Sous-thèmes Architecture religieuse
Personnage religieux
Religion
Série N.C.
Personnes Vianney, Jean-Baptiste Marie

Lieux Ars sur Formans

Région Rhône-Alpes

Evènement N.C.
Reconnaissance N.C.