Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Marie Marvingt : 1875-1963-PA 67

Présentation générale

La vie de Marie Marvingt est inséparable de son époque et des progrès technologiques et humains qui l'ont jalonnée. Elle a quinze ans quand Clément Ader invente le mot avion et réussit le premier vol d'un "plus lourd que l'air" de l'histoire [1890]. Marie Marvingt découvre alors sa grande passion. Cette sportive s'illustre d'abord dans et sur l'eau, puis en montagne et enfin dans les airs. Sa volonté d'aller toujours plus haut, plus loin, deviendra "savoir vouloir",devise de l'éternelle célibataire,qu'on surnomme "La fiancée du danger". Elle pratiquera tous les sports du moment, sauf le catch, "cherchant toujours un but utile, bienfaisant ou scientifique". Son dessein: mon-trer, par l'exemple, que toute femme peut être à la hauteur des hommes, sans prétention ni mépris. En 1909, année de la première traversée de la Manche en avion, Marie Marvingt apprend à piloter un monoplan Antoinette. L'année suivante, elle est l'une des quatre premières femmes du monde à obtenir son brevet de pilote et remporte la première coupe Fémina. D'autres exploits aéronautiques et des créations étonnantes vont se succéder: Marie Marvingt inventa la jupe-culotte pour pratiquer l'alpinisme, et le ski métallique pour parcourir les dunes du désert. Mais son plus beau titre de gloire reste sans doute, à la veille de la guerre de 1914, l'invention de l'aviation sanitaire. Pour ses avions-ambulances, l'infirmière et "excellent pilote" [Maryse Bastié] devient une infatigable propagandiste. Elle donnera plus de trois mille conférences en Afrique du Nord et en Amérique en particulier. Les têtes couronnées comme les plus humbles de ceux qui l'ont rencontrée n'ont jamais oublié cette femme de foi, dynamique et désintéressée. En 1935, elle est reçue comme une star aux États-Unis. À Riverside [Californie], elle inscrit son nom sur le fameux mur des aviateurs. En 1963, ses trente-quatre médailles firent d'elle la femme la plus décorée de France. Détentrice de dix-sept records mondiaux et seule femme titulaire de quatre brevets de pilote 5ballon, avion, hydravion, hélicoptèr), elle mourra pourtant dans la misère, en Lorraine. Elle a inspiré deux films, de nombreux articles et une biographie : Marie Marvingt, la femme d'un siècle. Un hommage bien mérité !

Titre Marie Marvingt : 1875-1963
N° Yvert et Tellier PA 67
Pays émetteur France
Lieux Premier Jour Paris
Aurillac

Date Premier Jour 29/06/2004
Date de vente générale 05/07/2004
Date de retrait N.C.

Création

Auteur Drochon, Christophe

Graveur Lavergne, André

Mise en page Lavergne, André

Droits de reproduction N.C.
Mode d'impression Taille-douce
Offset
Particularité N.C.

Caractéristiques

Format Paysage
Type de support Papier gommé
Hauteur Timbre 32 mm
Largeur Timbre 50 mm
Présentation N.C.
Hauteur de l'ensemble N.C.
Largeur de l'ensemble N.C.
Valeur faciale 5 E
Prix N.C.
Surtaxe N.C.
Bénéficiaire de la surtaxe N.C.
Destination N.C.
Tirage N.C.

Thématiques

Thèmes Personnage célèbre
Histoire
Transport
Sous-thèmes Personnage historique
Transport aérien
Série N.C.
Personnes Marvingt, Marie

Lieux N.C.
Région N.C.
Evènement N.C.
Reconnaissance N.C.