Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Alain Bosquet (1919-1998)-3462

Présentation générale

Alain Bosquet, de son vrai nom Anatole Bisk, né à Odessa en 1919 pendant la Révolution, est mort à Paris en 1998. Ses parents l'amenèrent en Bulgarie encore bébé, puis en Belgique où ils avaient de la famille. Il devait y faire ses études. C'est en Belgique que l'étudiant amoureux de la poésie édite une anthologie, Poèmes inédits de Belgique, et crée sa première revue, Pylône.
Mobilisé en mai 1940 dans l'armée belge, il rejoint l'armée française et, démobilisé, gagne l'Université de Montpellier où il étudie un an et devient résistant (il fait passer déjeunes Belges à Londres). Dénoncé, il est contraint de quitter la France, aidé par des résistants amis. C'est ainsi qu'il arrive à New York fin 1941. À New York, il collabore à La Voix de France, journal gaulliste où il rencontre tous les grands écrivains et artistes européens qui se trouvent là-bas. Le plus jeune parmi ces réfugiés prestigieux, il se porte volontaire dans l'armée américaine sept mois après son arrivée. Nommé à l'état-major d'Eisenhower à Londres, il travaille à la planification du débarquement de Normandie. Après les campagnes de France et d'Allemagne, où il assiste, horrifié, à la découverte du camp de concentration de Buchenwald, il est l'un des premiers soldats américains à entrer dans Berlin. Civil dans l'Allemagne occupée, il accepte un poste d'interprète auprès du Conseil de Contrôle allié. Cinq ans plus tard, Alain Bosquet démissionne et choisit de vivre à Paris afin de se consacrer entièrement à la vie littéraire. Écrivain rare, il révèle aux Français, à travers des milliers d'articles et de nombreuses anthologies, les plus grands écrivains et poètes, de l'Ancien et du Nouveau Monde. Parmi ses œuvres principales, ses poésies complètes, réunies en un volume monumental : Je ne suis pas un poète d'eau douce (1945-1994), Gallimard, 1996, La Fable et le Fouet (aphorismes complets), 1995, Une mère russe, Grasset, 1978. Citons aussi Lettre à mon père qui aurait eu cent ans, 1987. Alain Bosquety raconte l'histoire d'un père philatéliste, Alexandre Bisk, et l'amour qu'il éprouve pour son métier.
Son œuvre, marquée par les horreurs de la guerre et la précarité de l'espèce humaine, célèbre, en contrepartie, les merveilles de la nature, de l'univers et s'exprime par les fables.

Titre Alain Bosquet (1919-1998)
N° Yvert et Tellier 3462
Pays émetteur France
Lieux Premier Jour Paris

Date Premier Jour 16/01/2002
Date de vente générale 18/02/2002
Date de retrait 13/06/2003

Création

Auteur Rudnicki, Marek

Graveur Lavergne, André

Mise en page Lavergne, André

Droits de reproduction N.C.
Mode d'impression Taille-douce
Particularité N.C.

Caractéristiques

Format Portrait
Type de support Papier gommé
Hauteur Timbre 41 mm
Largeur Timbre 20 mm
Présentation N.C.
Hauteur de l'ensemble N.C.
Largeur de l'ensemble N.C.
Valeur faciale 0.58 E
Prix N.C.
Surtaxe N.C.
Bénéficiaire de la surtaxe N.C.
Destination N.C.
Tirage 2 565 780

Thématiques

Thèmes Personnage célèbre
Art
Sous-thèmes Personnage littéraire
Littérature
Série N.C.
Personnes Bosquet, Alain

Lieux N.C.
Région N.C.
Evènement N.C.
Reconnaissance N.C.