Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Les façades de Notre-Dame

banniere-notre-dame

Le 20 juillet 2020, La Poste initie une nouvelle série de timbres « Trésors de Notre-Dame » qui mettra en lumière les trésors, les richesses et le patrimoine de la cathédrale durant toute la période de sa reconstruction.

 

Les façades de Notre-Dame

Une émotion intense a étreint le monde lorsque le 15 avril 2019, Notre-Dame de Paris fut la proie d’un terrible incendie. Très vite, après le temps de la sidération, vint celui de la solidarité. Des initiatives se sont multipliées pour accompagner le projet de restauration de la cathédrale.

Maurice de Sully, évêque de Paris, en pose la première pierre en 1163. Sa construction durera plus d’un siècle, mais elle ne cessera par la suite, au gré des secousses de l’histoire de se modifier, de s’embellir. Vandalisée à la Révolution, la vieille cathédrale se réinvente au XIXe siècle grâce à Victor Hugo, qui lui redonne vie par son roman « Notre-Dame de Paris », et à l’architecte Viollet-le-Duc qui sera chargé de la réfection de l’édifice (1844-1864).

Tout au long de son histoire, Notre-Dame a accueilli des papes, des rois et des empereurs. Au XIIIe siècle, le roi saint Louis y a présenté la Couronne d’épines du Christ ; en 1804, Napoléon Ier y fut sacré. On y a chanté bien des Te Deum pour marquer les heures glorieuses de notre histoire, le Magnificat célébrant le triomphe du peuple de Paris libéré en 1944. Ce fut aussi, à l’époque contemporaine, le lieu des funérailles nationales. Lieu de culte catholique, mémoire vive de notre nation, Notre-Dame est aussi le point de rencontre de millions d’hommes et de femmes de toutes cultures et de toutes langues. Et sa façade dont la beauté faite de grandeur et de légèreté, d’harmonie et d’équilibre, de splendeur et de sérénité nous dit le message chrétien de l’Incarnation.

Sa contemplation nous fait héritiers de ses bâtisseurs : les tailleurs qui ont marqué de leur signature ces pierres assemblées en voûtes ou arcs boutants, les sculpteurs qui les ont transformées en saints, gargouilles ou chimères. Ce « livre de pierres », qui raconte plus de 850 ans de notre histoire, nous est confié. À nous d’en écrire les prochains chapitres…

 

© La Poste - Fabienne Azire et Jean-Pierre Cartier - Tous droits réservés

 

Les infos techniques :

Illustration et gravure : Sarah BOUGAULT

Impression : taille-douce

Format du bloc : 105 x 71,5 mm

Format du timbre : 40,85 x 52 mm

Présentation : bloc de 1 timbre

Tirage : 350 000 exemplaires

Valeur faciale : 1,40 € Lettre Internationale

Conception graphique timbre à date : Sarah BOUGAULT

 

Mentions obligatoires : création et gravure Sarah Bougault d'après photo © picture alliance/Marcel Kusch/dpa.

 

timbre notre-dame

 

Vente générale : 20 juillet 2020

 

Premier Jour :

Le bloc sera vendu en avant-première les vendredi 17 et samedi 18 juillet à :

 

PARIS (75)

Le Carré d’Encre, de 10H à 17H, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS

Au regard du contexte exceptionnel, le délai pour les oblitérations Premier Jour est prolongé pour les émissions à partir du 1er mars 2020, passant de 8 semaines à 6 mois.

 

À partir du 20 juillet 2020, il sera vendu dans certains bureaux de poste, par abonnement ou par correspondance à Phil@poste Service Clients Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 PÉRIGUEUX CEDEX 09, par téléphone au 05 53 03 17 44 et par mail sav-phila.philaposte@laposte.fr et sur le site Internet www.laposte.fr/boutique.