Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Roberto Matta, Ô tableau noir !-2731

Présentation générale

Faire entrer une œuvre de Matta dans l'espace dentelé du timbre- poste relève de la gageure : l'artiste, en effet, affectionne les grandes dimensions. Mais le timbre-poste n'est-il pas un bon véhicule spatio-temporel pour pénétrer dans le monde cosmique de Matta? Roberto Sébastian Antonio Matta Echaurren est né en 1911 à Santiago du Chili. Après des études d'architecte, il quitte le Chili et s'installe, en 1934, à Paris où il trouve à s'employer dans l'atelier de Le Corbusier. Il rencontre les surréalistes Breton, Duchamp, Dali, Magritte, Penrose, Tanguy, Miré et bien d'autres. Séduit par l'écriture automatique, il considère que "l'automatisme est la méthode pour tirer l'ordre de chaque situation de désordre, et non création de désordre".
En 1938, Matta se fixe à New York et devient très vite un guide pour les jeunes peintres nord-américains. Sa première exposition "La Terre est un homme" (1942) est saluée par Breton comme un moment fort du surréalisme. Après la Seconde Guerre Mondiale, il rentre en Europe. Sa peinture se fait narrative : réintroduisant la figuration, il peint des personnages grotesques et terrifiants, les uns ressemblant à des figurines des codex précolombiens, les autres à des personnages de science-fiction. C'est que Matta, à la fois peintre d'Histoire et voyant, vit entre deux mondes. Son nomadisme — au sens propre comme au figuré —- correspond à une recher-che, celle de l'être. Se définissant justement comme un "êtronaute" et un montreur d'images — et non comme un peintre — Matta invente de nouvelles formes symboliques. Sa peinture, qui se donne à penser plus qu'elle ne se donne à voir, est tendue vers un but : "La création d'un nouvel espace, un espace du sentiment". La toile est un territoire, celui de l'émotion née de l'affrontement de l'homme face à lui-même, à l'autre, aux autres. Matta y brosse des pulsions, des états, mais aussi intègre les nouvelles données du monde actuel, scientifiques, économiques. C'est tout cela que veut montrer Matta, ce "danseur de l'imagination".

Titre Roberto Matta, Ô tableau noir !
N° Yvert et Tellier 2731
Pays émetteur France
Lieux Premier Jour Amiens

Date Premier Jour 30/11/1991
Date de vente générale 02/12/1991
Date de retrait 11/09/1992

Création

Auteur N.C.
Graveur N.C.
Mise en page Bridoux, Charles

Droits de reproduction © Photo : L'Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste / © ADAGP, Paris 2011 © Notice : L'Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste
Mode d'impression Héliogravure
Particularité N.C.

Caractéristiques

Format Paysage
Type de support Papier gommé
Hauteur Timbre 41 mm
Largeur Timbre 50 mm
Présentation N.C.
Hauteur de l'ensemble N.C.
Largeur de l'ensemble N.C.
Valeur faciale 5 NFR
Prix N.C.
Surtaxe N.C.
Bénéficiaire de la surtaxe N.C.
Destination N.C.
Tirage 4 206 186

Thématiques

Thèmes Personnage célèbre
Art
Sous-thèmes Personnage artistique
Peinture
Série Tourisme et Culture

Personnes Matta, Roberto

Lieux N.C.
Région N.C.
Evènement N.C.
Reconnaissance N.C.