Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Ludwig Van Beethoven 1770-1827

Ludwig Van Beethoven 1770-1827


VENTE GENERALE: 26/10/2020

 
Premier Jour :

Le bloc Croix Rouge Française sera vendu en avant-première les vendredi 23 et samedi 24 octobre à:

  • Paris 75 - de 10h à 17h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.

Au regard du contexte exceptionnel, le délai pour les oblitérations Premier Jour est prolongé pour les émissions à partir du 1er mars 2020, passant de 8 semaines à 6 mois.

 
A partir du 19 Octobre 2020 :

  • Dans certains de nos bureaux de poste
  • Sur notre site internet, «  Je commande en ligne « qui renvoi vers la fiche produit LPFR
  • Par Abonnement ou par correspondance à Phil@poste Service Clients Z.I Avenue Benoît Frachon, BP 10106 Boulazac, 24051 PÉRIGUEUX CEDEX 09

 
05.53.03.17
sav-phila.philaposte@laposte.fr


Ludwig van Beethoven est né à Bonn en décembre 1770. Ce chef-lieu général de l’électorat de Cologne était alors une ville connue pour l’imprégnation des idées de l’Aufklärung – philosophie des Lumières allemande. Beethoven en fut fortement marqué.

Hormis la précocité de son talent, l’enfance de Beethoven est sujette à controverses. Selon certains auteurs, son père aurait exploité ce prodige musical de façon particulièrement brutale. Selon d’autres, cette image est à relativiser car elle aurait été amplifiée par le romantisme d’alors. Quelles qu’en soient les circonstances, son apprentissage de la musique débute quand il a cinq ans. À l’âge de onze ans, sa première tournée se déroule aux Pays-Bas.

Sa production musicale débute en 1782-1783. Ces premières compositions sont fortement influencées par Jean-Sébastien Bach et ses fils Carl Philipp Emanuel et Johann Christian. C’est en 1784 qu’il devient organiste adjoint à la cour de l’Électeur. Déjà, il y improvise et les auditeurs reconnaissent son style.

Ces improvisations le marqueront longtemps. Il en présentera d’ailleurs une à Mozart en 1787 et cette technique fera sa notoriété dans les salons viennois. Beethoven s’installera définitivement dans la capitale autrichienne en 1792 pour devenir l’élève de Joseph Haydn. À son arrivée à Vienne, ses compositions manquaient encore de maturité et c’est le pianiste virtuose qui fut remarqué.

Tout en devenant le compositeur de génie que l’on connaît, son talent de pianiste lui donnait accès aux meilleures demeures, lui assurait une riche vie sociale. Malheureusement, la surdité mit un terme à ses fréquentations, entraînant un mal-être qu’il livre de façon émouvante dans son « testament de Heiligenstadt ».

Beethoven contracta une pneumonie à la fin de l’année 1826. Il ne s’en releva pas et mourut le 26 mars 1827.

© - La Poste – Gérard Dôle - Tous droits réservés

Un nouveau format de feuille…

La Poste initie ce nouveau format de présentation à la feuille, constituée de seulement 15 timbres, sur un format de feuille de 143 mm x 185 mm avec des marges illustrées. Au cours de l’année 2020, dix timbres (9 du programme philatélique français et 1 timbre du programme philatélique d’Andorre) seront émis selon ce nouveau format et dans différentes techniques d’impression. En fonction de la taille du timbre de chacune des émissions, le nombre de timbres sera compris entre 9 et 15, mais le format total de la feuille sera constant. Ce nouveau format doit permettre une plus grande accessibilité des produits dans les bureaux de poste et répondre aux attentes des philatélistes, la découpe sera facilitée par des dentelures allant jusqu’en bordure des feuilles.

… À collectionner 

La première feuille émise pour le timbre « Andrée Chedid » a été imprimée en héliogravure, pour « Fréderic Dard » elle était en offset, pour « Rodemack Moselle » l’impression était en en taille-douce, pour « Sainte Odile » elle était en héliogravure. Pour les « 800 ans de la cathédrale d’Amiens » l’impression était en taille-douce. Pour « The Lapins Crétins », l’impression était en héliogravure .Pour « Ludwig Van Beethoven » l’impression est en héliogravure, les marges sont illustrées par la page du manuscrit de la main de Ludwig van Beethoven de la « Sonate au Claire de Lune ». C’est tout le savoir-faire de l’imprimerie, des techniques les plus anciennes aux plus modernes que l’on redécouvre au travers de ces nouvelles feuilles.

 

A découvrir : le souvenir

Impression : feuillet héliogravure –  Carte numérique

Tirage : 30 000 exemplaires        

Prix de vente : 4,50€ (1 timbre Lettre internationale)

Les infos techniques

Illustration : Stephane MANEL

Mise en page : Valérie BESSER
Impression : héliogravure

Format du timbre : 30 x 40,85 mm

Présentation : 15 timbres à la feuille

Tirage : 400 000 exemplaires  

Valeur faciale : 1,40 €  Lettre Internationale

Conception graphique timbre à date : Stéphane MANEL

Mentions obligatoires : Timbre-poste : création Stéphane Manel d'après photos © Josef Karl Stieler (1781-1558) - Ludwig van Beethoven mit dem Manuskript der Missa solemnis, 1820. © Page du manuscrit de la main de Ludwig van Beethoven. Sonate au Claire de Lune, akg-images / Beethoven-Haus Bonn. Mise en page Valérie Besser.

Souvenir : création Stéphane Manel, d’après photos : Couverture : © Joseph Neesen (1770-1829 ?) -Beethoven im Alter von 15 jahren, 1786. © Beethoven’s forte-piano, dessin, 1827, akg-images. Feuillet : © Page du manuscrit de la main de Ludwig van Beethoven. Sonate au Claire de Lune, akg-images / Beethoven-Haus Bonn. Mise en page Valérie Besser.