Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Ella Fitzgerald : 1918-1996-3503

Présentation générale

Quel que soit leur instrument, les hommes et les femmes du jazz sont autant de voix » qui chantent et racontent une histoire, chaque fois différente parce qu'indissociable des aléas de leurs vies et de l'Histoire en train de se faire. Art du « moment donné » aux sonorités de surprise, cette musique afro-américaine, née aux États-Unis, pimente notre environnement et s'impose comme la seule création musicale originale du xxe siècle.

Louis Armstrong
Né le 4 août 1901 à La Nouvelle-Orléans, il apprend le cornet dans un foyer pour enfants abandonnés, travaille dès 1914 avec diverses gloires du cru, dont King Oliver et le tromboniste Kid Ory, puis à bord de bateaux à aubes sur le Mississippi. Après avoir accompagné des chanteuses de blues avec qui il fart ses débuts phonographiques, il forme ses Hot Five (1925) puis Hot Seven avec lesquels il signe les premiers chefs-d'œuvre enregistrés de l'histoire du jazz. Au gré des grands orchestres, films, tournées et festivals, rencontres (avec Sidney Bechet, Ella Fitzgerald, Duke Ellington, Frank Sinatra, etc.), son pouvoir d'invention mélodique, sa maîtrise et sa puissance instrumentales, sa voix rocailleuse, son humour vont l'imposer comme une des premières « stars » du jazz.

Sidney Bechet
« Créole » de La Nouvelle-Orléans (où il est né le 14 mai 1897), Sidney Joseph Bechet participe à des tournées qui le mènent en Europe dès 1919, au sein du Will Marion Cook's Southern Syncopated Orchestra, et en 1925 avec Joséphine Baker et la Revue nègre. Après une série d'enregistrements, notamment avec le pianiste Jelly Roll Morton (1939) et Louis Armstrong (1940), il est l'une des vedettes, en 1949, d'un festival de jazz parisien. Installé en France l'année suivante, il va s'y imposer, à la clarinette et au soprano, comme l'un des artistes les plus populaires, mettant son lyrisme flamboyant au service de chansonnettes sans renier la tradition Nouvelle-Orléans ni le blues. Ses Petite Fleuret autres Oignons seront les hymnes de ses obsèques parisiennes.

Duke Ellington
Pianiste et chef d'orchestre, Edward Kennedy « Duke » Ellington, né à Washington le 29 avril 1899, aura été le premier « compositeur de jazz » à part entière. Dès 1926, se succèdent sous sa direction des solistes correspondant à des « périodes » de son œuvre : «jungle » avec les trompettistes Bubber Miley puis Cootie Williams et la voix d'Adelaide Hall, et bientôt ces piliers que deviendront les saxophonistes Johnny Hodges et Harry Carney, tandis que le compositeur-arrangeur-pianiste Billy Strayhorn sera jusqu'à sa mort, en 1967, comme un double de Duke. Exotismes, impressionnisme, compositions quasi symphoniques, musiques de scène et de film, concerts sacrés : Ellington a eu recours à toutes les formes et moyens musicaux pour raconter l'histoire de son peuple et plaire à tous les peuples du monde.

Ella Fitzgerald
Née seize ans plus tôt en Virginie, Ella Fitzgerald remporte à l'Opéra House de Harlem, en 1934, le premier prix d'un concours de chant réservé aux amateurs. Le batteur Chick Webb l'engage aussitôt dans son orchestre. Lorsqu'il meurt en 1939, elle en prend la direction et la conserve jusqu'en 1942. Elle acquiert ensuite une renommée qui dépasse largement les frontières du jazz, s'imposant comme la plus brillante à force d'invention mélodique. De Louis Armstrong à Duke Ellington en passant par Count Basie, elle a associé sa voix et sa verve d'improvisatrice aux plus grands jazzmen, et celajusqu'aux dernières années d'une vie hypothéquée par la maladie. Elle meurt à Beverly Hills le 15 juin 1996.

Stéphane Grappelli
Né le 26 janvier 1908, autodidacte, Stéphane Grappelli reçoit son premier violon à l'âge de douze ans et débute en jouant dans les cours. En 1934 il forme avec Django Reinhardt le Quintette du Hot Club de France. Les deux musiciens seront séparés par la guerre en 1939 puis par la mort de Reinhardt en 1953. Stéphane Grappelli s'impose comme un génie de l'improvisation dont la virtuosité efface les frontières entre styles et genres musicaux. De Yehudi Menuhin à Michel Petrucciani, de Martial Solal à Michel Legrand, de Joe Venuti à Didier Lockwood, il jouera avec d'innombrables musiciensjusqu'à son décès le 1er décembre 1997.

Michel Petrucciani
Né à Orange le 28 décembre 1962, fragilisé par une ostéogenèse imparfaite, Michel Petrucciani étudie le piano classique, puis, ayant découvert le jazz, se produit avec son père, guitariste, et son frère Louis, contrebassiste. Inaugurée par un premier disque en 1980, la liste de ses enregistrements et partenaires des deux côtés de l'Atlantique - de Stéphane Grappelli aux saxophonistes Lee Konitz, Wayne Shorter et, pendant cinq ans, Charles Lloyd - témoigne de l'enthousiasme qu'il a suscité en moins de deux décennies. Il a rejoint lorsqu'il est mort, le 6 janvier 1999 dans un hôpital new-yorkais, cette mythologie dont participent les vies des hommes illustres du jazz.

Titre Ella Fitzgerald : 1918-1996
N° Yvert et Tellier 3503
Pays émetteur France
Lieux Premier Jour Paris
Juan les Pins

Date Premier Jour 13/07/2002
Date de vente générale 15/07/2002
Date de retrait 11/07/2003

Création

Auteur Moretti, Raymond

Graveur N.C.
Mise en page Cousin, Jean-Paul

Droits de reproduction © Notice L'Adresse Musée de La Poste, Paris / Tous droits réservés © Photo L'Adresse Musée de La Poste, Paris / Tous droits réservés © ADAGP, Paris 2011
Mode d'impression Héliogravure
Particularité N.C.

Caractéristiques

Format Portrait
Type de support Papier gommé
Hauteur Timbre 41 mm
Largeur Timbre 20 mm
Présentation N.C.
Hauteur de l'ensemble N.C.
Largeur de l'ensemble N.C.
Valeur faciale 0.46 E
Prix N.C.
Surtaxe N.C.
Bénéficiaire de la surtaxe N.C.
Destination N.C.
Tirage 6 519 980

Thématiques

Thèmes Personnage célèbre
Art
Sous-thèmes Personnage artistique
Musique
Série Personnages célèbres

Personnes Fitzgerald, Ella

Lieux N.C.
Région N.C.
Evènement N.C.
Reconnaissance N.C.