Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Mobilité durable pour tous : quel projet de territoire ?

Mobilité durable pour tous :
quel projet de territoire ?

Revivez la conférence organisée le 28 mars avec Le Monde et le Groupe La Poste

Photo Bruno Marzloff

Bruno Marzloff

Sociologue spécialiste des enjeux de mobilité et auteur de nombreux ouvrages, Bruno Marzloff fonde en 1988 le Groupe Chronos dont il est l’actuel directeur.

Ce cabinet d’études et de prospective réunit des acteurs des transports, des intelligences ou encore des médias afin de mener des travaux qui s’articulent autour des mobilités, de la ville, du numérique et du quotidien.

Catherine Dameron

Chargée de mission au Bureau des Temps de la métropole de Rennes, Catherine Dameron voit la question du temps comme « un révélateur d’inégalités et un levier pour les contrer ».

Membre de l’association Tempo Territorial, qui réunit au niveau national des individus soucieux de faciliter la conciliation des temps personnels et professionnels, elle se donne pour missions d’agir pour l’égalité sociale, rendre le territoire plus fluide et répondre aux contraintes d’un monde aux ressources finies.

Photo Catherine Dameron
Photo Armel Ménez

Armel Ménez

Armel Ménez est géologue, spécialiste des volcans. En juin 2016, il cofonde l’association Octopouce dans la presqu’île de Crozon en Bretagne.

Le but de ce réseau local de covoiturage est de  favoriser des déplacements plus économiques, plus écologiques, mais surtout plus solidaires : ce « projet d’auto-stop organisé » est avant tout vecteur de lien social entre les habitants des communes environnantes.

Cristina Pronello

Professeure à l’Ecole polytechnique de Turin, sa ville d’origine, Cristina Pronello est aussi chercheuse à l’UTC Compiègne où elle travaille sur l’amélioration de l’offre de transports en commun. De cette expérience est née l’application « Mobilité dynamique », déjà testée à Milan et Turin, qui remonte les trajets de volontaires et permet d’ajuster l’organisation des transports en commun au plus près des besoins.

A côté de son travail scientifique, elle a été présidente de l’Association organisatrice des transports du Piémont.

Phot Cristina Pronello
Photo Eric Diserbeau

Eric Diserbeau

Après un Master de transports urbains et régionaux de personnes à l’Université Lumière-Lyon-II, Eric Diserbeau a intégré la Métropole de Rennes en tant que responsable du Service Transports Urbains.

Aujourd’hui directeur de la Mobilité et des Transports, il se donne pour mission de répondre aux besoins des quarante-trois communes qui composent la métropole rennaise.

Delphine Bürkli

Entrée en politique dès ses années d’études d’histoire à l’Université Paris-Sorbonne, Delphine Bürkli est maire du IXème arrondissement de Paris et conseillère régionale d’Île-de-France.

Particulièrement investie dans la question des transports en commun, dont elle veut faire une priorité politique dans la ville de Paris, elle est membre du conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités.

Photo Delphine Bürkli
Photo Emmanuel Couet

Emmanuel Couet

Né à Rennes, Emmanuel Couet intègre en 1997 le cabinet du ministère de la Culture et occupe par la suite diverses fonctions dans l’administration du ministère jusqu’en 2008.

Président de Rennes Métropole, il est également maire socialiste de Saint-Jacques-de-la-Lande.

Nathalie Vernus-Prost

Nathalie Vernus-Prost est la première Chief Data Officier – ou administratrice générale des données – de la Métropole de Lyon.

Sa mission au quotidien est de valoriser les données générées sur le territoire métropolitain grand lyonnais, faciliter leur exploitation, garantir leur qualité et leur utilisabilité, encourager les usages et faire émerger tout le potentiel serviciel, créatif et économique.

Photo Nathalie Vernus-Prost
Photo Régis Chatellier

Régis Chatellier

Régis Chatellier est chargé d’études prospectives à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et contributeur du Laboratoire d’innovation numérique de la CNIL (LINC).

Il enseigne dans l’atelier « Gouvernance de la donnée urbaine » à l’école urbaine de Science Po Paris.

Nathalie Appéré

Originaire du Morbihan et diplômée de Sciences Po Rennes, Nathalie Appéré a toujours été passionnée par les thèmes de la ville et de la mobilité.

Après avoir été députée d’Ille-et-Vilaine, elle devient en 2014 la première femme élue maire de Rennes. En 2019, elle est élue « deuxième meilleure maire du monde » par la fondation britannique City Mayors pour ses efforts en matière de logement, de développement et d’instauration d’un budget participatif.

Photo Nathalie Appéré