Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Démarchage abusif : comment protéger les personnes âgées ?

Mise à jour le 17 mai 2022
Imprimer l'article Envoyer par email

Votre parent est victime de démarchage abusif à domicile, au téléphone ou par Internet ? Conseils de la gendarmerie pour se protéger des sollicitations trop nombreuses ou des intentions frauduleuses d’individus ou d’entreprises.

Sommaire : à lire dans cet article sur le démarchage abusif

Qu’est-ce que le démarchage abusif ?

Le démarchage abusif est un démarchage commercial réalisé par téléphone, spams vocaux ou SMS, en porte à porte ou par mail sans l’accord préalable du destinataire. Cette forme de démarchage à domicile agressif est réalisée par des sociétés et des démarcheurs plus ou moins scrupuleux. « Les formes de démarchage abusif évoluent, explique le Lieutenant-colonel Denis Mottier, chargé de projet à la sous-direction de l’emploi des forces de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). En plus du démarchage abusif classique en porte à porte, on voit se développer des formes de démarchage abusif numérique, par téléphone ou par e-mail. Les personnes âgées, de plus en plus connectées et utilisatrices des nouvelles technologies sont également la cible de ces pratiques à distance. Notamment depuis le confinement et avec les nouvelles habitudes de consommation en ligne. »

Se protéger du démarchage abusif à domicile

Le démarchage abusif à domicile peut être le fait de commerciaux trop insistants pour vendre un produit ou un service à votre parent âgé qui n’en a pas fait la demande ou n’en a pas besoin. « Je conseille aux personnes âgées de rester vigilantes, explique le Lieutenant-colonel Denis Mottier, de ne pas hésiter à demander à ces commerciaux de repasser pour se laisser le temps de la réflexion et pouvoir être accompagné d’un proche. Il existe aussi des démarchages abusifs dont les intentions sont clairement de profiter de la faiblesse de la personne pour lui soutirer de l’argent. Pour aider les personnes âgées à se protéger des arnaques, se protéger contre les intrusions. Il est important de demander une carte professionnelle, un justificatif d’intervention pour éviter les usurpations d’identité par de faux agents et surtout il ne faut pas signer d’engagement sur l’instant. »

La Poste vous donne aussi de bons conseils pour lutter contre les arnaques à la rénovation énergétique.

Prévenir le démarchage abusif par téléphone

Rien de plus agaçant que de recevoir des appels téléphoniques intempestifs et indésirables de la part d’opérateurs de téléphonie, de fournisseurs d’énergie ou de centres d’appels. Autre forme d’intrusion : le spam vocal ou ping call qui est un appel en absence émis par une société auprès d’un grand nombre de personnes dans le but de les inciter à rappeler ces numéros surtaxés.

Pour éviter à votre proche âgé d’être trop sollicité, victime de harcèlement téléphonique, de pratiques commerciales douteuses ou trompeuses vous pouvez :

  • L’inscrire gratuitement sur liste orange (votre proche est dans l’annuaire, mais ne peut pas être démarché à des fins marketing), sur liste rouge ou sur Bloctel, www.bloctel.gouv.fr, une liste d’opposition au démarchage téléphonique entièrement gratuite.
  • Protéger votre parent des SMS abusifs ou des MMS publicitaires de la part de marques ou d’entreprises en envoyant « stop » par SMS à l’expéditeur du message qui doit accuser réception et vous retirer de sa liste de diffusion. Vous pouvez également signaler le message abusif au 33 700.
  • Vérifier sur infosva.org, l’annuaire inversé, si le numéro qui vous a appelé est frauduleux ou surtaxé.

Rester vigilants face au démarchage abusif en ligne

Si votre parent est victime d’une arnaque en ligne, il peut le signaler sur le Portail officiel de signalement des contenus illicites de l’internet (PHAROS) et porter plainte grâce au formulaire disponible. Il a reçu un courriel indésirable ? Il peut le signaler sur Signal-spam.fr pour savoir si le message reçu est frauduleux et pour faire stopper ces agissements grâce aux données récoltées par la communauté. « Le démarchage abusif en ligne se manifeste par des e-mails de personnes ayant besoin d’argent ou de sites soit disant officiels vous demandant de réinitialiser un mot de passe, poursuit le Lieutenant-colonel Denis Mottier. Leur but : récupérer un maximum de coordonnées bancaires. Je conseille dans ce cas de ne surtout pas répondre à ces sollicitations et de placer ces messages dans ses spams. Le simple fait de répondre à un mail de hameçonnage ou phishing (même pour dire que l’on n’est pas content) suffit à être enregistré dans une liste de courriels valides susceptibles d’être réutilisés. En cas d’arnaque, il faut contacter sa banque pour faire opposition, ainsi que la police nationale ou la gendarmerie (17 ou 112 depuis un mobile). Si besoin, la gendarmerie propose le soutien d’une brigade numérique accessible 24/24H et 7/7j.»

Vente à distance ou à domicile : quel délai de rétractation ?

Votre parent a fini par craquer devant l’insistance d’un vendeur et a acheté un produit dont il n’a pas besoin ou à un prix exorbitant ? Sachez que le Code de la consommation et la Loi consommation permet un droit de rétractation de 14 jours suivant une commande en ligne ou après un démarchage à domicile (et non plus 7 jours). Un temps destiné à permettre au consommateur de changer d’avis et de se rétracter. Sachez que les sanctions contre l’abus de faiblesse des consommateurs vulnérables (personnes âgées, handicapées, etc.) ont été renforcées ces dernières années avec des amendes pouvant aller de 9000 € à 375 000 € et représenter jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise condamnée. UFC-Que choisir met également à disposition gratuite sur son site un exemple de lettre type de rétractation suite à un démarchage à domicile.

Démarchage abusif : comment déposer plainte ?

Votre parent est victime d’un démarchage abusif ? Il peut adresser une réclamation à la Commission nationale informatique et liberté (CNIL) pour signaler une utilisation abusive de ses coordonnées. Il peut aussi déposer plainte auprès des services de police ou de gendarmerie de son lieu d’habitation. « Certaines personnes âgées sont fières de parvenir à se servir des nouvelles technologies ou de se débrouiller seules chez elles et quand elles sont victimes d’arnaques, elles ressentent de la culpabilité. Elles n’osent ni en parler à leurs proches, ni le signaler aux autorités. Déposer plainte est entièrement gratuit et il ne faut pas hésiter à le faire. Cela ne doit pas empêcher non plus la personne de continuer à utiliser les nouvelles technologies et de vivre avec son temps. » Sachez enfin que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a également mis en place le site Signal conso sur lequel vous pouvez signaler si vous avez été victime d’une arnaque ou d’un démarchage abusif.