Le Groupe

À l’heure du numérique, l’adresse postale peut paraître inutile, voire désuète. Pourtant cette donnée revêt en réalité une importance capitale pour l’avenir des territoires. Afin de mieux comprendre les enjeux inhérents à un adressage de qualité, le Service National de l’Adresse (SNA) du Groupe La Poste, lui a consacré un livre blanc. Christel Papillon Viollet, directrice du SNA, nous en dévoile les principaux enseignements.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Viadéo

On estime que le mauvais adressage cause chaque année à la France une perte de 10 milliards d’euros, soit 0,5 point du PIB. Et pour cause. Une « bonne adresse », c’est avant tout pour les habitants d’un territoire la garantie d’un niveau de service de qualité et d’une intervention rapide des secours. Mais c’est aussi l’assurance d’avoir accès au numérique. En effet, les câbles opérateurs ne sont pas en mesure d’installer la fibre sans une adresse numérotée. « Disposer d’adresses précises renforce considérablement l’attractivité des territoires. Vous améliorez entre autres choses la carte scolaire, la livraison des repas aux seniors, la collecte des ordures ménagères et vous réduisez par la même occasion votre impact environnemental », nous rappelle Christel Papillon Viollet.

 

UNE DONNÉE BIEN VIVANTE…

L’adresse est une donnée d’autant plus importante qu’elle est en constante évolution. Incité par la loi NOTre de 2015, le regroupement des communes est désormais une réalité. Au 1er janvier 2019, on dénombrait 34 970 communes et non plus 36 000 comme nous l’avons appris sur les bancs de l’école. Conséquence directe : les rues en doublons sont devenues légion et les mairies doivent rapidement trouver des solutions sous peine d’impacter leurs résidents. Le courrier ou les colis risquent d’être égarés, les secours de rencontrer des difficultés pour se rendre rapidement sur un lieu d’intervention s’il y a trois « rue de l’église »… Habitué à répondre à ces situations délicates, le SNA accompagne les communes dans leurs transformations. À la suite d’un audit, ce service du Groupe La Poste donne ses recommandations mais peut aussi saisir les nouvelles adresses dans la base nationale et effectuer lui-même les poses des plaques.

… FACTEUR D’AIDE À LA DÉCISION !

Le livre blanc montre aussi l’intérêt de considérer l’adresse comme une donnée à part entière. Valable pour les entreprises, ce constat est particulièrement pertinent pour les collectivités : « Vous pouvez avoir de multiples utilisations de la donnée adresse. Pour un problème de dévitalisation de centre-ville ou d’un village par exemple. Où vont ceux qui partent ? Ce qui est intéressant, c’est quand vous commencez à croiser différents types de données. En l’occurrence, dans ce cas d’espèce, cela pourrait être avec le nombre de places de stationnement ou bien le fonctionnement du réseau 4G », précise Christel Papillon Viollet.

La donnée adresse est un outil d’aide à la décision. C’est pourquoi le SNA prévoit, dès avril 2020, de dévoiler « Geointelligence des territoires », une application, facile à utiliser, qui permettra aux collectivités de disposer d’une plateforme cartographique où elles pourront croiser de nombreuses données, celles collectées par La Poste bien entendu, mais pas seulement. Les élus pourront aussi y charger leurs propres ressources ou puiser dans l’OpenData… Une solution clé en main donc, qui permettra aux élus de mieux comprendre leur territoire et de prendre les bonnes décisions pour le rendre plus attractif.

 

TÉLÉCHARGER LE LIVRE BLANC