Le Groupe

Le modèle d’économie linéaire qui consistait jusqu’à présent à extraire, fabriquer, consommer… puis jeter s’essouffle et, avec lui, la planète et ses ressources naturelles. Et si, on recyclait et réutilisait ? C’est avec ce credo que s’impose doucement le modèle d’économie circulaire, à la fois vertueux, respectueux de l’environnement mais aussi gage de proximité.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Viadéo

Si la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire impose certaines obligations (éco-conception des produits, pénalités financières sur les emballages plastiques, pénalisation de l’obsolescence programmée, interdiction de détruire les invendus…), elle est aussi source d’opportunités. Nombreuses sont les entreprises et les collectivités à avoir engagé leur transition vers une économie circulaire avec des initiatives qui renforcent la proximité (relocalisation et circuits courts), la vitalité et l’attractivité des territoires…

Recygo x Nouvelle Attitude : circulaire ou solidaire… pourquoi choisir ?

Quand Recygo SAS, entreprise spécialisée dans la collecte et la valorisation des déchets de bureaux, s’engage au côté de Nouvelle Attitude, spécialisée dans l’insertion professionnelle, cela donne naissance à une solution à la fois circulaire et solidaire ! Le principe ? Recygo SAS confie la collecte de papiers à Nouvelle Attitude, qui emploie des personnes en précarité professionnelle, et les papiers sont ensuite acheminés vers des papetiers recycleurs exclusivement situés en France. Nouvelle Attitude ambitionne également de développer de nouvelles activités participant à la loi sur l’économie circulaire et d’accompagner les territoires sur ces nouveaux marchés et sur l’emploi local.Recygo x Nouvelle Attitude : circulaire ou solidaire… pourquoi choisir ?

Atelier Bocage Vive la seconde main !

Le fabricant de chaussures français a lancé "Comme neuves". Provenant du service de location Atelier Bocage, les chaussures remises en vente sont reconditionnées dans une usine du groupe dans le Maine-et-Loire avant d’être revendues à -50 % du prix d'origine. Avec un corner dédié aux chaussures d’occasion, Bocage rallonge ainsi la durée de vie des souliers et offre à ses clientes un modèle circulaire qui permet de réduire l’impact environnemental.

CoZie que du vrac = 0 déchet

Les jeunes marques n’ont rien à envier aux grandes en termes d’audace ! Tandis que des marques comme L’Oréal planchent en ce moment sur des tubes à base de carton… des marques comme CoZie font des choix radicaux. La marque de cosmétiques biologiques made in France vend ses produits dans des flacons en verre, pré-remplis ou en vrac, consignés et réutilisables à vie. La jeune entreprise se targue ainsi d’économiser 79 % d’émissions de CO2 par flacon réutilisé au lieu d’être jeté.