Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

La téléassistance pour sécuriser votre proche âgé

Mise à jour le 18 mai 2021 photo d'une femme au téléphone avec un casque
Imprimer l'article Envoyer par email

Chaque année, un tiers des personnes âgées de plus de 65 ans tombe et se blesse à domicile. Chacun connait les conséquences graves de certaines chutes et cela angoisse beaucoup de seniors - et leurs proches ! Pour gagner en sécurité et en sérénité, les services de téléassistance sont très efficaces pour un coût limité. Qu’est-ce que la téléassistance ? Pourquoi l’utiliser et comment la financer ? Toutes les réponses dans cet article.

À lire dans cet article sur la téléassistance pour les personnes âgées

  1. 1. Qu’est-ce que la téléassistance ?
  2. 2. Pourquoi utiliser un service de téléassistance ?
  3. 3. La téléassistance avec détecteur de chute
  4. 4. Téléassistance : comment la financer ?

Qu’est-ce que la téléassistance ?

La téléassistance ou téléalarme est un dispositif qui aide les personnes âgées vivant seules à prévenir leurs proches ou les secours en cas de malaise ou de chute. Il existe différents systèmes de téléassistance à domicile pour personnes âgées. Le plus souvent, ce sont des montres connectées ou des bracelets détecteurs de chutes qui contiennent des capteurs capables d’identifier une perte d’altitude ou un choc.

En cas de malaise ou de chute, et si la personne âgée tombe et ne se relève pas, la montre ou le médaillon envoie automatiquement un signal à un centre opérateur, puis un voisin ou les services de secours si nécessaire. Ces objets high-tech peuvent être aussi actionnés manuellement à la demande de votre proche âgé, par exemple en cas de malaise. Ce sont des « bips » que l’on peut porter au poignet ou autour du cou.

Un service de téléassistance : mon proche est-il concerné ?

Chaque année, un tiers des personnes âgées de plus de 65 ans chute à domicile (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé-Inpes). Les chutes sont aussi la première cause de décès par traumatisme chez les seniors et sont responsables de blessures graves comme la fracture de la hanche ou la fracture du col du fémur.

Mon proche est-il concerné ? On y pense pour prévenir un malaise lié à une maladie chronique ou après une opération orthopédique (hanche, genoux, etc.). Mais il ne faut pas oublier qu’un senior en bonne santé peut tomber tout simplement parce que ses réflexes sont moins vifs, surtout s’il circule sur des sols glissants ou instables.

Abordez la question de la téléassistance si votre parent âgé est tombé, a eu peur de ne pas pouvoir se relever – même si tout s’est bien passé. Évoquez aussi cette possibilité si c’est arrivé à un voisin ou un ami. La limitation des activités par crainte de tomber, est un cercle vicieux très dommageable pour le maintien de l’autonomie. Moins on s’active et plus on perd en force, en équilibre et en souplesse, ce qui augmente le risque de ne pas bien se rattraper après avoir trébuché ou glissé. L’essentiel est donc de rassurer votre proche pour qu’il garde un bon niveau d’activité.

Le top : la téléassistance avec détecteur de chute

Les dispositifs de téléassistance et d’objets connectés sont utiles pour limiter les chutes, favoriser l’autonomie et rassurer les personnes âgées, mais aussi pour rassurer leurs aidants ! Ils peuvent être un bon complément aux aménagements utiles dans le logement comme des barres d’appui. Les services de téléassistance sont souscrits le plus souvent par abonnement auprès d’opérateurs associatifs ou privés, ou proposés par les communes.

La Poste propose des services de téléassistance à domicile avec déclenchement par bracelet ou médaillon. Lorsque la personne âgée chute, un signal est envoyé au centre de téléassistance, sans qu’elle ait besoin d’appuyer elle-même sur un bouton. Le bracelet détecteur de chute fonctionne de façon automatique et instantanée. Un accéléromètre détecte le mouvement brusque, le choc et la perte de gravité et un détecteur d’altimétrie détermine si votre proche se relève ou non. Toutes ces données relevées par le détecteur mesurent la violence de la chute. Si la personne âgée reste au sol, la plateforme de téléassistance est automatiquement alertée.

Téléassistance : comment la financer ?

Des aides financières sont disponibles pour permettre à votre parent âgé de financer l’installation d’un service de téléassistance à son domicile. Vous pouvez contacter :

  • La mutuelle ou la caisse de retraite de votre parent âgé ;
  • Le Centre d’action sociale (CCAS) de sa mairie de domicile ;
  • Le département, notamment via l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ;

Les souscripteurs d’un service de téléassistance peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % au titre des services à la personne, qu’ils soient imposables ou non. Si votre parent âgé souscrit pour lui même, il bénéficiera d’un crédit d’impôt de 50 %, calculé à hauteur des dépenses qui ne seraient pas déjà remboursées par l'APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie). Si l’aidant souscrit pour son parent, ce dernier doit être éligible à l'APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie) pour que le souscripteur puisse percevoir ce crédit d’impôt.