Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Aide au logement pour seniors : ça se passe comment ?

Mise à jour le 9 janvier 2020
Imprimer l'article Envoyer par email

Vous demeurez à domicile, dans une résidence autonomie ou en maison de retraite… Vous pouvez peut-être bénéficier d’aides financières pour réduire vos dépenses de logement. Découvrez-en les conditions et les organismes ou administrations à qui vous adresser.

Vous vivez à domicile

Si vous êtes locataire d’un logement, hébergé chez des accueillants familiaux agréés ou sous certaines conditions, si vous venez d’acquérir votre logement, vous pouvez demander une aide au logement. Cet habitat doit constituer votre résidence principale, vous devez y demeurer minimum 8 mois de l’année.

Quelles sont les aides ?

  • L’Aide Personnalisée au Logement (APL) est attribuée uniquement aux logements conventionnés, type HLM.
  • L’Allocation de Logement Social (ALS) concerne les autres types de logement.

Comment sont-elles attribuées ?

L’attribution de l’aide et son montant dépendent de vos revenus et de ceux de votre conjoint, du montant de votre loyer ou de votre prêt et de votre lieu de résidence.

A qui vous adresser ?

Pour vous renseigner et faire votre demande, contactez votre Caisse d’Allocations Familiales ou la Mutualité Sociale Agricole.

À noter : APL et ASL ne sont pas cumulables.

Vous vivez en établissement

Si vous demeurez en EHPAD, en Unité de Soins Longue Durée ou en résidence autonomie, vous pouvez également prétendre à des aides, même si vous avez conservé votre ancien logement. L’important est que l’établissement soit votre résidence principale.

Quelles sont les aides ?

  • L’Aide Personnalisée au Logement ou à l’Allocation de Logement Social. (voir ci-dessus)
  • L’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH) vient en complément des aides de la CAF ou de la MSA. Pour y avoir accès, vous devez demeurer dans un établissement habilité à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale.

Comment sont-elles attribuées ?

Pour l’attribution et le calcul de l’ASH, sont pris en compte vos ressources, celles de votre conjoint et selon les cas, celles de vos enfants et petits-enfants.
Important : si vos revenus augmentent, le conseil départemental peut vous demander de rembourser le montant de l’ASH. Lorsque vous décédez, vos héritiers peuvent aussi être amenés à déduire la somme de leur héritage.

A qui vous adresser ?

Pour vous renseigner et faire votre demande, contactez votre Mairie ou votre Centre communal d’action sociale (CCAS).

Bon à savoir


Votre domicile a besoin d’être rénové ou adapté ? Vous pouvez peut-être bénéficier d’aides. Contactez l’Agence Nationale de l’Habitat, votre caisse de retraite, les collectivités territoriales ou votre centre des impôts.

http://www.caf.fr/allocataires

https://www.msa.fr/lfy/accueil

https://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/bien-vieillir-chez-vous-avec-habiter-facile/