Aller au contenu principal
  • Article
  • RSE
  • RSE Score

Le RSE Score, un dispositif managérial d’entraînement à la RSE

Le jury de la dernière Nuit de la RSE, qui s’est tenue le 16 octobre dernier, a distingué le groupe La Poste en lui attribuant la médaille d’or ex aequo dans la catégorie « Marques et Équipes RSE » pour son RSE Score. L’occasion de revenir sur ce dispositif innovant, qui permet d’évaluer toutes les actions en matière de responsabilité sociétale et environnementale menées au sein du groupe.

 

Le groupe La Poste a particulièrement brillé lors de la dernière Nuit de la RSE, qui récompensait les projets innovants et marquants de l’année en matière de pratiques durables développées par les professionnels sur les champs social, sociétal, économique ou environnemental.

C’est grâce à son RSE Score que le groupe a obtenu la médaille d’or, ex aequo avec Gémo (groupe Eram) pour leur location de vêtements de grossesse dans la catégorie « Marques et Équipes RSE », et devant le groupe canadien de services et conseil informatiques CGI, pour leur équipe 100 % handisport destinée à promouvoir la diversité et l’inclusion par le sport.

 

Les actions RSE du groupe, évaluées selon quatre indicateurs

 

Comme l’a rappelé Marie-Hélène Musset, directrice exécutive Île-de-France de La Poste branche Services Courrier Colis (BSCC), au théâtre de la Madeleine devant quelque 1 000 professionnels de la RSE rassemblés à cette occasion, ce dispositif a été déployé sur 1 950 équipes depuis 2021. Conçu sur le modèle des étiquettes énergétiques apposées sur les appareils électroménagers, il permet d’évaluer les résultats des actions RSE entreprises au sein du Groupe à trois échelles différentes : sur les sites, dans les établissements et au sein des directions générales.

Issu des travaux d’un groupe pluridisciplinaire réunissant des opérationnels, des experts du siège et des représentants des directions régionales, le RSE Score est né dans le cadre du projet « Convergence 2025 », le programme global de transformation des infrastructures de La Poste. Il embrasse un large spectre et tient compte de quatre indicateurs :

- le climat (notamment via les démarches d’écoconduite et la performance énergétique des bâtiments) ;

- l’accompagnement des clients dans leur propre transition écologique grâce à des offres telles que Recygo pour la collecte et le recyclage de déchets de bureau ;

- les collaborateurs, sur la base de critères d’inclusion, de bien-être au travail ou encore de parité ;

- les territoires, en fonction du développement de projets contribuant au tissu socio-économique local.

 

 

La branche Services Courrier Colis en pole position

 

Au sein de la branche Services Courrier Colis, 98 % des établissements l’ont déjà mis en place, et 70 % d’entre eux obtiennent des scores supérieurs ou égaux à C, sur une échelle allant de A++ à H. En évaluant de manière transparente et régulière l’impact de ses actions dans ces domaines clés, cette branche démontre son engagement continu en faveur du développement durable et de la responsabilité sociale.

Comme l’a souligné Stéphane Farge, directeur d’établissement Courrier La Poste, lors de la Nuit de la RSE, cet outil, désigné et pris en main par les équipes, suscite une adhésion totale, y compris auprès des facteurs. En rendant visibles, concrètes et tangibles les actions menées au quotidien par les facteurs, les responsables opérationnels, les responsables environnement de travail, les contrôleurs de gestion en faveur de la RSE, c’est un véritable dispositif managérial d’entraînement à la RSE, qui favorise l’implication de l’ensemble des collaborateurs. Désormais, toutes leurs actions participeront en effet à ce Score, qui sera affiché dans les sites courrier et dans les directions régionales, afin de montrer à tous l’avancée de leurs actions. Chaque entité a la possibilité de le mettre à jour dès lors que les actions font varier les indicateurs. Pour les sites, le RSE Score porte sur les actions déployées au niveau du site lui-même et de l’établissement auquel il est rattaché ; pour l’établissement, sur ses actions propres et celles de la direction régionale.

Autre atout, comme l’a rappelé Marie-Hélène Musset lors de la cérémonie de remise des prix, il n’a nécessité aucun investissement financier… mais 200 % d’énergie !

Dernières actualités

  • Article
La branche Services-Courrier-Colis (BSCC) renouvelle ses engagements en matière de diversité et…
  • Article
Comment réduire l’impact de ses activités sur l’environnement ? Beaucoup d’actions sont possibl…
  • Article
La Poste a mené, au printemps dernier, une analyse de cycle de vie (ACV) multicritère et intégr…
  • Article
Entreprise à mission, La Poste renforce sa politique climat en adoptant une trajectoire Zéro ém…