Aide

 

Le Groupe

caméra de surveillance

Comment choisir une caméra de surveillance ?



Pour un commerce ou un entrepôt, ou même pour une activité professionnelle installée à domicile, il peut être intéressant de se doter d’un système de vidéo surveillance. Seulement, pour que celui-ci soit fiable, il est important qu’il soit adapté aux circonstances. Voici tout ce que vous devez avoir en tête pour bien choisir votre caméra de surveillance.



Achetez une caméra de surveillance au meilleur prix

Les différents types de caméras de surveillance

En matière de caméra de surveillance, il existe de multiples modèles. Chacun d’entre eux répond bien sûr à divers besoins et possède ses avantages et ses inconvénients. Pour bien choisir votre caméra, il faut commencer par connaître ces différents modèles.


La caméra de surveillance IP filaire



La caméra de surveillance IP filaire est reliée au réseau internet par un câble Ethernet, ce qui permet de s’y connecter à distance grâce à une interface Web ou d’une application mobile. D’intérieur ou d’extérieur, elle est idéale pour toute personne souhaitant garder un œil sur la situation de leur entreprise quand ils sont chez eux ou en vacances.

Les avantages :

• permet de surveiller à distance ;
• profite de la fiabilité du réseau filaire.

Les inconvénients :

• nécessite une liaison filaire qui n’est pas toujours facile à installer.


La caméra de surveillance IP Wi-Fi



C’est l’équivalent de la version filaire, à ceci près qu’elle est dotée d’un module de communication sans fil qui lui permet de transmettre le flux d’images envoyé par le capteur sur le réseau local. Comme avec une version filaire, il est donc possible de consulter la vidéo en direct depuis un ordinateur, un smartphone ou n’importe quel autre appareil relié à Internet.

Les avantages :

• permet de surveiller à distance ;
• évite d’avoir à tirer du câble pour l’installation.

Les inconvénients :

• une fiabilité limitée à celle d’un réseau sans fil.


La caméra de surveillance connectée



La caméra de surveillance connectée opère comme les précédentes, mais elle offre souvent des fonctionnalités supplémentaires telles qu’une application mobile dédiée ou un enregistreur numérique intégré.

Ce type de caméra peut faire partie d’un système d’alarme global, mais elle fonctionne aussi seule. Les modèles plus perfectionnés peuvent proposer la reconnaissance faciale notamment.

Les avantages :

• des fonctions supplémentaires ;
• une grande simplicité d’utilisation ;
• possibilité de l’intégrer à un réseau.

Les inconvénients :

• nécessite l’installation d’une application dédiée ;
• dépend de la connexion internet.


La caméra GSM



Elle profite d’un transmetteur GSM intégré directement au niveau de l’appareil. C’est donc un modèle rare, mais qui garantit un très bon niveau de sécurité, puisque même en cas de coupure de courant ou de téléphone il peut communiquer à l’extérieur de l’entreprise.

Les avantages :

• un système extrêmement fiable.

Les inconvénients :

• un paramétrage plus compliqué que pour les autres modèles.


Le kit de surveillance

Les divers types de caméras de surveillance peuvent généralement être inclus dans un kit complet. Adapté pour les espaces étendus ou comportant plusieurs zones à surveiller, le kit de surveillance est constitué de plusieurs caméras et d’un moniteur relié à celles-ci, permettant de visualiser les différentes prises de vues en simultané.


Les principaux critères de choix d’une caméra de surveillance

Pour choisir son système de surveillance, quelques critères techniques sont importants à prendre en considération. Ce sont ces paramètres qui garantiront la qualité de l’image et l’enregistrement de celles-ci.


La focale



Le choix de la focale est déterminant, car c’est elle qui détermine la zone couverte par la caméra. Pour bien choisir votre appareil, retenez les caractéristiques suivantes pour une focale de :

2,1 mm permet de voir une scène de 6 mètres de profondeur sur 14 mètres de large ;

2,8 mm permet de voir une scène de 8 mètres de profondeur sur 14 mètres de large ;

3,6 mm permet de voir une scène de 10 mètres de profondeur sur 14 mètres de large ;

6 mm permet de voir une scène de 18 mètres de profondeur sur 14 mètres de large ;

12 mm permet de voir une scène de 24 mètres de profondeur sur 10 mètres de large.

Ainsi, pour choisir la focale, il faut prendre en compte la conception du lieu à filmer. Notez cependant qu’il existe aussi des caméras à focales variables. C’est idéal si vous n’êtes pas sûr de la destination de la caméra ou si vous pensez avoir à la déplacer ou à apporter des modifications à la zone de surveillance.


La résolution de l’image



La résolution est le paramètre qui vous indiquera la qualité de l’image que vous obtiendrez avec votre caméra. Les modèles bon marché offrent souvent une résolution assez faible, ce qui peut nuire à la fiabilité des visuels obtenus. Selon la caméra choisie, il existe différents niveaux de qualité.

Vidéo SD : c’est de la définition standard. L’image est pixélisée et les visages ne sont pas très reconnaissables.

Vidéo HD 720 p : c’est une haute définition qui permet une bonne qualité d’image. Elle offre le bon compromis entre la qualité et la rapidité de transmission des données par internet.

Vidéo HD 1 080 p : c’est une très haute définition. L’image est de très bonne qualité avec des détails, mais la transmission nécessite un bon débit de connexion internet.


La vision nocturne



Les caméras nyctalopes permettent de continuer à filmer une fois la nuit tombée ou dans les zones peu éclairées. Lorsque la luminosité est trop faible, elles passent en vision nocturne, généralement en noir et blanc, et avec une résolution réduite.

C’est une propriété importante pour la plupart des caméras de surveillance destinées à un usage professionnel, car c’est souvent la nuit qu’il est nécessaire d’avoir l’œil ouvert.


Les supports d’enregistrement



Les caméras et les systèmes de surveillance peuvent enregistrer les images pour vous permettre d’y accéder plus tard. Pour cela, il existe différentes possibilités.

• La carte micro-SD : la caméra dispose d’un lecteur de carte SD, ce qui lui permet d’enregistrer directement les images. Les données sont conservées localement et sont accessibles à distance quand la caméra est reliée à internet.

• Le disque dur : c’est la solution de sauvegarde recommandée pour les systèmes de surveillance comprenant plusieurs caméras, car il permet d’enregistrer davantage de données.

• Le Cloud : les images sont stockées sur un serveur externe, accessible en ligne à tout moment. Ce mode de sauvegarde présente l’avantage de préserver les données même en cas de casse ou de vol de la caméra.


Les fonctions complémentaires

Selon le type de caméra que vous installez, vous pourriez avoir besoin de fonctions supplémentaires. Celles-ci ne sont pas essentielles pour tout le monde, mais peuvent être un véritable atout dans votre situation.


La détection de mouvement



Lorsqu’elles sont équipées de cette fonction, les caméras ne commencent à enregistrer que quand elles détectent un mouvement, de jour comme de nuit. L’enregistrement peut durer seulement quelques secondes ou tout le temps que dure l’agitation selon le paramétrage et la caméra. Il existe deux types de détections :

infrarouge basée sur le rayonnement de chaleur ;
numérique basée sur la détection d’un mouvement.

Selon le modèle et les réglages, lorsque la caméra détecte un mouvement, elle avertit l’utilisateur grâce à des notifications envoyées sur le smartphone.


Micro et haut-parleurs intégrés



La caméra avec micro et haut-parleurs intégrés permet de voir, d’entendre et de parler à la personne se trouvant de l’autre côté.

Pour un appareil extérieur, cela remplace un interphone lors de la réception d’un colis ou même à l’arrivée d’une personne. En intérieur, ce type de fonction peut permettre d’échanger avec les enfants ou tout autre membre du foyer en sachant qu’ils sont présents au domicile.

On note cependant que les performances des microphones ou haut-parleurs ne sont généralement pas de très haut vol. Elles suffisent en revanche pour que le son soit audible et peu déformé, de sorte à permettre l’identification de la voix d’un individu.


La sirène dissuasive



Les caméras dotées de cette fonction déclenchent un son strident dès lors qu’un mouvement est détecté dans la zone surveillée. Cette solution rappelle les alarmes de voitures et peut être intéressante pour faire fuir des cambrioleurs.

Cependant, pour être vraiment dissuasive, une alarme doit être d’un niveau sonore supérieur à 80 dB. Malheureusement, la plupart des caméras à sirène dissuasive manquent de puissance. Elles surprennent donc les intrus, mais ne les font pas fuir. Comme pour le détecteur de mouvement, certains modèles notifient l’utilisateur dès que l’alarme se déclenche.


Les questions à se poser pour bien choisir une caméra de surveillance

Après avoir bien compris tous les paramètres à prendre en compte, il faut savoir les sélectionner. Pour cela, vous devrez répondre à un certain nombre de questions.


Quel est l’objectif de la caméra ?



L’un des premiers points est de savoir à quoi doit servir votre caméra. Vous ne choisirez en effet pas le même modèle selon qu’elle soit destinée à un usage diurne ou nocturne. Si vous souhaitez faire fuir des intrus la nuit ou plutôt identifier les malfrats, l’achat ne sera pas le même.


Quelles sont la surface et la configuration du lieu à surveiller ?



La configuration du lieu à sécuriser est également un point clé pour le choix de votre appareil. Pour ne surveiller qu’une seule zone de taille restreinte, une seule caméra suffira. En revanche, si vous voulez surveiller une surface étendue comme un grand terrain ou plusieurs pièces stratégiques dans vos locaux professionnels, vous aurez tout intérêt à opter pour plusieurs caméras connectées entre elles.

Pour chaque appareil, la définition de la surface à surveiller vous permettra de définir la focale à choisir. Soyez attentif à ce point pour éviter les angles morts.


La caméra va-t-elle servir à l’intérieur ou à l’extérieur ?



Les modèles prévus pour l’intérieur et ceux prévus pour l’extérieur sont tout à fait différents :

• les caméras d’intérieur : elles sont généralement discrètes, ce qui leur permet de se fondre dans le décor.

• les caméras d’extérieur : elles sont conçues pour résister aux intempéries. Leur robustesse peut être appréciée grâce aux normes d’étanchéité spécifiées sur le produit (IP 65, IP 66…). Les chiffres représentent le degré de protection : le premier nombre correspond à la protection contre les corps solides et les poussières, le second contre l’eau. Plus les chiffres sont élevés, plus la caméra est résistante aux deux types d’agressions.


Penser au système d’alimentation

En fonction de votre choix, les possibilités d’alimentation varient. Pour une caméra d’intérieur, vous pourrez l’alimenter par le réseau électrique ou avec des piles. Cependant, en extérieur, il peut aussi être envisageable d’opter pour un capteur solaire.




Comment souhaitez-vous contrôler la caméra ?



Selon les modèles, il est possible de suivre les images en temps réel depuis une application ou depuis internet. Ces solutions permettent de garder un œil sur ce qui se passe à distance, mais ne répondent pas forcément au besoin d’un gérant de magasin qui veut voir en temps réel l’activité. Pour cela, il est préférable de suivre depuis un moniteur dédié, pour avoir constamment un œil dessus.


Quel budget voulez-vous consacrer à cet investissement ?



Comme tout investissement, il est nécessaire de réfléchir au budget que cela représente. Cela peut aller de quelques dizaines d’euros pour les modèles les plus basiques à presque 1 000 euros pour les systèmes les plus perfectionnés, la fourchette est large.

Au-delà du prix en lui-même, il est essentiel, surtout dans un cadre professionnel, de réfléchir en termes de rapport bénéfice/prix. Investir dans un système onéreux pour protéger des biens de faible valeur n’a peut-être pas de sens. À l’inverse, lésiner sur la qualité de la surveillance pour faire des économies si ce sur quoi vous devez veiller représente un coût important n’est peut-être pas la meilleure stratégie à adopter.

Pour limiter les dépenses, il peut être judicieux d’opter pour un système flexible, sur lequel il est possible d’ajouter progressivement des caméras et d’augmenter ainsi le niveau de protection lorsque le budget le permet.


Les marques de caméra de surveillance

   
 
   

Le choix d’un système de surveillance ne se fait pas à la légère. Pour que celui-ci soit efficace, il est important de bien réfléchir aux caractéristiques de chaque caméra, qu’elle soit seule ou qu’il s’agisse d’un réseau.



> Retrouvez l’ensemble de nos Guides d’achat