Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Personnes âgées : avantages et inconvénients de vieillir en milieu rural

Mise à jour le 2 décembre 2021 phot d'un couple de personnes âgées en train de promener leur chien
Imprimer l'article Envoyer par email

Votre parent âgé habite en milieu rural. Souvent perçue comme une vie difficile et isolée, la vie à la campagne peut aussi être synonyme de dynamisme et de solidarité. Quels sont les avantages et les inconvénients pour les personnes âgées de vieillir en milieu rural ? On fait le point avec Catherine Gucher, sociologue.

À lire dans cet article sur la vie des personnes âgées en milieu rural

Des personnes âgées heureuses de vieillir en milieu rural

Qu’elles y habitent depuis toujours ou qu’elles aient décidé de se mettre au vert à la retraite, les personnes âgées sont majoritairement satisfaites de vieillir en milieu rural. Ainsi, selon une étude des Petits frères des pauvres parue en 2019, 63% des personnes âgées habitant des zones rurales se disent très heureuses de l’endroit où elles habitent contre 54% de l’agglomération parisienne et 58 % pour les grandes agglomérations.

L’isolement des personnes âgées en milieu rural, mythe ou réalité ?

Le milieu rural est a priori perçu comme un milieu de vie difficile, porteur d’isolement des personnes âgées. Pour Catherine Gucher, sociologue, maîtresse de conférence et chercheuse à l’Université de Grenoble, co-autrice de la recherche Vieillir en milieu rural, chance ou risque de vulnérabilité accrue ?, les sentiments de solitude et d’isolement ne sont pas plus présents en milieu rural qu’en ville. En milieu rural isolé (à distinguer du milieu rural sous influence urbaine c’est-à-dire proche des villes) « on peut observer que l’ancrage de longue date et parfois transgénérationnel sur ces territoires permet aux personnes âgées d’être moins à l’écart, moins disqualifiées qu’en ville ». Cette reconnaissance de la personne âgée en milieu rural va ainsi lui permettre de bénéficier « de solidarités de proximité plus importantes ». Implantées depuis longtemps sur le territoire, les personnes âgées en connaissent les habitants et vont pouvoir, de ce fait, bénéficier de services : un voisin qui leur fait des courses, les conduit chez le médecin ou encore les aide dans les démarches administratives.

Leur statut est également différent. En milieu rural isolé, les personnes âgées sont aussi perçues comme ayant un rôle à jouer, elles ont « un statut d’ordre patrimonial car elles connaissent l’histoire de ce territoire » précise Catherine Gucher. On les retrouve donc parfois investies dans l’équipe municipale ou actives dans des associations. Des activités intergénérationnelles permettant la transmission des savoirs et de la mémoire des personnes âgées se développent aussi fréquemment en milieu rural sur l’impulsion des communes ou d’associations.

Vivre à la campagne : moins de stress, de l’air pur et des promenades

Quels sont les avantages de vivre à la campagne ? Plus de solidarités, une identité plus reconnue, mais aussi un cadre de vie éloigné du stress et de l’air pollué des agglomérations. On peut aller chercher des champignons, se balader en forêt, planter un petit potager dans le jardin de son petit pavillon ou aller à pied se fournir en fromages à la ferme du coin... Vieillir en milieu rural est aussi l’occasion de s’aérer, de pratiquer une activité physique loin du bitume des grandes villes et de manger plus local. Autant d’activités qui contribuent également à permettre aux personnes âgées la conservation de leur autonomie. Les personnes âgées peuvent ainsi goûter à la quiétude de la vie à la campagne ou en pleine nature, ce qui a des conséquences positives sur leur niveau de stress et donc par conséquent également sur leur cerveau.

Le manque de commerces de proximité en milieu rural

Malgré tout, vieillir en milieu rural pose des difficultés en matière de transports et de services de proximité au quotidien. Les personnes âgées y sont affectées par la disparition des services publics et des petits commerces dans les villages. Bars-tabacs, boulangeries, supérettes, les commerces de proximité en milieu rural sont nombreux à fermer leurs portes et à ne jamais les rouvrir. Un phénomène difficile à éviter dans les zones rurales isolées « où on constate un exode des populations les plus jeunes car il n’y a pas d’offre de formation et ces populations ne reviennent jamais habiter sur le territoire », explique Catherine Gucher. Cette disparition des petits commerces de proximité en milieu rural est d’autant plus difficile à vivre que les personnes âgées sont parfois dans l’incapacité de conduire et donc de pouvoir faire leurs courses par exemple. D’où la nécessité de trouver des alternatives de transport pour votre parent âgé ou votre proche en perte d’autonomie pour faciliter sa vie en milieu rural.

L’absence de commerces de proximité en milieu rural prive aussi les personnes âgées de lieux de rencontre : aller acheter sa baguette à pied, c’était aussi l’occasion de croiser quelqu’un à la boulangerie et d’échanger quelques mots. Face à ce phénomène, Catherine Gucher constate « une tendance à se rapprocher des centres-bourgs pour accéder aux commerces de première nécessité, un mouvement parfois soutenu par les municipalités qui créent par exemple des logements regroupés pour les personnes âgées comme un petit programme d’habitat à loyer modéré ». Il peut donc être intéressant de vous renseigner auprès des communes alentours sur d’éventuels projets à destination des personnes âgées qui permettrait à votre parent de se rapprocher des commerces de proximité.

Désertification médicale et accès au soin des personnes âgées en milieu rural

Autre élément important à prendre en compte pour une personne âgée, c’est la possibilité d’avoir accès à des soins médicaux. « Sur le maintien à domicile, il n’y a pas de grande différence avec ce qui se passe en ville explique Catherine Gucher, les personnes âgées vont trouver en milieu rural une offre de service d’aide à domicile ou de soins à domicile pour l’aide au quotidien mais quand il s’agit de soins médicaux ou de soins spécialisées, c’est plus compliqué ». Selon les Petits Frères des Pauvres, un quart des habitants en zone rurale considèrent vivre dans un désert médical. Certains départements concernés par la désertification médicale en milieu rural développent des systèmes de télémédecine pour permettre des consultations à distance. Vous pouvez donc vous renseigner sur la qualité du réseau internet du territoire sur lequel vit votre parent âgé et sur la capacité de votre proche à utiliser ces nouvelles technologies. Certaines municipalités ou associations proposent des stages d’informatique, ce qui pourra permettre à votre parent âgé d’avoir accès à des consultations à distance ou tout simplement, au-delà de l’aspect médical, de rester en contact avec sa famille.

Déménager pour mieux vieillir ?

En tant qu’aidant d’une personne âgée ou d’un proche en perte d’autonomie, vous seriez plus rassuré à l’idée de savoir votre parent âgé habiter plus près de chez vous en ville ou dans une structure comme un EHPAD. Avant d’envisager un tel déménagement, vous pouvez notamment réfléchir à l’idée d’adapter son logement à sa perte d’autonomie grâce à l’aide financière de la caisse de retraite de votre parent. Plus la personne vieillit et perd en autonomie, et plus son logement, parfois l’endroit où elle a passé toute sa vie, devient son lieu de refuge où elle a ses souvenirs et tous ses repères. Selon Catherine Gucher, « dans les établissements de type EHPAD, il y a une part non négligeable de personnes là par rapprochement familial, qui ne sont donc pas issues de la région. Or, ce qu’on sait de ces mutations imposées par les enfants, c’est qu’elles n’ont pas toutes les chances de réussir, ni de se faire pour le grand bien des personnes âgées qui vont perdre tout leur réseau de sociabilité ordinaire (voisins, commerçants, aide à domicile…) et ne plus reposer que sur leurs enfants qui travaillent et n’ont pas tout leur temps à consacrer à leurs parents. Cela peut générer des coupures et une absence de repères », néfastes pour le bien-être de la personne âgée.