Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

L’aide à domicile : que peut-elle faire pour mon parent âgé ?

Mise à jour le 10 mai 2022
Imprimer l'article Envoyer par email

Aide à domicile, assistant de vie ou auxiliaire de vie, autant de noms donnés par les personnes âgées pour parler de celui ou celle qui rend possible leur vie à domicile et les aide à vivre chez elles. De la préparation des repas à l’aide à la toilette, que peut-on lui demander ? Nos questions à Sandra Body, directrice d’un service d’aide et d’accompagnement à domicile.

À lire dans cet article sur l’aide à domicile pour les personnes âgées

Sandra Body est directrice du pôle domicile et du pôle autonomie prévention au sein de l’association Assia Réseau UNA qui intervient en aides, accompagnement et soins sur Rennes et ses communes de 1ère couronne.

Quel est le rôle d’une auxiliaire de vie à domicile auprès de mon parent âgé et que peut-il lui demander ?

« Une aide à la personne à domicile accompagne la personne âgée, selon ses besoins et son degré de dépendance. Elle l’aide à faire ce qu’elle ne peut pas faire seule : préparer ses repas, faire les courses, entretenir son logement, prendre ses repas, se laver, s’habiller, se déplacer, mener une vie sociale et gérer les tâches administratives courantes. L’ensemble de cet accompagnement qui permet le maintien à domicile des personnes âgées peut être financée par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Pour savoir ce qu’on peut demander à une aide à domicile, il faut interroger le sens de sa mission qui est de permettre le maintien à domicile des personnes âgées. Aussi, les tâches des aides à domicile sont inscrites dans un cadre réglementaire. Elles ne sont pas habilitées, par exemple, à effectuer de petits travaux électriques, comme changer une ampoule. Cependant, le bon sens veut qu’elles le fassent le plus souvent spontanément comme elles le font chez elles. »

Une aide à domicile peut-elle tout faire dans le logement de mon parent ?

« L’aide à domicile accompagne ou supplée la personne pour le ménage courant, les courses et la préparation de repas adaptés au plus près de ses habitudes et de ses préférences. Il existe des aides financières pour ces tâches ménagères, ce qui n’est pas le cas des travaux de grand nettoyage. Aussi, l’aide à domicile n’est pas agent d’entretien. Vous ne pouvez pas lui demander d’intervenir lorsque votre parent n’est pas présent. Elle ne peut pas faire les courses et les ranger en son absence. Elle n’est pas habilitée à travailler en hauteur au-delà d’un escabeau de trois marches. Aussi, ranger le garage ne fait pas partie de ses missions, sauf si votre parent a besoin d’être accompagné pour le faire. »

Mon parent a besoin d’aide pour les actes essentiels de la vie quotidienne. Son auxiliaire de vie à domicile peut-elle lui donner des médicaments ?

« L’aide à domicile accompagne l’autonomie de la personne aidée dans les actes essentiels : prendre ses repas, se laver, s’habiller, se déplacer. Aussi, elle effectue les transferts nécessaires, entre la position assise et couchée par exemple. Cependant, elle ne peut pas effectuer les actes qui relèvent d’une prescription médicale ou paramédicale, comme appliquer une crème prescrite ou mettre des bandes de contention. En revanche, elles ont le droit de mettre des bas de contention dès lors qu’un soignant vérifie régulièrement l’état cutané des jambes. Ces actes sont identifiés par le médecin traitant et ils sont remboursés par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Ils relèvent d’un service infirmier. L’auxiliaire de vie aide la personne âgée à prendre sa douche sans risque de chute par exemple, mais elle ne peut pas effectuer les gestes d’une toilette intime à sa place. Aussi, une aide à domicile ne peut pas donner des médicaments que s’ils sont préparés par une infirmière dans un pilulier. »

Mon parent a besoin d’être accompagné pour se déplacer, aller chez le médecin, rencontrer du monde. Qu’est-ce qui est possible ?

« Dans la mesure du temps imparti, la personne aidée peut demander à être accompagnée pour tout : se rendre à un rendez-vous, sortir dans le quartier, aller au cinéma, acheter un cadeau. Elle peut aussi changer d’avis, notamment si elle est fatiguée. Auprès des personnes âgées, l’aide à domicile a pour mission de maintenir leur vie sociale, mais elle peut aussi ne pas pouvoir répondre à leur demande. Par exemple, être accompagné pour sortir le chien est une demande légitime. Cependant, l’aide à domicile peut en avoir peur et refuser.

Ce que l’on peut faire ou pas est souvent une question de bon sens et il faut interroger ce qui est possible. Une dame avait besoin d’être accompagnée pour se rendre à 200 km de chez elle avec sa propre voiture. Ce projet a pu se réaliser dans la mesure où l’aide à domicile était d’accord et que le véhicule était assuré pour être conduit par un tiers. Je me rends compte, dans les entretiens avec elles (il y a quelques hommes, mais ce sont le plus souvent des femmes !), que les aides à domicile font énormément de choses dans le cadre de leur mission, comme poster une lettre ou nettoyer la litière du chat. En revanche, elles ne vont pas chez le vétérinaire, car il s’agit d’un service et non d’une aide à la personne. »

Mon parent a besoin d’une aide professionnelle pour vivre à domicile : quelle est la différence entre auxiliaire de vie et aide à domicile ?

« Pour parler du maintien à domicile avec ses parents âgés, le meilleur terme est celui qu’ils utilisent. Les professionnelles de nos services se présentent comme aide à domicile, les personnes âgées en parlent de la même façon. Certaines ont un diplôme, comme le diplôme d’Etat d’Accompagnement Educatif et Social (DEAES), qui remplace depuis 2021 le diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale (AVS). Cependant, si seules les aides à la personne diplômées travaillaient à domicile, de nombreuses personnes âgées mouraient chez elles, faute d’accompagnement. Notre association emploie des femmes et des hommes qui souhaitent travailler dans la relation d’aide et d’accompagnement, qu’ils aient ou non un diplôme correspondant. Nous avons des formations spécifiques aux actes qu’ils sont amenés à effectuer. Apprendre à sécuriser une toilette sous la douche appartient au premier niveau de formation. »