Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Eviter les chutes : les points chauds où installer des barres d’appui

Mise à jour le 17 février 2020    -   en partenariat avec Hizy
Imprimer l'article Envoyer par email

Votre parent habite encore chez lui, mais perd parfois l’équilibre ? La première prévention des chutes passe par l’installation de barres d’appui. Nous avons identifié les endroits les plus risqués pour l’aider à vivre à domicile, en sécurité.

Pourquoi des barres d’appui chez un parent vieillissant ?

Avec la diminution de l’ouïe, de la vue, et des capacités physiques, les conséquences des accidents chez les personnes âgées sont souvent graves. Les chutes représentent 76 % des causes d’accidents chez les 65 ans et plus. Pour prévenir ces fractures, lésions, fêlures, comment adapter le logement au handicap et au vieillissement de son parent, et permettre le maintien de l’autonomie sans forcément revisiter tout l’environnement ? Il existe un aménagement spécifique, qui ne demande pas nécessairement de gros travaux : la barre d’appui. Elément clé du mieux vivre à domicile, les barres de maintien sont des aides au déplacement indispensable : elles aident la personne dans ses déplacements et ses changements de posture/orientation.

Où installer les barres d’appui dans son logement ?

Avant toute chose, il faut débarrasser les sols de tout obstacle pour pouvoir circuler sans risque de trébucher. Cela demande parfois de réaménager la disposition des meubles dans les pièces. Si les meubles forment de précieux repères et appuis, ils peuvent aussi devenir des obstacles. Une fois cette organisation opérée, il vous faut déterminer avec votre parent les pièces dans lesquelles le risque de chute est le plus grand pour lui.

Barre d’appui dans la salle de bain : pour ne pas glisser

La salle de bain peut devenir moins accessible et être source de danger. Avec l’eau et l’humidité, le sol et les meubles deviennent glissants. Pour y remédier, il faut songer à une salle de bain aménagée, sans risque. Vous pouvez (faire) installer :

  • pour une baignoire : un banc de douche avec barre d’appui au mur, une barre de rebord de baignoire pour aider à enjamber la baignoire, comme le propose Invacare
  • pour une douche / douche à l’italienne : une barre d’appui coudée à 135° pour se tenir debout, telle que Leroy Merlin en vend.

Parfois, il faut suppléer l’aide à la toilette à ces aménagements.

Barre d’appui dans les toilettes : pour se hisser

On conseille généralement d’installer deux barres d’appui dans les WC.

Pour les WC, le plus pratique est souvent la barre escamotable afin d’aider le transfert sur la cuvette (comme celle conçue par Devon), à laquelle on ajoute une barre d’appui coudée à 135° pour se hisser.

Barre d’appui dans le couloir : pour la confiance

Appelée aussi barre de cheminement, cette installation permet de sécuriser un déplacement dans un long couloir. Cela nécessite évidemment que le mur en question soit totalement doit, sans renfoncement

Barre d’appui dans l’escalier : pour cheminer

Zone très dangereuse de la maison ou d’un appartement en duplex, l’escalier doit faire l’objet de la plus grande vigilance.

Avant de parler de système motorisé, on peut commencer par envisager de faire installer un système d’aide escalier, appelé encore rampe d’escalier, comme en propose Lergon’home. Le principe : une barre coulissante où prendre appui debout, de face, lorsqu’on monte/descend les marches.

Quelle type de barre d’appui choisir ?

Barre d’appui coudée ou droite, fixe ou à ventouses, antidérapante ou lisse, quelle barre d’appui pour quelle utilisation choisir ?

  • des barres de couleur qui tranchent avec la couleur de mur.
  • des barres d’appui antidérapantes, notamment pour la salle de bain et les WC.
  • des barres d’appui à ventouse : elles permettent de tester les différentes hauteurs et inclinaisons, pour trouver celle avec laquelle la personne âgée est la plus à l’aise, en fonction de sa taille. C’est aussi l’occasion d’observer ses habitudes : est-ce que votre proche s’agrippe par la gauche ou la droite ? Un procédé qu’utilise Mobeli sur Tous ergo. Attention toutefois : si la plupart des modèles de barres classiques supportent entre 100 et 120 kg en moyenne, la barre à ventouse soutient dans les 70 kg maximum.
  • des barres d’appui télescopiques : en sachant que plus la barre est grande, plus la facilité de la saisir est importante en cas de déséquilibre.
  • des barres de relèvement simples, en hauteur, pour se hisser, par exemple sur le mur d’une baignoire.

Installation de la barre d’appui

En général, une barre d’appui s’installe à 90 cm/1 m du sol. Mais chaque barre de maintien a son utilité et son emplacement. Pour ces petits travaux, la plupart du temps, vous pouvez le faire vous-même. Si cela vous semble trop compliqué, vous pouvez faire appel à un artisan.