Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Découvrez les avantages du compostage

Mise à jour le 27 juillet 2020
Imprimer l'article Envoyer par email

Réduire ses déchets tout en nourrissant ses plantations, quelle bonne idée ! Même si vous habitez en appartement, découvrez les avantages et les techniques de compostage à domicile.

Composter, qu’est-ce que c’est ?

Saviez-vous que la moitié de nos poubelles ménagères est composée de déchets organiques ? Épluchures, marc de café, restes de repas, tonte de gazon et fleurs fanées… Au lieu d’être jetés et brûlés, ces déchets de cuisine et de jardin peuvent retrouver une utilité grâce au compostage domestique. La technique est simple, il suffit de laisser faire la nature : conservées dans un composteur, les matières organiques, en présence d’air et d’eau, sont transformées en humus par des petits insectes, vers, acariens, bactéries et champignons. Déposé à leur pied ou mélangé à la terre, ce compost mûr favorise la croissance des plantes, gratuitement et sans faire usage de produits chimiques. Simple et efficace, à condition de respecter quelques petites règles.


En savoir plus

Toutes les informations sur la technique du lombricompostage :
https://particuliers.ademe.fr/maison/jardinage/composter-ses-dechets-en-appartement-cest-possible


Que mettre dans votre compost ?

Les déchets de cuisine :

Épluchures, pain, croûtes de fromage, fruits abîmés, sachets de thé et marc de café peuvent être compostés. Les coquillages et coquilles d’œufs apportent des minéraux et aèrent l’ensemble. Les os, arêtes, noyaux et coques de fruits se dégradent difficilement et mériteraient d’être broyés. Pour ce qui concerne la viande, il faut y réfléchir car elle peut attirer les rats.

Les déchets de jardin

À l’exception des végétaux malades et des mauvaises herbes montées en graines, les déchets de jardin agrémentent utilement le compost. Fleurs et plantes fanées, branchages et petites tailles de haies, tonte de pelouse, feuilles mortes, écorces… Les éléments durs et encombrants pourront si besoin être écrasés pour faciliter l’action des micro-organismes.

Les déchets divers

Essuie-tout, serviettes et mouchoirs en papier, journaux et cartons non souillés peuvent rejoindre le composteur, de même que la sciure de bois et la cendre.

Où faire votre compost ?

Si vous possédez un jardin, il vous est possible de composter « en tas » à même le sol. Dans ce cas, choisissez un endroit caché mais pas trop loin de la maison pour un accès facile, bien drainé pour ne pas que l’eau s’accumule, à mi-ombre et à l’abri du vent. L’autre solution consiste à composter dans un bac. Vous pouvez l’acquérir en jardinerie, auprès de votre déchetterie ou le fabriquer vous-même en bois ou en parpaings. Si vous demeurez en appartement, renseignez-vous auprès de votre gardien car il existe de plus en plus de compostages au pied des immeubles. Vous pouvez aussi adopter la technique du lombricompostage. Sur un balcon, à l’abri du soleil et de la pluie ou à l’intérieur, le lombricomposteur contient des vers de terre qui transforment rapidement les déchets de cuisine.

Que faire de votre compost ?

Dès 6 mois, votre compost peut être utilisé pour pailler les végétaux et les protéger de la chaleur ou du froid. Plus mûr, à partir d’un an, le compost peut être utilisé comme engrais naturel pour les plantes d’intérieur ou au jardin.