Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Comment conserver et ranger les médicaments pour éviter les erreurs ?

Mise à jour le 14 septembre 2021 photo d'une personne qui range ses médicaments
Imprimer l'article Envoyer par email

La France est un pays consommant chaque année de nombreux médicaments. Aujourd’hui placé en 5e position1 (en 2019), le pays tend tout de même à réduire l’importance de ce marché au fil des ans. Reste qu’une large partie de la population en consomme chaque jour. Et des erreurs de rangement ou une mauvaise utilisation du pilulier sont chaque année responsables de milliers d’erreurs médicamenteuses2. Pour les éviter, voici quelques conseils.

Un risque exposant particulièrement les personnes âgées

En vieillissant, les maladies et troubles sont toujours plus nombreux. Ces derniers s’accompagnent généralement de traitements au long cours imposant aux patients une extrême vigilance lors de la prise de leurs médicaments. Les posologies sont habituellement respectées. On note toutefois de nombreuses erreurs chez certaines populations, le plus souvent chez les plus âgés. Ces dernières sont la plupart du temps consécutives à une automédication ou à une consommation excessive (suite à un oubli de la première prise par exemple). Il arrive également que les médicaments soient mal conservés et perdent leur efficacité. C’est pourquoi il est important de se montrer attentif à leur conservation et à l’efficacité de leur rangement.

La bonne conservation des médicaments

La plupart des Français conservent leurs médicaments dans une armoire de salle de bains. Cette habitude est même devenue une sorte de norme pour beaucoup d’entre eux. Pour autant, cet emplacement n’est pas toujours une bonne idée. Sachez que la plupart des comprimés, gélules et autres poudres nécessitent un stockage dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière. En les stockant dans une pièce aussi humide, vous risquez de les altérer et d’amoindrir leur efficacité. Pour éviter ces phénomènes, prenez le temps de lire les notices des médicaments et respectez les recommandations du fabricant. Dans la plupart des cas, voici les conseils à suivre :

  • La température ambiante doit être comprise entre 15 et 25 °C. Certains nécessitent toutefois d’être conservés au réfrigérateur (entre 2 et 8 °C). C’est le cas de l’insuline par exemple ou des gouttes pour les yeux. Placez-les alors juste au-dessus du bac à légumes.
  • Les médicaments doivent toujours être stockés dans leur emballage d’origine. Ce dernier les protège et permet également de limiter les risques de confusion.
  • Le stockage doit par ailleurs être réalisé dans un endroit sec. Si vous souhaitez absolument les ranger dans une salle de bains, placez-les dans une boîte parfaitement hermétique.
  • Évitez aussi de les placer au contact de la lumière. Préférez un meuble fermé ou une boîte opaque.

Bon à savoir : la conservation des médicaments pendant les vacances


Si vous voyagez, prenez soin de conserver vos médicaments avec le même soin qu’à la maison. Placez-les par exemple dans une glacière lors de vos longs trajets en voiture et protégez-les du soleil en les plaçant continuellement dans un sac ou une boîte opaque. Évitez également de les placer dans une poche ou trop près de la chaleur de votre corps.

Quels médicaments pour votre pilulier ?

Afin d’éviter les oublis et les surconsommations de médicaments, les Français sont nombreux à utiliser un pilulier. Ce petit dispositif est, en effet, très pratique. Il dispose de cases dédiées à accueillir les médicaments pour chaque jour. Cela permet de limiter les boîtes et de savoir au premier coup d’œil si la prise a déjà eu lieu. Pour autant, certains médicaments ne peuvent y être conservés :

  • C’est le cas des molécules présentes sous forme de poudres ou des cachets effervescents. Impossible ensuite de les récupérer facilement pour les mélanger à de l’eau et de les séparer des autres médicaments présents dans la case du pilulier.
  • Mais aussi de tous ceux réagissant à la lumière, à l’air ou encore à l’humidité.
  • Les capsules molles ne sont pas indiquées avec un pilulier, car elles contiennent du liquide. Si elles se percent, elles risquent d’altérer les autres comprimés.
  • Certains médicaments doivent être conservés au réfrigérateur. Ils ne peuvent donc pas trouver leur place dans l’une des alvéoles.
  • Les anticancéreux sont également à exclure du fait de leur haute toxicité.
  • Il est conseillé de ne pas ajouter au pilulier les antibiotiques à prendre sur un temps court. Cela ne ferait que perturber leur préparation, surtout si cette dernière est faite en avance.
  • C’est enfin le cas des médicaments à posologie particulière. Certains doivent être pris à une heure particulière et imposent par exemple une position debout. Il est alors déconseillé de les ajouter au pilulier, sous risque d’oublier ensuite de suivre les instructions du médecin à la lettre.

Le rangement des médicaments

Lorsqu’ils ne sont pas consommés régulièrement, les médicaments sont stockés dans une pièce de votre logement. Pour aller plus loin et éviter toute erreur, il est par ailleurs conseillé de les trier et de les ranger en catégories. Il suffit alors de vous munir de plusieurs boîtes et de répartir les gélules et comprimés selon leur destination :

  • Les produits de premiers secours ;
  • Les médicaments destinés à la douleur, à la fièvre et les anti-inflammatoires ;
  • Les pommades et soins cutanés ;
  • Les médicaments destinés à faciliter la digestion ;
  • Ceux prenant en charge les symptômes grippaux ;
  • Ceux répondant à une pathologie particulière (diabète, cancer, etc.), etc.

Identifiez ensuite ces boîtes selon leur usage et indiquez clairement cette information par une mention écrite.

La conservation et le rangement des médicaments sont des étapes essentielles pour éviter les erreurs de médication. Si votre proche est dans l’incapacité de le faire, il vous est recommandé de vous en charger pour lui.

1 https://www.liberation.fr/checknews/2019/07/29/la-france-fait-elle-partie-des-plus-gros-consommateurs-de-medicaments-dans-le-monde_1740068/
2 https://www.lepoint.fr/sante/le-mauvais-usage-des-medicaments-tue-plus-de-10-000-personnes-par-an-22-03-2018-2204622_40.php