Le Groupe

86 % des projets d’achats importants sont débattus et décidés au sein du domicile, d’après une étude (*) riche d’enseignements pour les marques... La meilleure manière de contribuer à la concrétisation de ces projets avec leurs produits ? Les faire entrer au sein du cocon familial, source de tous les arbitrages…

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Copier l'adresse de l'article

Lieu de vie, lieu d’échange, lieu de partage… Pour 90 % des Français interrogés, le domicile est aussi un lieu d’échanges privilégiés avec les autres membres du foyer. Dans ce véritable « cocon », une pièce se détache : le salon / salle à manger, pièce de vie par excellence. Elle s’impose largement en tête des endroits préférés de la maison pour 54 % des Français, loin devant la chambre (14 %) et la cuisine (7 %). C’est ici que l’idée se transforme en projet. Ici aussi qu’elle se discute, s’étudie et se concrétise…

Qu’il s’agisse d’une envie ou d’un impératif, ces projets concernent tous les domaines : jardinage (42 %), travaux (32 %), tourisme (30 %), ameublement (30 %), électroménager (21 %), voiture (18 %), téléphonie (17 %) ou encore immobilier (14 %) pour ne citer que les principaux. En d’autres termes, on discute de tout à la maison ! Au total, 84 % des projets des foyers y prennent vie, révèle l’étude…

Au domicile, les échanges dominent

En moyenne, 94 % des personnes interrogées échangent sur leurs projets avec leurs proches. Dans 88 % des situations, il s’agit des membres de leur foyer. Et certains moments particulièrement propices se détachent clairement : les repas, dans 2/3 des cas. Logiquement, le salon (44 %) et la salle à manger (29 %) s’imposent comme les pièces privilégiées pour parler de ces sujets. En moyenne, 86 % des projets sont débattus au domicile, avec des sujets de prédilection :

  • les travaux (94 %) ;
  • les voyages (89 %) ;
  • le bricolage (87 %) ;
  • l’ameublement et la décoration (87 %) ;
  • l’énergie (86 %).

Mais sur quelles bases se fondent ces échanges ? L’inspiration vient d’abord largement des recommandations de proches (avec une note de 6/10). Suivent ensuite les recommandations de professionnels (5,2) puis les catalogues (4,9 pour les magasins, 4,4 pour ceux reçus en boîte aux lettres, 4,2 pour les numériques). Ces mêmes catalogues font d’ailleurs partie des sources qui suscitent majoritairement le désir :

  • 58 % pour le prospectus en boîte aux lettres ;
  • 51 % pour la brochure reçue à son nom ;
  • 46 % pour le simple courrier dans la boîte aux lettres.

Le goût du catalogue papier

Après avoir suscité l’envie, les catalogues jouent un rôle majeur dans la phase de discussions autour du projet. Derrière les recommandations en magasin, le catalogue papier s’impose comme la source privilégiée pour alimenter les conversations. D’ailleurs, les Français aimeraient en recevoir davantage ! Qu’il s’agisse de version papier ou numérique, ces supports sont plébiscités : 54 % des personnes interrogées aimeraient recevoir autant, voire plus, de catalogues dans leurs boîtes aux lettres. Même tendance pour les courriers personnalisés (49 %) et pour les prospectus génériques (46 %). 

Incontournable dans le processus de prise de décision d’achat, le domicile s’impose comme un lieu privilégié pour les marques qui souhaitent faire entendre leur voix auprès des consommateurs. C’est le sens de l’offre INH (Inside Home) lancée par La Poste Solutions Business pour vous ouvrir la porte de la maison de vos clients cibles.

* Source : Iligo – juin 2021 – base : 2000 individus 18 ans ou + responsables des achats importants