Le Groupe

A l’heure où les nouveaux élus des communes et des intercommunalités entrent en scène, rapide tour d’horizon des enjeux de la communication territoriale. De plus en plus exigeante puisque les outils numériques multiplient les sollicitations de l’attention, elle invite le communicant à s’engager sur tous les fronts pour créer la conversation et maintenir le lien avec les citoyens.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Viadéo

Avant, il suffisait (presque) d’un journal papier pour informer les citoyens des actions et projets de la commune ou de la collectivité. Aujourd’hui, si le magazine continue à avoir les faveurs des citoyens, ces derniers deviennent plus exigeants et l’information moins descendante.  « Nous sommes passés du monologue à un mode de conversation permanente à entrées multiples » disait ainsi récemment Laurent Riera, directeur de la communication de la ville et de la métropole de Rennes, dans une interview à La Gazette des Communes.   

Ce passage du « monologue à la conversation » s’inscrit dans un contexte où la communication publique est plus cruciale que jamais. Véritable enjeu de vitalité citoyenne, elle soutient l’action publique, contribue à la rendre lisible et à renforcer ainsi la confiance avec les élus.  

Huit canaux pour s’informer 

Signe de la complexité croissante du métier de communicant dans la sphère publique : la multiplication des canaux.  

  • D’après le dernier baromètre Havas Interactive / Epiceum (septembre 2018), les Français utilisent en moyenne 8,1 supports pour s’informer sur la vie locale. 
  • Le magazine print envoyé à domicile reste de loin le premier support cité, avec 78% des citoyens déclarant le consulter régulièrement.  
  • Les événements et les sites internet de la ville arrivent derrière, avec respectivement 65% et 62% des habitants déclarant s’informer régulièrement par ce biais. 

Bien sûr, les canaux varient en fonction des profils. Sans surprise, les 18-24 ans sont ainsi les plus nombreux à s’informer via les sites internet autres que celui de leur collectivité et via les réseaux sociaux « officiels » des collectivités, même si le magazine municipal devance largement ces usages et est lu par 65% des 18-24 ans. Les modes d’utilisation et les attentes divergent aussi en fonction des enjeux et thématiques. Sur internet, 81% des usagers attendent ainsi de pouvoir effectuer simplement leurs démarches administratives. Un enjeu inopérant sur les autres canaux.  

Des communicants « Shivas » 

La multiplicité des canaux, tout comme les nouvelles attentes de participation des usagers, amènent les communicants des collectivités à déployer des campagnes omnicanales innovantes et ciblées, avec des parcours « phygitaux » personnalisés et, dans l’idéal, participatifs. Le tout en optimisant les coûts sur chaque canal, et en enrichissant la connaissance « usager ». Autrement dit, le communicant des villes, métropoles et collectivités prend des allures de « Shiva », aux manettes pour créer la conversation avec les citoyens usagers, gérer les crises, produire et médiatiser l’information, jongler avec les mots, les images et aussi avec les datas !  

Pour l’accompagner au quotidien et lui simplifier la vie,  La Poste met à sa disposition un interlocuteur dédié, donnant accès à des équipes pluridisciplinaires sur tout le champ de la communication publique. Son rôle : comprendre les besoins, orienter vers les solutions adaptées au sein du groupe La Poste et accompagner ensuite la mise en œuvre et les campagnes, jusqu’au bilan. Concrètement, La Poste propose des solutions pour tous les canaux et leviers permettant de renforcer le lien avec les citoyens à l’échelle locale, en s’appuyant sur son propre réseau de proximité :  

  • des offres data marketing pour améliorer la connaissance usager et organiser le ciblage (location de fichier, traitement de bases…) 
  • des solutions de communication d’envergure pour toucher largement tous les citoyens (création et envoi d’e-mailings, courrier, distribution d’imprimés en boîte aux lettres…) 
  • des dispositifs de communication interactive (street marketing, courrier 3D, remise de documents commentée par le facteur…) 
  • des dispositifs de démocratie participative (enquête digitale, recueil d’avis par les facteurs…)  

Pour découvrir nos offres en matière de communication publique, téléchargez la brochure     

Pour découvrir toutes nos solutions collectivités : https://www.laposte.fr/collectivites