« Faire soi-même », un mouvement qui s’installe durablement dans le quotidien des Français, que ce soit pour cuisiner, confectionner des vêtements ou encore aménager son intérieur. Les marques surfent sur cette tendance, certaines allant même jusqu’à faire évoluer leur offre produit.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Copier l'adresse de l'article

ESSAI La tendance du « Do-It-Yourself » se nourrit de plusieurs facteurs conjoncturels : plus de temps libre – notamment avec l’essor du télétravail qui fait économiser le temps des trajets – mais aussi une plus grande maîtrise de ce que l’on consomme dans le double intérêt de préserver son pouvoir d’achat et la planète. 9 Français sur 10 pratiquent d’une façon ou d’une autre une activité DIY (source : étude I Make, site dédié aux fournitures créatives) : une façon d’être plus autonome mais aussi, avouons-le, de ressentir une certaine fierté à pouvoir clamer « C’est moi qui l’ai fait ! » !

Pas étonnant alors que marques et médias s’engagent aux côtés des Français pour les aider à réaliser de petites et grandes créations. Voici 5 types d’initiatives pour accompagner cette tendance DIY :

1. Inspirer

Le rôle d’inspiration que peuvent avoir les marques n’est pas nouveau : nombreux sont ceux qui attendent les catalogues annuels d’IKEA ou de Maisons du Monde, par exemple, pour réfléchir à la nouvelle décoration ou au réaménagement de leur intérieur. Avec la digitalisation de l’expérience client, les catalogues et prospectus conservent cette fonction mais sont complétés notamment par les réseaux sociaux. La plateforme Pinterest en a même fait une de ses missions principales : inspirer pour accompagner dans la réalisation de ses projets. Les marques publient aussi du contenu sur leur blog à l’instar de Westwing, qui passe en revue chaque année les tendances DIY : bougie, étagère murale, patchwork… Les influenceurs aussi peuvent avoir un rôle d’inspiration, en se faisant le relais de créations imaginées seul ou en partenariat avec une marque.

2. Guider pas à pas

Pour aller plus loin, certaines enseignes proposent des tutoriels pour accompagner chaque étape de la réalisation d’un projet. C’est le cas de Mondial Tissus ou de Leroy Merlin, avec sa rubrique « Make it » où l’on retrouve des tutos guidés. Là encore, les influenceurs sont très présents, avec notamment des vidéos que le « viewer » peut mettre pause pour réaliser le projet à son rythme. Enfin, le magasin peut aussi se transformer en un véritable atelier avec des cours proposés à la clientèle.

[Livre blanc] Parcours d'achat : investissez le domicile de vos clients ! 
 Actionnez les bons leviers pour toucher les consommateurs au sein même de leur domicile, là où se prennent 86% des décisions d'achat !   

Télécharger


3. Se rendre utile

L’étape du choix et de l’achat des fournitures ou encore des meubles est bien souvent un moment complexe : hyperchoix, peu de flexibilité dans les modalités de livraison… Les marques ont donc un véritable rôle à jouer pour fluidifier ces différents points de friction et ainsi rendre l’expérience client plus agréable : Maisons du monde propose du coaching en amont, Leroy Merlin met à disposition du matériel en location… Autre démarche possible, celle de s’appuyer sur un outil de conception 3D qui pourra être utilisé dans un premier temps en autonomie pour concevoir sa cuisine ou sa salle de bains avant de finaliser sa commande avec un conseiller en magasin.

Enfin, cela peut aller jusqu’au service sur mesure, à l’instar de Castorama qui donne à ses clients la possibilité de choisir parmi 1 000 teintes de peinture ou même de venir avec un échantillon de la couleur souhaitée pour qu’elle soit exactement reproduite.

4. Aller à la rencontre de sa communauté

Proposer des ateliers DIY pour une marque est à la fois l’occasion de faire découvrir ses produits mais aussi de passer un moment agréable avec sa communauté (fans, clients, prospects). Avec la reprise des foires et salons, l’occasion leur est donnée de réaliser de multiples démonstrations tandis que le digital leur offre désormais un nouveau phare d’interactions : le live shopping. Ainsi, la marque de cosmétiques Make Up For Ever est-elle devenue une référence dans ce format de communication innovant, avec des lives organisés fréquemment autour de routines maquillage et animés par des maquilleurs professionnels. L’audience y découvre les bonnes pratiques et y trouve l’inspiration tandis que les produits s’affichent au fur et à mesure dans le tchat pour une mise en panier en un clic.

5. Intégrer le DIY à son offre produit

Face à cette tendance, certaines marques font même évoluer leur offre produit, comme Danone, par exemple, qui a lancé en 2020 un kit pour faire son yaourt chez soi. D’autres marques, quant à elles, en ont fait le cœur de leur activité : on peut citer notamment dans le secteur de l’alimentaire Quitoque, les paniers à cuisiner ou encore Pure Pills pour des produits ménagers DIY.

S’engager dans le DIY représente donc une opportunité pour les marques d’innover tout en étant dans une grande proximité avec leur communauté : de quoi favoriser l’engagement !

Les comportements d'achat des Français évoluent ! Pour en savoir plus, lisez le décryptage de La Poste Solutions Business. Au programme de ce livre blanc : analyses, chiffres clés et retours d'expérience.

Télécharger