Le Groupe

Selon Ekodev1, « 38 % des salariés estiment que le trajet domicile/travail est l’un des principaux facteurs de stress quotidien. » Outre son impact positif sur l’environnement, on ne compte plus les avantages du vélo pour se rendre au travail. Plus pratique et économique, il démontre de nombreux bienfaits pour la santé et le bien-être des salariés !

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Copier l'adresse de l'article

Le vélo : un atout à financer pour pallier les limites des infrastructures   

Excellente alternative dans les zones peu desservies par les transports en commun, le vélopartage permet de proposer aux salariés un moyen de transport fiable et pratique. Une solution qui facilite les déplacements, notamment en centre-ville où le stationnement et la circulation en voiture s’avèrent difficiles.  
Le vélo est aussi une solution économique qui permet aux entreprises de réduire les coûts relatifs aux transports et au stationnement de leurs employés, tout en palliant le manque de places de parking aux abords des locaux. Pour les employeurs, ce sont également moins d’abonnements de transports en commun à rembourser.  

À savoir
Une place de stationnement pour voiture équivaut à 6 places de VAE, pour un coût 8 fois moins élevé.  

En aidant financièrement les employeurs, le Forfait Mobilités Durables (FMD) encourage ces modes de transport alternatifs et durables pour les trajets domicile-travail. Inciter ses collaborateurs à se rendre au travail à vélo permet donc aux entreprises de réaliser des économies considérables sur le financement des transports.  

Une source de bien-être pour les collaborateurs  

C’est prouvé, le vélo est synonyme de bien-être au travail. Il permet d’être plus rapide que la voiture, en particulier sur les routes à forte circulation : sa vitesse peut atteindre 19 km/h. Pour un VAE, la moyenne est de 17 km/h. Ces moyens de transport font donc gagner un temps considérable. Lorsque l’on sait que les Français passent en moyenne 6 jours par an dans les bouchons, l’option vélo est à ne pas négliger !  

À savoir
42 % des cadres qui se rendent au travail à vélo estiment leur bien-être au travail entre 8 et 10, contre 6,7 % pour les autres qui se rendent au travail en transports en commun (tout mode de transport compris). Un cercle vertueux pour l’employeur comme le collaborateur!  

La mobilité des salariés est directement liée à la qualité de vie au travail. L’usage du vélo, en offrant davantage de flexibilité au quotidien, améliore la QVT de l’employé. De plus, ses nombreux bienfaits pour la santé génèrent un gain de productivité  de 6 à 9 % pour les entreprises qui incitent les collaborateurs à faire du vélo et réduisent l’absentéisme de 15 %2.   

Le vélo : sport, santé et sécurité  

Les bienfaits du sport sur la santé ne sont plus à prouver. Une étude ADEME et Vertigo Lab démontre que faire 30 minutes de vélo par jour permet de diviser par deux le risque d’AVC. Cette activité a également un impact positif sur le diabète et la dépression, ainsi que de nombreux bénéfices cognitifs sur l’attention, la concentration et la productivité au travail.  
Avantageux autant pour le corps que pour l’esprit, le vélo stimule la circulation sanguine et la sécrétion d’endorphines. Ainsi, 79 % des cyclistes s’estiment plus dynamiques et motivés quand ils arrivent sur leur lieu de travail, contre 49 % des utilisateurs de transports en commun.  
Côté sécurité, l’avantage du vélo réside dans l’existence des pistes cyclable qui lui sont réservées et qui le protègent des autres véhicules plus volumineux. Il s’agit donc d’une solution plus sécurisante que la voiture, à tout point de vue.  

Le vélo : la solution covid-friendly
Le vélo est une bonne solution pour se prémunir des virus. Eh oui, en temps de crise sanitaire, il faut savoir innover et repenser nos habitudes et nos modes de déplacement. Ainsi, 96 % des usagers pensent que le vélo est un outil pertinent pour respecter la distanciation sociale3.  

La mobilité durable, un vrai bénéfice pour l’image de l’entreprise  

Adopter la mobilité durable au sein de sa structure permet d’améliorer son image de marque, un atout majeur pour attirer de nouveaux talents et fidéliser ses collaborateurs. Et la mobilité s’avère être un critère essentiel pour ces derniers : plus de 70 % des salariés satisfaits ou très satisfaits de leur mode de transport ont tendance à se projeter à long terme dans l’entreprise et dans ses valeurs1.  

À savoir
Le principe du vélopartage permet de proposer des services supplémentaires, à l’exemple d’une conciergerie. Ces initiatives font partie des projets intéressants à mettre en place pour accompagner la transition écologique et énergétique de l’entreprise.  

Certaines entreprises choisissent de calculer l’équivalent carbone de leurs collaborateurs, par exemple via le calculateur de l’ADEME, grâce à un compteur intégré au VAE. Cela permet de connaître la quantité de carbone économisée au quotidien, un bon moyen de booster la motivation des employés.  

Pour assurer la qualité de vie au travail des employés, il ne faut pas négliger l’impact des conditions de trajet. Et pour les améliorer, quoi de mieux que de se rendre sur son lieu de travail en vélo ? Facile à mettre en place pour les entreprises, la solution du vélopartage offre un grand nombre de bénéfices aux salariés, mais aussi aux entreprises, dont la notoriété et l’image de marque s’inscrit dans le cadre d’une démarche durable.  


1 Source : « Mobilité & Qualité de Vie au Travail », Ekodev, 2019 
2 Source : Le Vélo à Assistance Électrique au travail, La Poste Solutions Business  
3 Source : « Le vélo, une solution d’avenir incontournable », Union Sport & Cycle, 2020  

CONTACTEZ-NOUS !