Le Groupe

Se rapprocher de ses clients en livrant plus vite et mieux, assainir la qualité de l’air, désengorger les centres villes… les défis sont de taille pour les acteurs du e-commerce, qui doivent redoubler d’ingéniosité pour réinventer la livraison du dernier kilomètre !

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Viadéo

Face à l’accroissement constant des flux de colis, la solution la plus évidente pour éviter l’encombrement et la pollution urbaine consiste à mutualiser les ressources.
Qu’il s’agisse de partager des infrastructures ou des moyens de transport, l’objectif sera le même : faire en sorte que le nombre de véhicules en circulation soit le moins élevé possible. Deux moyens d’action : charger les véhicules au maximum de leurs capacités d’emport, et limiter les distances parcourues en quatre-roues à l’intérieur de la ville.
De ce point de vue, l’emplacement des infrastructures est crucial. Les grandes infrastructures de tri ou de stockage seront plutôt situées à proximité des axes routiers, avec en entrée des camions de gros tonnage et en sortie des utilitaires légers. Les petites infrastructures seront situées à proximité des destinataires, avec en entrée des utilitaires légers et en sortie des moyens de transport doux (chariots, vélos cargos).
Il se dessine ainsi un schéma de logistique urbaine qui concilie la qualité de service, dont le respect des délais, et la préservation de la qualité de vie et de l’attractivité des centres villes.

« Charger les véhicules au maximum et limiter les distances parcourues »

SODASTREAM À LA CONQUÊTE DE PARIS

Sodastream s’appuie sur les solutions de stockage cœur de ville mises en place par La Poste pour reconquérir ses clients parisiens : utilisation des services de stockage au cœur de Paris, dernier kilomètre assuré par le facteur, prestation d’échange d’un cylindre plein contre un cylindre vide.

77 % de la population européenne vivra dans des zones urbaines d’ici à 2030 (73 % actuellement) (1)

GRENOBLE OPTE POUR LA MUTUALISATION

Pour optimiser son système logistique et améliorer la qualité de l’air, la métropole de Grenoble a lancé, avec Le Groupe La Poste, un projet innovant et bâti autour d’acteurs locaux. Son nom ? Urby. Situé à proximité du centre-ville, il s’agit d’un centre de mutualisation proposant des solutions telles que la distribution de marchandises, le stockage de livraisons, la collecte de recyclables… et des services innovants (livraison en soirée, logistique inverse).

STUART SE DÉVELOPPE DANS LE GRAND-EST

Stuart débarque à Thionville ! La plateforme de livraison à la demande, filiale de La Poste, est déjà présente dans plusieurs villes françaises. Sa spécificité ? Elle ne livre pas que des repas ! Stuart propose à ses clients de se faire livrer tous types d’objets du quotidien. Adaptée à l’évolution des modes de consommation en zone urbaine dense, Stuart livre rapidement tout en étant respectueuse de l’environnement.

x3 La distance moyenne entre les entrepôts et le centre de Paris a presque triplé depuis 1970, passant de 6 à 16 km ! (2)

MOBIVIA RÉINVENTE SA LIVRAISON URBAINE

Le leader européen de l’entretien de voitures s’est associé à La Poste dans la création de centres de stockage. Objectif ? Être capable de livrer dans des délais très courts des garages parisiens et franciliens. Le premier site de ce type a vu le jour en mai dernier dans le 8e arrondissement de Paris, avec une surface de 600 m2…

 

(1) Rapport de l’ONU sur l’urbanisation dans le monde – 2014.
(2) La Métropole logistique, L. Dablanc et A. Frémont.