Le Groupe

Dans le cadre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement de 2015, les départements sont dotés d’une conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA) qui réunit l’ensemble des acteurs concernés. Leur objectif : coordonner les financements des actions et faire émerger des solutions d’avenir. Un dispositif auquel La Poste collabore pour concevoir des modèles de prévention innovants, spécifiquement adaptés aux besoins des séniors.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Copier l'adresse de l'article
perte d'autonomie

Avec le vieillissement de la population, la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées constitue un enjeu majeur. En témoigne l’augmentation de 25 % des moyens mis en œuvre par l’État entre 2016 et 2017.

La loi du 28 décembre 2015 a instauré dans l’ensemble des départements des instances dédiées afin de coordonner l’action publique relative à ces problématiques et de mettre en œuvre de nouvelles solutions d’accompagnement des séniors. Présidées par les conseils départementaux, les conférences des financeurs réunissent tous les acteurs locaux concernés : agences régionales de santé, assurance maladie, mutualité française, régimes d’assurance retraite, agence nationale de l’habitat, collectivités territoriales concernées…

Ensemble, ils décident des projets à mettre en œuvre et coordonnent leurs moyens sur leurs territoires. En 2018, la somme allouée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) au titre des actions de prévention a été fixée à 140 millions d’euros, répartis par département en fonction du nombre de séniors de plus de 60 ans. Elle est venue s’ajouter aux contributions directes des financeurs, provenant en grande partie des départements et des caisses d’assurance retraite et de santé au travail (CARSAT).

Faire émerger des solutions innovantes

Pour un montant global de 180 millions d’euros en 2018, les conférences ont financé différents types d’actions au bénéfice de 2 millions de personnes : services d’aide à domicile (SAAD et SPASAD) ou dans les résidences-autonomie, information et soutien aux aidants, prévention et maintien du lien social dans les territoires isolés.

Partenaire historique et naturel des territoires, le Groupe La Poste a mis en œuvre des actions dans le cadre d’appels à projets lancés par les conférences des financeurs de plusieurs départements. Des ateliers collectifs ont été organisés pour sensibiliser les participants aux risques routiers. Grâce à des simulateurs de conduite, les séniors ont pu appréhender le danger que représente par exemple une baisse de la vision. Dans le cadre d’ateliers consacrés à l’inclusion numérique, facteur d’autonomie important, ils ont suivi un parcours complet d’apprentissage du monde digital en bénéficiant de la technologie d’Ardoiz, une tablette spécifiquement conçue pour les séniors.

La Poste a également initié des modèles innovants d’accompagnement individuel comme le dispositif « Vivre à domicile », dans les Landes, l’Eure et l’Aisne notamment. Celui-ci comprend un certain nombre de services numériques et humains qui contribuent à l’autonomie des personnes âgées à domicile (téléassistance, tablette numérique, éclairage nocturne, visite de lien social, portages de médicaments à domicile…). Des postiers, formés spécifiquement à ces nouvelles missions, assurent un rôle d’accompagnement et constituent des référents à la fois pour le sénior, la famille et la collectivité dans une démarche de solidarité, de proximité et d’écoute. Des actions appréciées et solidaires qui permettent d’expérimenter de nouvelles pistes pour l’avenir, en impliquant l’ensemble des acteurs et de la société, à l’échelle des territoires.


CHIFFRES CLÉS

En 2018, 180 millions d’euros mobilisés au total pour la prévention de la perte d’autonomie soit :

  • 140 millions d’euros financés directement par les CFPPA
  • 40 millions alloués par la Caisse nationale de solidarité pour le forfait autonomie
  • 2 millions de bénéficiaires en France