Le Groupe

France Pub vient de rendre son étude sur le marché publicitaire 2016-2017 et les phénomènes marquants de la dernière décennie. Une étude inédite puisqu’elle est la seule à reconstituer l’ensemble de la dépense des annonceurs, sur l’ensemble des moyens de communication. Avec un focus spécifique sur les nouveaux médias propriétaires : Internet, l’événementiel, le marketing direct et la promotion, nouveaux rois du marché publicitaire.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Copier l'adresse de l'article
les médias propriétaires

Principal enseignement de l’étude : « Les médias propriétaires sont là pour créer un échange, une interaction et organiser le débat avec les cibles selon une stratégie pilotée par l’entreprise devenue son propre média », explique Xavier Guillon, président de France Pub. Un nouveau mode de communication qui demande des moyens importants et des compétences journalistiques et digitales – notamment pour l’animation des réseaux sociaux – afin de créer un lien et de la préférence de marque et générer de l’engagement auprès du public. « La principale difficulté de cet exercice est d’émerger dans l’abondance d’informations qui circulent, poursuit Xavier Guillon. Se pose ainsi le problème de l’attention. Aujourd’hui la valeur s'est déplacée du convoyage de l'information vers la re-captation de l'attention. » Un défi majeur pour les entreprises et les marques qui souhaitent recruter de nouveaux clients sur la durée.
Cette mutation du discours de marque s’est également opérée pour le média courrier. Segmentation, enrichissement du discours, innovation sur les formats avec la réalité augmentée, média long pour installer le discours, personnalisation… « Avec le courrier, et le catalogue notamment, on reprend une formule classique mais dont les contenus ne sont plus du tout les mêmes et qui font que le média courrier perdure », conclut Xavier Guillon.

infographie