Le Groupe

Faites-vous partie des e-commerçants français qui, de plus en plus nombreux, vendent aux États-Unis, au Canada, en Chine ou ailleurs en dehors de l’Union européenne ? Si oui, ne négligez pas les déclarations douanières pour l’envoi de vos marchandises afin d’éviter des ralentissements ou blocages en douane… et les clients mécontents !

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Viadéo

Quels sont le principe et l’objectif de la nouvelle réglementation ?

Depuis le 1er janvier 2019, les données renseignées sur les formulaires de déclaration douanières fournis par vos opérateurs de transport (formulaires CN22 ou CN23) sont transmises aux systèmes d’information de l’Union postale universelle, l’organisation internationale chargée de la coopération des différents systèmes postaux dans le monde. Objectif : préalerter les douanes des pays de destination pour plus de sécurisation des flux.

 

Quels sont les pays concernés ?

Tous les pays du grand export sont concernés, à savoir tous les pays hors Union européenne. Le cas de la Grande-Bretagne dépendra des négociations liées au Brexit. Réponse en mars 2019… mais il se pourrait fort bien que le pays entre dans le cadre de cette nouvelle réglementation.

 

Comment vous mettre en conformité ?

Depuis janvier 2019, les opérateurs postaux proposent de remplir vos déclarations douanières en ligne ou via des interfaces informatisées depuis les principaux points de contacts postaux. Les informations demandées via ces plateformes sont transmises aux autorités douanières des pays de destination. C’est, par exemple, le cas de la plateforme d’envoi de marchandises à l’international dédiée aux e-commerçants, Delinvengo easy, proposée par La Poste.

 

 

POUR ÊTRE PRÊT AVEC DELIVENGO EASY,
APPELEZ UN CONSEILLER LA POSTE AU 36 34