Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Rénover son logement pour atteindre un confort thermique

Mise à jour le 7 septembre 2021
Envoyer par email

Lorsque les températures se font plus extrêmes, en hiver comme en été, vous pouvez souffrir de ces changements brusques à l’intérieur même de votre logement. Votre confort, comme le montant de vos factures peut alors en pâtir. Autant de signes pouvant vous pousser à agir et à envisager de rénover votre logement.

Votre confort thermique, le garant de votre bien-être

En plus d’éviter d’avoir à financer une consommation excessive d’énergie (facture d’électricité et de gaz), l’amélioration de votre confort thermique a d’abord pour but d’améliorer votre bien-être. Certains travaux limitent, en effet, les sensations de courants d’air, de présence d’humidité ou de température désagréable. Des rénovations sont donc parfois essentielles pour que vous profitiez pleinement du confort de votre logement.

Les travaux d’amélioration de votre confort thermique

Pour parvenir à ce confort, un certain nombre d’améliorations peuvent être envisagées (selon l’état actuel de votre logement).

L’isolation

Murs, sols et plafonds peuvent être des sources de déperdition de chaleur ou montrer des signes d’humidité. Il est alors intéressant de mieux les isoler. C’est d’ailleurs par le toit qu’ont lieu les plus grosses déperditions de chaleur (jusqu’à 25 à 30 %). Son isolation et son bon entretien sont donc essentiels. Il est également possible de faire installer une climatisation si vous souffrez des fortes chaleurs de l’été.

Le remplacement de vos portes et fenêtres

De même, des fenêtres et portes en mauvais état ou mal isolées peuvent générer des infiltrations d’air (froid l’hiver et chaud l’été) ainsi que l’entrée d’humidité dans le logement. Elles peuvent également être très froides au toucher l’hiver, ce qui n’est pas agréable et renforce la sensation de courant d’air. Leur remplacement par des dispositifs doubles ou triples vitrages est alors intéressant. L’ajout ou le changement de vos volets par des dispositifs plus récents vous assure d’améliorer votre confort thermique.

Le changement des dispositifs de chauffage et d’eau chaude

D’autres dispositifs entrent en jeu dans l’amélioration de votre confort thermique. C’est le cas d’une chaudière et d’un ballon d’eau chaude, par exemple. Les modèles les plus récents vous permettent de profiter de plus de confort tout en réduisant vos consommations d’énergie. Certains modèles, les moins gourmands en énergie, peuvent également être financés en partie par des aides de l’État. Il en va de même pour vos radiateurs. Si la diffusion de la chaleur n’est pas homogène dans vos pièces, il est souvent intéressant de remplacer vos appareils par des modèles plus performants. Là encore, vous pouvez profiter d’un coup de pouce financier de l’État.

Bon à savoir : les chèques énergie peuvent vous aider à payer vos factures


Si vos ressources financières sont limitées, vous pouvez bénéficier de l’aide intitulée « chèque énergie ». Vous recevez alors des chèques pouvant vous permettre, ensuite, de régler vos factures énergétiques.

La ventilation

Si les déperditions de chaleur et les entrées d’air sont à proscrire pour améliorer votre confort thermique, il reste intéressant de faire installer un système de ventilation. C’est un dispositif essentiel pour renouveler l’air de façon constante et ne pas souffrir de pollution intérieure.

Les nouvelles technologies

Quelques dispositifs connectés peuvent également améliorer votre confort tout en vous permettant de réaliser des économies. C’est le cas des thermostats connectés contrôlant avec précision le déclenchement de vos radiateurs. Ils vous permettent également de profiter d’une température douce et constante, quelle que soit la température extérieure.

Comment rénover votre logement ?

Vous souhaitez améliorer votre confort en réalisant un ou plusieurs des travaux précédents ? Prenez le temps de bien étudier votre projet et procédez par étapes :

  • Faites le point sur l’état de votre appartement ou de votre maison afin d’entreprendre les travaux les plus urgents.
  • Si vous vivez en appartement, renseignez-vous auprès de votre syndicat de copropriété pour connaître la procédure à suivre. Dans certains cas, il vous faudra obtenir l’accord des autres copropriétaires (changement de fenêtres ou installation d’une climatisation, par exemple).
  • Faites réaliser différents devis afin de comparer les prestations des professionnels contactés.
  • Étudiez les possibilités d’aides financières de l’État pouvant accompagner votre projet. MaPrimeRénov’, les aides de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro ou les subventions locales peuvent prendre en charge une partie des sommes engagées.

Bon à savoir : Si vous êtes locataires, vous avez également droit à des aides


Certaines aides de l’État sont accessibles aux locataires. C’est entre autres le cas du prêt à l’amélioration de l’habitat (CAF) ou encore des certificats d’énergie (CEE) et des offres d’isolation à 1 euro.

Quelques conseils pour améliorer votre air ambiant au quotidien

Lorsque l’on souhaite limiter ses dépenses énergétiques, il arrive parfois que l’on adopte des gestes et des comportements inadaptés. C’est le cas, l’hiver, lorsque vous n’ouvrez pas vos fenêtres par peur de perdre de précieux degrés dans vos pièces de vie, ou de manquer ensuite de fraîcheur, en été. Il est pourtant impératif de bien aérer votre logement, entre 5 et 10 minutes chaque jour. Pour créer cette bonne aération sans perdre en confort, voici quelques conseils :

  • Ouvrez vos fenêtres aux heures les moins froides l’hiver et les moins chaudes, l’été.
  • Éteignez vos radiateurs lorsque vous aérez pour ne pas consommer inutilement.

Tous les moyens sont bons pour réduire vos factures énergétiques et améliorer votre confort thermique au quotidien. C’est pourquoi il est généralement intéressant de procéder à des travaux de rénovation dans votre logement.