Aide LaPoste.net

 

Le Groupe

Canicule et fortes chaleurs : attention aux personnes âgées les plus fragiles

Mise à jour le 12 juillet 2022
Imprimer l'article Envoyer par email

Quand le mercure monte, tout le monde souffre de la chaleur. Mais les personnes âgées sont encore plus fragiles et vulnérables aux risques de déshydratation ou de coup de chaleur. Notamment celles ayant des pathologies associées ayant un impact sur leur autonomie à réaliser les gestes de la vie quotidienne. Explications et conseils d’Agathe Raynaud-Simon, cheffe du service de gériatrie de l’hôpital Bichat à Paris.

À lire sur la canicule et les personnes âgées les plus à risque

Quelles sont les personnes âgées les plus fragiles ?

« Les personnes âgées, de manière générale, ressentent moins bien que les adultes jeunes la sensation de soif. Il est alors nécessaire d’apprendre à boire régulièrement, avant même d’avoir soif. À domicile, les personnes âgées les plus à risque de déshydratation, voire dans les cas les plus graves de coup de chaleur (augmentation mal tolérée de la température du corps), sont d’abord celles en perte de mobilité (difficulté à aller chercher une boisson) ou ayant besoin d’aide dans la plupart des actes de la vie quotidienne, explique Agathe Raynaud-Simon, cheffe du service de gériatrie de l’hôpital Bichat à Paris. Et aussi celles qui mangent peu : il leur manque l’eau présente aussi dans les aliments, que ces personnes devraient compenser par des boissons plus abondantes. D’autres fragilités sont à prendre en compte lors d’une vague de chaleur comme :

  • Les troubles de la mémoire qui vont faire que la personne sera moins rigoureuse dans la prise régulière de boissons ;
  • Les personnes atteintes de pathologies comme les insuffisances cardiaques, respiratoires, de maladies comme le cancer ou une fonction rénale altérée, qui nécessitent une vigilance particulière pour éviter la déshydratation ;
  • Celles qui prennent certains traitements médicamenteux, notamment les diurétiques qui font éliminer l’eau et le sel, et qui peuvent nécessiter des ajustements de posologie en périodes de fortes chaleurs ;
  • Et de manière plus générale toutes les personnes âgées qui n’aiment pas boire de l’eau ou ne vont pas en ressentir le besoin. »

Quels sont les signes de déshydratation ?

La déshydratation est un manque d’eau dans le corps. Les signes de déshydratation sont une bouche sèche, une fatigue plus intense, des difficultés à se déplacer, à réaliser les tâches habituelles. Il existe aussi des signes plus graves comme des pertes d’équilibre entraînant des chutes, une confusion inhabituelle avec désorientation, une somnolence ou au contraire une agitation anormale, une grande faiblesse, des maux de tête, un malaise... On peut aussi constater des urines plus concentrées, ou que son proche âgé se rend moins souvent aux toilettes.

Comment aider un proche qui souffre de la chaleur ?

« En cas d’épisodes de fortes chaleurs ou de canicule, la prévention reste la meilleure arme contre la déshydratation, conseille Agathe Raynaud-Simon, cheffe du service de gériatrie de l’hôpital Bichat à Paris. Tous les petits changements dans l’état de santé général et le comportement d’une personne âgée quand il fait très chaud peuvent faire penser à une déshydratation et doivent alerter l’entourage et les aidants. Si la personne âgée n’aime pas boire de l’eau seule, on peut ajouter du sirop ou lui proposer de boire du thé, des boissons fraîches, même si elles sont un peu sucrées. Il est aussi important de surveiller l’alimentation et de conseiller à son parent de se peser une fois par semaine. Au-delà de 3 kg perdus, on peut contacter le médecin traitant qui pourra prescrire une prise de sang. Enfin, il est important de continuer de bouger pour ne pas perdre de muscle, sans grand effort, même s’il s’agit de marcher dans l’appartement toutes les heures, de garder ses activités de la vie courante. »

Restons vigilants avec nos aînés

Parce qu’il n’est pas toujours possible pour les aidants de se rendre sur place, vous pouvez appeler régulièrement les personnes âgées les plus isolées pour s’assurer que tout va bien. L’occasion aussi de rappeler les conseils pour prendre soin de soi quand il fait chaud ou pour rafraîchir le logement. Maintenir le lien par téléphone ne suffit pas toujours et on peut envisager de demander un coup de main à des amis, des voisins ou encore au facteur pour passer de temps en temps. Vous pouvez inscrire votre parent aux dispositifs de veille sanitaire des Centres communaux d’action sociale (CCAS) ou des services sociaux de la mairie qui prennent des nouvelles des personnes âgées isolées et proposent leur aide en cas de besoin.

En cas de question ou de problème, n’hésitez-pas à contacter aussi :

  • Le médecin traitant qui connait bien votre proche et pourra donner les bons conseils en fonction de sa situation ;
  • Une Maison médicale ;
  • Météo France pour connaître en temps réel l’évolution des phénomènes de canicule et de forte chaleur ;
  • Le numéro Canicule info service au 0 800 06 66 66 ;
  • Le SAMU (15) ou les pompiers (18) en cas d’urgence