Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Bannière

Faut-il adopter le paiement sans contact ?

Nouvelle technologie présente dans les cartes bancaires, le paiement sans contact préfigure la disparition programmée de nos cartes à puce… Et leur remplacement par le mobile. Explications et recommandations.

img 1 : COMMENT CA MARCHE ?

Comment ça marche ?

Le paiement sans contact utilise la technologie NFC, pour Near Field Communication ou communication en champ proche : il suffit d’approcher la carte bancaire équipée à quelques centimètres du terminal de paiement pour régler son achat : pas de code pin, pas de rendu de monnaie.

Côté technique, la principale caractéristique de la technologie NFC est qu’elle est automatique! Il n'est pas nécessaire de lancer une application pour la faire fonctionner. Bluetooth et WiFi n'ont pas cette facilité de mise en place.

Suis-je concerné ?

Si votre banquier ne vous en a pas parlé, vous avez peut-être tout de même déjà remarqué le symbole d’onde, logo du paiement sans contact, sur votre nouvelle carte bancaire. Le service est totalement gratuit.

En 2015, cette technologie était présente sur plus de la moitié des cartes en circulation. Les banques encouragent en effet fortement son utilisation. Mais avec un consommateur équipé sur cinq utilisant le service, et moins d’un tiers des boutiques équipées, la population est encore loin d’adopter cette technologie.

Img 2 : SUIS-JE CONCERNÉ
img 3 : Un avant-goût du paiement via mobile ?

Un avant-goût du paiement via mobile ?

Le NFC est une technologie encore récente et appelée à se généraliser. Elle équipe les nouvelles cartes bancaires, mais pas seulement : les smartphones de dernière génération en sont également pourvus. Dans les prochaines années, le système NFC permettra donc le développement du paiement sur téléphone mobile... Bientôt, plus besoin de sortir sa carte bancaire chez les commerçants !

Questions de sécurité

Quels sont les risques ?

L’absence de cryptage dans la transaction a amené assez tôt la crainte du piratage par « aspiration des données » (nom, numéro et date de validité…). Depuis la sortie de cette technologie, la plupart de ces données ont été rendues illisibles, et  aucune fraude d’ampleur n’a été constatée.

Enfin pour limiter les risques liés au vol de la carte, les achats sont limités à de petits montants (25€).

Une option parfois difficile à désactiver

Quasiment toutes les banques équipent leurs nouvelles cartes bancaires du système NFC. Pour les clients qui ne souhaitent pas bénéficier de cette option, il n’est pas toujours aisé de désactiver le service. Certains établissements permettent de le faire d’un simple clic et pour d’autres, il faut insister davantage. Toutefois, les banques semblent jusqu’à présent respecter le choix de refus de ce nouveau moyen de paiement.

Ce que dit la CNIL

En 2015, le déploiement des cartes NFC faisait partie des thématiques prioritaires des contrôles de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Elle souhaitait notamment surveiller le bon respect du choix du consommateur par les acteurs du paiement sans contact. Mais la CNIL ne déconseille pas le système NFC. Et avec le développement d’autres moyens de sécurisation (code d’identification à usage unique, authentification du porteur…) les technologies de paiement sans contact semblent actuellement aussi sûres que les moyens de paiement électroniques classiques.

Visiter le site de la CNIL