Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Espace Particuliers

Aide & Contact Mail Laposte.net

 

Le Groupe

Barre d'outils

Préparer la maison pour des vacances en famille

Préparer la maison pour des vacances en famille

Vous souvenez-vous des vacances insouciantes où vos grands-parents vous gavaient de sucreries ? Ou des excursions à la mer ou à la montagne, soigneusement organisées par vos parents ? Cette fois-ci, c’est à vous de planifier le séjour de vos aînés. Un rôle qui, on va le voir, nécessite un peu de préparation.

L’état des lieux

Avant tout, soyez à l’écoute de votre parent. Interrogez-le sur sa forme du moment, ses envies, ce qui pourrait l’inquiéter, ou, au contraire, le rassurer. Cette planification peut aussi être l’occasion d’un coup de téléphone ou même d’un déjeuner familial !

Une fois renseigné sur l’état de sa santé et ses souhaits — a-t-il envie de nouveaux horizons ? Se sent-il disposé à résider dans un lieu inconnu ? Préfère-t-il le confort d’une maison familière ? — à vous de décider si la résidence en question est prête à recevoir un senior, ou si elle nécessite quelques aménagements.

 

Si vous réservez un logement, n’hésitez pas à interroger le personnel sur l’accessibilité. Vous n’êtes pas obligé de sélectionner un bâtiment de plain-pied ; en revanche, il vaut mieux s’assurer que la chambre de votre parent se situe à niveau par rapport à la salle de bain et aux toilettes.

Si vous préférez l’accueillir à votre domicile, il vous incombe de vérifier si celui-ci est apte à recevoir une personne à mobilité limitée. Plus d’informations ci-dessous !

Aménager le logement

Chez vous comme dans un logement tiers, vous pouvez effectuer un certain nombre d’aménagements peu coûteux pouvant largement faciliter la vie d’une personne âgée.

Commençons par la chambre à coucher. Le sommeil devenant de plus en plus léger avec l’âge, toutes les conditions doivent être réunies pour éviter les fatigues chroniques.

Pour un minimum d’effort au moment du coucher et limiter les risques de blessures au réveil, ajustez la hauteur du lit, en prenant exemple sur celui utilisé au quotidien par la personne. Si vous n’avez pas de cales à votre disposition, cela peut être une bonne manière de mettre à contribution vos volumes d’À la recherche du temps perdu ou la collection complète des Rougon-Macquart qui dorment dans votre bibliothèque.

 

Au cas où votre parent souhaiterait se lever pendant la nuit, veillez à ce que la lampe de chevet soit du bon côté du lit et l’interrupteur facilement accessible. Une veilleuse dans le couloir menant à la salle de bains peut aussi être utile.

Concernant cette dernière, tout dépend, là encore, de la mobilité de la personne. Une baignoire peut faire l’affaire, à condition d’y disposer un tapis antidérapant. Quant aux douches, les receveurs plats sont recommandés.

Pour le reste de l’appartement, tout est une question de bon sens. Des passages dégagés, un bon éclairage et des meubles permettant à la personne de s’équilibrer quand il n’y a pas de mur à disposition peuvent grandement faciliter ses allées et venues.

Lutter contre la chaleur

L’été, le premier obstacle à des vacances confortables et paisibles, pour une personne âgée, est sans conteste la chaleur. Pour en limiter les effets, on préférera fermer les volets pour garder l’intérieur frais plutôt que d’utiliser la clim, néfaste pour les organismes fragiles.

 

Si vous faites face à une canicule, l’eau pourrait bien être votre meilleure alliée. Assurez-vous que votre parent s’hydrate suffisamment — même s’il faudra parfois faire preuve d’opiniâtreté pour y parvenir — et proposez-lui des bains de pieds à température ambiante.

Enfin, s’il ne fait pas trop chaud dehors, vous pouvez installer un petit coin lecture, tricot ou jeu de cartes à l’extérieur, à l’ombre d’un arbre de préférence.