Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Espace Particuliers

Mail Laposte.net

Le Groupe

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Loisirs intergénérationnels : que faut-il privilégier ?

Loisirs intergénérationnels :
que faut-il privilégier ?

Pour les vacances ou une journée, il est important de passer du temps avec nos aînés, sans pour autant les enfermer dans une routine ! Voici quelques exemples d’activités pour faire du bien au moral et à la santé, tout en passant un moment privilégié.

Passé un certain âge, la routine dicte souvent le quotidien (on pourrait dire la même chose de trentenaires avec le “métro, boulot, dodo”...). La vie que l’on mène avant 60 ans aura un impact pour la vie menée ensuite. On fait difficilement d’un sédentaire de 59 ans un bout en train à 65 ans. On doit anticiper!   Mais n’allez surtout pas croire que c’est l’envie qui fait défaut : la soif de nouvelles activités n’est jamais étanchée ! « Il est primordial de faire en sorte que les personnes âgées expriment ce dont elles ont envie. Or elles n’osent souvent pas, soit car elles sont trop fatiguées, soit par manque d’interlocuteur, soit tout simplement par peur d’ennuyer l’aidant », explique Mathilde Sabbagh, fondatrice de Philomène, une société qui fait du service personnalisé et conçoit des activités sur-mesure pour les seniors. De l’atelier cuisine à la partie de Scrabble, en passant par l’écriture ou même le sport, « qu’importe le résultat ou les performances, l’essentiel est qu’une personne âgée reste active, et surtout que cette activité devienne régulière ! Au-delà des rendez-vous médicaux ou des courses, elle doit avoir un moment plaisir qui devient le pivot de sa semaine », ajoute-t-elle, après avoir cité l’exemple d’un octogénaire qui s’était récemment remis au ping-pong : « Nous lui avons trouvé un club à Paris, et un jeune homme assez enthousiaste pour venir le chercher et le raccompagner après quelques parties… et être allé boire une bonne bière à la sortie ! »

Promenade, généalogie et jardinage

Rappel d’une règle essentielle: le plaisir! Il faut que l’activité proposée réponde aux envies de la personne (et nous pas aux nôtres) et qu’elle est du sens. Ne pas faire pour faire...
Outre le ping-pong, à consommer avec modération bien sûr, voici quelques pistes à explorer pour créer ce rendez-vous loisir à partager :

La promenade

Après le déjeuner si le temps le permet, ou « à la fraîche » après le dîner, quoi de mieux qu’un tour du voisinage pour digérer, se dégourdir les jambes et même la tête, alors qu’une pareille balade permet souvent de raviver les vieux souvenirs face à l’évolution du quartier ou du village. Au jour le jour, pour sortir le chien, faire les commissions ou aller au boulodrome, n’hésitez pas à faire un écart : une demi-heure par jour suffit à renforcer les muscles et rester ainsi mobile et indépendant plus longtemps.

La sortie culturelle

Si se promener pour le simple plaisir de se promener ne suffit pas, autant donner un but à la sortie, quitte à prendre la voiture pour se rapprocher un peu ! Emmener la famille au cinéma, à un concert ou au musée permet de créer un moment de partage et des souvenirs, que l’on soit petit ou grand, et réveillera peut-être la fibre artistique des seniors… Alors tous au château, qui rappellera les Rois maudits à mamie et Games of Thrones aux petits-enfants !

L’album photo et la généalogie

Puisqu’il ne serait pas convenable de courir le pavé par tous les temps, trouver des occupations d’intérieur est aussi essentiel. Et pourquoi aller au musée quand on a des souvenirs plein la tête et les tiroirs ? Sortez les albums photo pour faire travailler la mémoire de vos parents et choisir celles à numériser et à encadrer. Et s’ils ne sont pas avares en anecdotes, pourquoi ne pas les pousser à coucher sur le papier leur vie ou celle de leur village ? Enfin, vous pouvez aussi vous attaquer à votre arbre généalogique, alors que de plus en plus de logiciels et de plateformes d’entraide existent. Un bon moyen de renouer ou même retrouver des parents éloignés ! Activité très utile qui servira si dans le futur la personne venait à développer des troubles de la mémoire ou de le reconnaissance des proches (notamment dans la maladie d’Alzheimer).

Les jeux TV et en ligne

Les jeux TV et en ligne

La télévision est souvent un passage obligé dans l’emploi du temps journalier d’une personne âgée. Du JT aux jeux télévisés, les occasions de se rassembler pour commenter l’actualité ou jouer ensemble sont ainsi nombreuses. Ces derniers bénéficient d’ailleurs souvent de leur équivalent en ligne, où vous pourrez vous échauffer ou prolonger l’expérience télévisuelle. C’est aussi un bon moyen d’intéresser les seniors au numérique et de garder ainsi virtuellement le contact !

Cuisiner / Jardiner / Bricoler

Faire travailler les jambes et la tête c’est bien, mais il ne faut pas oublier les mains ! Garder l’agilité de ses dix doigts est incontournable pour conserver son indépendance et sa qualité de vie. Et ce n’est pas une souris et un clavier qui vont ramasser les tomates ou les couper en salade ! Alors on se retrousse les manches et on va donner un coup de main, histoire de passer un moment ensemble et de soulager le senior en alliant l’utile à l’agréable.