Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Bannière

Auxiliaires de vie et familles : accompagner les personnes âgées et les aidants

Le rôle des auxiliaires de vie et des familles est déterminant face à l’isolement des personnes âgées. Mais les dispositifs de soutien ne sont pas toujours adaptés à leurs attentes et à leurs besoins.  Retrouvez les préoccupations spécifiques des aidants familiaux et des personnes âgées ayant choisi le maintien à domicile, d’après une enquête réalisée auprès de Français dans cette situation.

Un manque de temps et de soutien

Soutenir ceux qui soutiennent
Des moments pour soi

Soutenir ceux qui soutiennent

S’il est naturel de s’occuper d’un parent en situation de fragilité ou en perte d'autonomie, il faut bien garder à l’esprit qu’il s’agit d’un véritable engagement, chronophage et parfois usant sur le plan psychologique. Pour les proches, être soutenus dans l’aménagement du temps de travail et des vacances, en toute confiance, pouvoir s’accorder des instants pour soi, avoir des « pauses » bénéfiques, etc. sont autant de points essentiels pour remplir leur rôle au mieux.

Pourtant, faire le choix de déléguer une partie de ce temps à une tierce personne n’est pas chose évidente. C’est pourquoi, la filiale Veiller sur mes parents de La Poste propose un nouveau service pour que ces visites régulières soient réalisées par une personne de proximité et de confiance connue de la personne âgée: le facteur.

Des moments pour soi

« On a besoin de moments pour nous, si d’autres personnes pouvaient prendre le relais, ça serait bien, sans que ce soit quelqu’un de la famille. ».

Aidés et aidants familiaux : une solitude « envahissante »

Entourés… et pourtant seuls !

Entourés… et pourtant seuls !

Les personnes interrogées notent que la solitude peut survenir même lorsque la personne âgée n’est pas isolée géographiquement :

  • « Souvent, elle me dit : ‘aujourd’hui je n’ai vu personne’. Ce qui est terrible, c’est qu’elle habite un immeuble collectif. Le voisin ne se préoccupe jamais de savoir si elle a besoin de quelque chose. Elle sent cet isolement parce qu’elle est entourée de personnes qui ne se préoccupent pas de savoir si elle va bien ou pas. Ça doit être difficile à vivre. »

Passer du temps avec une personne de confiance et recréer le sentiment du bien-être familial

Certains aidants recourent au congé de soutien familial, mais dès lors que ce dernier se termine, comment reprendre son activité professionnelle tout en répondant aux attentes des personnes âgées dépendantes ?

Une attente majeure des personnes dépendantes réside dans l’organisation de visites régulières, qu'elles soient d'un auxiliaire de vie ou de la famille :

  • « Ce qui lui manque c’est quelqu’un pour passer du temps avec elle. Elles pourraient commenter ensemble, c’est la vie sociale. »
  • « Ma mère adore entendre parler des potins du pays. »
  • « Ma mère me dit qu’elle ne parle pas de la journée, si elle ne me parle pas, elle ne parle à personne. »
Passer du temps avec quelqu’un
Une solitude partagée

Une solitude partagée

Avec le temps, le membre de la famille peut avoir tendance à se surinvestir dans son rôle, que ce soit par lui-même ou par la « pression » que lui posent, consciemment ou non, l’aidé et les autres personnes de la famille. Il peut en résulter une impression de solitude et d’impuissance face à cette situation, qui fait directement écho au propre isolement des personnes âgées.

Des visites régulières : ce qu’ils en attendent

Un « coup de main » pour les petits et gros pépins
Un sentiment de sécurité accru

Un « coup de main » pour les petits et gros pépins

Un soutien, mais quel soutien ? Selon la situation de chacun, les allocations et les dispositifs d’aide de soutien psychologique ou de santé ne sont pas toujours suffisants ou adaptés pour répondre aux attentes à la fois des personnes âgées isolées et des aidants. Une personne familière, de confiance, ça ne se trouve pas à tous les coins de rue et en un claquement de doigts. Ce supplément d’âme humain, les aidants se disent prêts à les confier au facteur…

Un sentiment de sécurité accru

La visite régulière du facteur proposée dans le cadre de l’offre Veiller sur mes parents, filiale de la Poste, apporte un peu de sérénité :

  • « Avoir une présence au quotidien, ça sécurise. »
  • « Elle le guette le facteur, elle l’aime bien. Il est dans son quotidien, le lien du dehors. »

Le nouveau service de Veiller sur mes parents propose également un service de téléassistance aux personnes âgées afin de les accompagner en cas de gros pépins ou d’urgence. 

La recherche d’une autonomie sécurisée : quelles aides et allocations pour le maintien à domicile ?

Dans le cadre du maintien à domicile, les personnes âgées et leur entourage familial recherchent des aides et des prestations permettant de les accompagner dans leur choix en fonction de leurs contraintes, ressources et besoins. L’état français propose de nombreuses aides pour l’assistance aux personnes âgées, comme notamment  l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile, ou bien encore les aides fiscales ouvrant entre autre le droit à une réduction ou crédit d’impôt.