Accessibilité pour les personnes en situation de handicap

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Bannière

Soldes : comment retourner ou échanger ses achats en ligne ?

Si un commerçant n’est pas tenu de reprendre un article acheté en magasin durant la période des soldes, il en va autrement s’agissant d’un achat en ligne. Retour, remboursement, échange, délai de rétractation, etc. La Poste vous dit tout ce qu’il faut savoir.

Retournez votre article soldé acheté en ligne

Tout le monde a droit à l’erreur...

La paire de chaussures de vos rêves à -70 % ? Vous ne pouviez pas passer à côté de l’occasion même si, pour cela, il vous a fallu commander sur internet sans pouvoir vous assurer que lesdites chaussures étaient bien à votre taille... Seulement voilà, une fois livrées à votre domicile, vous vous rendez compte qu’en effet, la pointure n’est pas la bonne !

Dans cette situation, pouvez-vous vous faire rembourser, ou au moins échanger le produit acheté contre un autre ? Sachez que la réglementation pour les soldes en ligne vous est davantage favorable que si vous aviez effectué votre achat en boutique. Dans ce dernier cas de figure, et si votre achat ne vous convient plus, le commerçant n’est pas obligé de vous reprendre ou échanger l’article concerné.

Img : Tout le monde a droit à l’erreur...
Img : Exercez votre droit de rétractation

Exercez votre droit de rétractation

La loi Hamon de 2014 relative à la consommation prévoit que, dans le cas d’un produit acheté en ligne, un droit de rétractation (ou de retour) bénéficie à l’acheteur. A ce titre, celui-ci peut renoncer à son achat dans un délai de 14 jours à partir de la conclusion du contrat ou de la réception du bien.

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? Que vous pourrez échanger votre article ou vous le faire rembourser intégralement, frais d’envoi compris, sans motiver votre décision et sans pénalité.

Seule contrainte, vous devrez vous acquitter du coût de renvoi du bien acheté si le e-commerçant ne propose pas la prise en charge.

Soldes ou promotions, quelle différence ?

Une pratique réglementée

Les soldes sont une pratique commerciale très encadrée par la loi. Leur but est d’écouler des invendus avant l’arrivée d’une nouvelle collection – au besoin en vendant à perte. Pour cette raison, les articles bradés doivent obligatoirement avoir été proposés en magasin pendant au moins un mois avant les soldes, dont la période est définie officiellement pour toute la France – 6 semaines en été, et 6 semaines en hiver.

Une pratique marketing

Les promotions, elles, ne servent pas à écouler des stocks, mais à dynamiser des ventes en réduisant le prix d’un produit – même dernier cri. Elles sont autorisées toute l’année tant qu’une durée de l’opération est affichée. Et elles ne peuvent donner lieu à une vente à perte. Autre différence avec les soldes : le stock disponible n’entre pas en ligne de compte. Le commerçant doit vous fournir l’article en promotion pendant toute la durée annoncée de l’opération, quitte à devoir effectuer un réassort.

A mi-chemin : le déstockage

En dehors des périodes officielles de soldes, un commerçant peut aussi librement chercher à écouler un stock d’invendu en proposant une opération de déstockage. Moins encadré par la loi, le déstockage interdit cependant les ventes à perte, et ne peut faire l’objet d’aucune publicité utilisant le mot « soldes ».