Newsletter

Un jeudi sur deux,
l'essentiel des
stratégies relationnelles
décryptées par /le hub
de La Poste !

> S’incrire à la newsletter

Lu pour vous

  • Taille du texte
    Zoom - Zoom +
  • Imprimer la page
  • Envoyer par e-mail

Les chaînes d’information invitent les internautes

7 mai 2009

Rupert Murdoch vient d’inviter les membres de MySpace, site communautaire à dominante artistique, à devenir les journalistes de sa chaîne d’information continue Fox News, réputée pour des positions conservatrices. Ces deux filiales du groupe News Corp. ont lancé lundi, aux États-Unis, une communauté de journalisme citoyen hébergée sur MySpace. […] « La synergie avec Fox News renforce tout ce en quoi consiste MySpace - permettre aux utilisateurs de partager, explorer, entrer en relation et consommer », a indiqué Chris DeWolfe, PDG et cofondateur de MySpace. Étonné au quotidien par « le contenu créatif original produit et partagé par la communauté MySpace en ligne », le patron du réseau social est impatient de « voir ce qu’ils inventeront face à l’opportunité d’être diffusés en télévision ». […]
« C’est dans l’air du temps et il aurait été étonnant que Fox ne réagisse pas à l’initiative de CNN », observe Aurélien Viers, rédacteur en chef de citizenside.com, un des rares acteurs de journalisme citoyen en France. Car l’ouverture de l’antenne aux internautes sert de réels enjeux. « Travailler sur sa communauté permet d’engranger des scoops et de trouver des angles différents. Cela permet aussi de constituer une base de données de témoins qui n’auront pas été interrogés par les concurrents », explique Aurélien Viers. Autres atouts, et non des moindres : les renvois entre site et chaîne permettent de faire de la « promotion croisée », tandis que la dimension communautaire de ces services « resserre les liens avec le téléspectateur en jouant sur le sentiment d’appartenance. » L’Hexagone découvre encore timidement ces opportunités. En tête, l’Agence France Presse a pris 34 % de Citizenside et se charge de commercialiser les documents fournis par les 35 000 contributeurs du site. Certains ont échoué dans les pages des news magazines français.

Source : Le Figaro, mercredi 22 avril 2009