Newsletter

Un jeudi sur deux,
l'essentiel des
stratégies relationnelles
décryptées par /le hub
de La Poste !

> S’incrire à la newsletter

Lu pour vous

  • Taille du texte
    Zoom - Zoom +
  • Imprimer la page
  • Envoyer par e-mail

Comment les internautes gèrent-ils leur vie privée ?

10 avril 2013

Que ce soit en remplissant un formulaire sur le Web, en échangeant des informations sur les réseaux sociaux ou en achetant en ligne, les internautes savent désormais qu’ils diffusent beaucoup de données personnelles en navigant sur Internet. Mais ont-ils le sentiment de maîtriser les informations qu’ils divulguent ? Comment gèrent-ils leur identité numérique sur les réseaux sociaux ? La société d’études Iligo vient d’apporter quelques réponses avec la publication de son rapport « Les Urbains et leur vie privée sur la Toile », dont voici les principales conclusions :

- 70 % des urbains sont conscients de la valeur commerciale des informations personnelles laissées sur Internet et 39 % estiment qu’il est légitime d’obtenir quelque chose en échange.
- 39 % se déclarent inquiets personnellement en ce qui concerne la visualisation ou l’utilisation éventuelle de leurs données sur Internet. Leur inquiétude se renforce dès lors qu’ils projettent cette situation sur un membre de la famille (conjoint ou enfants) : 49 % se disent alors inquiets.
- Si 66 % des urbains estiment bien contrôler les informations personnelles qu’ils publient sur internet, 64 % s’accordent pour dire qu’il est difficile de supprimer ou de modifier des données une fois qu’elles sont en ligne.

En ce qui concerne la gestion de leur identité numérique sur les réseaux sociaux, les stratégies adoptées sont variées :

- 63 % n’acceptent pas toutes les demandes de contact.
- 57 % ont déjà modifié leurs paramètres de confidentialité.
- 44 % ont déjà supprimé des contacts de leur réseau.

Enfin, les précautions prises quant à la diffusion d’informations personnelles dépendent de leur nature :

- Le nom, le statut (célibataire, marié…), le sexe, le niveau d’études, l’e-mail et les centres d’intérêts sont des données aisément partagées.
- Les urbains sont plus réticents à communiquer leur positionnement géographique, des informations sur les membres de leur famille, le nom de leurs entreprises ou leur numéro de téléphone.
- Les réserves les plus importantes concernent la publication de photos et de vidéos dans lesquelles ils apparaissent.

Pour en savoir plus :
- Iligo

Le hub a également sélectionné pour vous :

> Seat crée le premier taxi qui rembourse les clients à chaque coup de frein
> Les taux de clic sur tablettes en fonction des secteurs d’activité
> Les vitrines interactives se transforment en cabine d’essayage et en sites e-commerce