Newsletter

Un jeudi sur deux,
l'essentiel des
stratégies relationnelles
décryptées par /le hub
de La Poste !

> S’incrire à la newsletter

Lu pour vous

  • Taille du texte
    Zoom - Zoom +
  • Imprimer la page
  • Envoyer par e-mail

Capifrance propose de tester son futur logement avant achat

25 novembre 2016

C’est souvent l’achat d’une vie, à la fois le plus impliquant et d’un montant le plus élevé. Et pourtant, les futurs propriétaires passent rarement plus de quelques dizaines de minutes à visiter l’appartement ou la maison qu’ils s’apprêtent à acheter. D’où le nouveau service « À l’essai » imaginé par Capifrance, un réseau de conseillers immobiliers indépendants : permettre de tester un bien immobilier avant de déposer une offre. Selon la disponibilité des propriétaires, les acheteurs potentiels peuvent occuper les lieux de 4 à 16 heures, et se projeter ainsi réellement dans leur futur logement. Dès le lancement de ce service début novembre, 500 propriétaires confiaient un mandat exclusif à Capifrance pour que leur bien soit mis « à l’essai ».

Rassurer quand le logement est atypique

Côté acquéreurs, l’intérêt est évident, écrit le magazine Challenges. Il s’agit d’éviter les déconvenues, comme un appartement avec des voisins trop bruyants. Les propriétaires trouvent, eux, le moyen de démontrer les qualités de leur bien, en particulier s’il est atypique ou s’il présente un défaut, comme la présence à proximité d’une départementale. Le seul moyen de s’assurer de l’absence de nuisance sonore est alors de rester quelques heures sur place. À voir si ce service s’imposera comme une nouvelle norme sur le marché de l’immobilier.

Plus d’infos :
- Challenges

Pour rester informé :
- Inscrivez-vous à la newsletter /le hub de La Poste