Newsletter

Un jeudi sur deux,
l'essentiel des
stratégies relationnelles
décryptées par /le hub
de La Poste !

> S’incrire à la newsletter

Lu pour vous

  • Taille du texte
    Zoom - Zoom +
  • Imprimer la page
  • Envoyer par e-mail

Bonduelle se lance dans les réunions Tupperware

1er juin 2015

Contrairement aux idées reçues, la vente en réunion à domicile, que l’on connaît sous le nom de « réunion Tupperware », est un secteur dynamique, qui progresse en France. Bonduelle vient ainsi de se lancer dans ce mode de distribution. La marque a déjà recruté 20 ambassadrices dans la région Nord-Picardie, le dispositif ayant vocation à être ensuite répliqué dans le Sud-Ouest, avant une extension à toute la France. Le rôle de ces ambassadrices ? Vendre, bien sûr, mais aussi apprendre aux consommatrices à préparer les légumes. Pour cela, elles animent des ateliers culinaires autour de lots de produits Bonduelle et Cassegrain. « Les gens ne savent plus cuisiner du légume. Il s’agit de faire redécouvrir le produit autrement », explique au journal Les Echos Sandrine Vidallet, responsable de la vente à domicile chez Bonduelle.

Ces réunions permettent de « coacher » les consommateurs

La rémunération des ambassadrices de Bonduelle est autour de 15 à 20 % des ventes réalisées. L’hôtesse qui accueille l’atelier et invite ses amis est, elle, rémunérée en produits. Sur les premiers retours d’expérience, les ventes sont significatives, puisque chaque réunion génère une moyenne de 400 euros de ventes. D’autres marques se lancent dans la vente à domicile, comme Phildar, le spécialiste du tricot. Un des intérêts de la vente en réunion est de pouvoir « coacher » les consommateurs, en les accompagnant de façon conviviale dans l’utilisation des produits. Les secteurs concernés sont vastes, relèvent Les Echos, entre la cosmétique, le textile, l’amélioration de l’habitat, la décoration intérieure, l’œnologie ou la gastronomie. Ce mode de distribution représente un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en France.

Plus d’infos :
- Les Echos
- Quels nouveaux rôles pour les vendeurs ?

Pour rester informé :
- Inscrivez-vous à la newsletter /le hub de La Poste