Le Groupe

Le papier est un média émotionnel. Tactile, olfactif, visuel, sonore, il met bien des sens en éveil. Grâce aux innovations de l’industrie papetière, il s’autorise toutes les fantaisies. De quoi faire forte impression auprès des lecteurs.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Partager sur Viadéo

Ouvrir sa boîte aux lettres et relever son courrier sont des sources d’émotion positive. C’est ce qui a été mesuré par l’étude Paper Emotion, menée par Isoskèle, filiale du Groupe La Poste, et Iligo, dans le but de tester l’impact visuel et émotionnel du courrier. Pour l’occasion, une méthode innovante a été mise en place avec l’utilisation de différentes technologies embarquant de l’intelligence artificielle telles que le eye tracking ou encore le bracelet mesurant la réponse électrodermale.

 

impact émotionnel media courrier

17 % DES FRANÇAIS RESSENTENT DU PLAISIR À L’OUVERTURE DE LEUR BOÎTE AUX LETTRES(1)

Découvrir son courrier en ouvrant sa boîte aux lettres est un geste a priori anodin qui recèle pourtant des trésors d’émotions positives à commencer par la curiosité (23 %), le plaisir (17 %) et la satisfaction (13%)1. La vue, le toucher et même l’odorat peuvent être stimulés par la découverte et la manipulation du courrier, c’est pourquoi la conception du courrier doit être minutieusement pensée. Le format, le papier et les couleurs choisis sont des éléments différenciants qui feront émerger un courrier parmi les autres. Les formats spéciaux sortent du lot.

9 FRANÇAIS SUR 10 DÉCLARENT AVOIR DÉCOUVERT UN PRODUIT OU UNE MARQUE GRÂCE À L’ÉCHANTILLON(2)

Si la première découverte du courrier suscite une émotion positive chez son destinataire, l’envie d’ouvrir et de découvrir le contenu est décuplée dans le cas d’un courrier adressé. Le lecteur se sent privilégié. Si le courrier contient une offre personnalisée, un échantillon ou un bon de réduction immédiate, la satisfaction du lecteur sera maximale. C’est grâce à l’échantillon que 9 Français sur 10 déclarent avoir découvert un produit ou une marque 2. Un courrier provoquera une intensité émotionnelle deux fois plus élevée que l’email. Format plus simpliste, perdu dans un flot d’autres messages, l’e-mail, perçu comme très pratique car directement en lien avec le site de l’émetteur, n’apporte donc pas la même valeur à la marque. Enfin, l’étude permet de dire qu’il est préférable d’utiliser l’e-mail après l’envoi d’un courrier plutôt que l’inverse.

LES CONSEILS POUR UN CARTON PLEIN

Connaissez votre cible
Adressez, ciblez finement votre courrier et le lecteur se sentira privilégié : un message personnalisé est un signe d’attention, de reconnaissance et de proximité.

Séduisez par votre originalité
Les formats spéciaux de courrier permettent de maximiser cette émotion positive et de classer le courrier en donnant la priorité à l’originalité.

Stimulez les sens
La vue, le toucher et même l’odorat peuvent être stimulés par la découverte et la manipulation du courrier. Nos sens sont la porte d’entrée des émotions !

Soyez beau
Un format attractif, un papier de qualité, un design graphique élégant et épuré facilitent la lecture et aiguisent la curiosité du lecteur.

Soyez généreux
L’intérêt que vous aurez suscité avec votre beau mailing sera renforcé lorsqu’un échantillon y sera camouflé. Considéré comme un cadeau, il donne envie de procéder à l’achat ou de se rendre en point de vente.

 

1. Paper Emotions, étude réalisée par Isoskele.
2. Livre blanc : L’Échantillon, Isoskele et La Poste Solutions Business, avril 2017.