Le Groupe

Pour soutenir ses ventes avant les Fêtes, Maxxess, réseau de 35 magasins spécialisés dans les accessoires motos, a imaginé une campagne originale, basée sur un calendrier de l’avent revisité. Résultat : un fort impact sur les ventes. Retour sur une idée créative et moderne qui prouve que le média courrier peut être source d’inspiration pour tous les secteurs d’activités.

  • Partager dans Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin
  • Copier l'adresse de l'article

Et si la période des fêtes de fin d’année rimait avec créativité ?  

C’est le pari qu’a choisi de faire l’entreprise Maxxess, réseau de franchisés dédié aux équipements pilote et aux accessoires deux-roues. Pour soutenir ses ventes en fin d’année en magasin, les équipes commerciales et communication ont imaginé un mailing composé d’un calendrier de l’avent.  

« Nous nous sommes inspirés de la grande distribution. Nous voyions passer dans nos boîtes à lettres des documents imprimés qui reprenaient cette idée du calendrier de l’avent », nous raconte Romain Fabre, responsable print du Groupe Sadem, qui détient l’enseigne Maxxess.  

« Nous pensions que c’était une bonne idée et nous avons cherché à l’adapter à l’environnement de Maxxess ». 

Un calendrier de l'avent adressé à 140 000 clients 

Quelques mois plus tard, l’entreprise réalisait son premier calendrier de l’avent, adressé par voie postale à 140 000 clients sur toute la France et remis également en magasins. Le calendrier s’étendait du 1er au 25 décembre 2019. Chaque jour, les clients pouvaient ouvrir une case par jour et découvrir une offre variée qui alliait des cadeaux, des bons de réduction exclusif et des jeux avec des partenaires. En plus, une offre commerciale s’étendait sur tout le mois de décembre pour permettre aux clients de profiter de remises lors de leurs achats. 

Résultat : une très forte hausse des ventes 

« Cela a vraiment boosté nos ventes. Notre chiffre d’affaires a augmenté de 30% par rapport à cette même période en n-1 », se réjouit Romain Fabre. « Notre investissement financier a été amorti très rapidement et nos magasins ont pu accroître leurs ventes sur les 20 jours précédant Noël », poursuit-il.   

Une campagne en boîte à lettres qui s’est également déclinée sur les réseaux sociaux. Chaque jour, les clients de Maxxess pouvaient ainsi découvrir sur Facebook la bonne surprise du jour. Les retours étaient très positifs, le dispositif permettant à la fois d’animer la page, de maintenir une forte présence à l’esprit et une proximité avec la marque, tout en incitant les clients à passer en magasin

Une campagne récompensée par les Trophées du Média Courrier  

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, la campagne Maxxess a également été primée à l’occasion des Trophées média courrier de cette année. En effet, le jury a été séduit par l’originalité de l’opération et la réalisation d’un calendrier de l’avent dans le secteur du deux-roues. Un prix spécial a été décerné à la campagne : « Nous ne nous y attendions pas et nous avons été très agréable surpris », nous confie Romain Fabre. 

Au final, une campagne couronnée de succès, mais qui a surtout eu un impact direct sur les ventes et la fréquentation des magasins. Avec Maxxess, le média courrier a une nouvelle fois fait preuve de son efficacité. Convaincu, le Groupe Sadem renouvelle en ce moment même l’expérience pour sa 2ème chaîne de magasins Moto Axxe.  


Une idée + : Quelle est l’origine des calendriers de l’avent ?  

Le calendrier de l’avent vient du mot latin « adventus » qui signifie « avènement ». Dans les traditions religieuses, l’Avent est la période où nous nous préparons à Noël. Elle commence le 4e dimanche précédant le 25 décembre.  

La tradition du calendrier de l’Avent proviendrait d’Allemagne. Au XIXe siècle, des familles distribuaient des images saintes aux enfants chaque matin du mois de décembre afin de les faire patienter.  

Mais, le calendrier que nous connaissons aujourd’hui ressemble surtout à celui créé en 1908 par un éditeur de livres allemand, Gehard Lang, qui proposa un calendrier en carton composé d’images pour chaque jour. Et ce n’est qu’en 1920, que nous voyons apparaître les petites fenêtres à ouvrir jour après jour.