Barre unique de navigation

Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de suivre votre navigation et de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus.

Barre unique de navigation

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Andréotto, Claude

image andreotto

Claude Andréotto est né le 9 février 1949 à Paris. Il étudie pendant cinq ans à l’École Supérieure d’Arts graphiques Estienne et s’intéresse plus particulièrement aux techniques picturales et graphiques. Il s'attarde sur la réalisation de dessins et gravures en taille-douce dans l’atelier de René Cottet, son professeur de gravure.
À partir de 1970, il décide de réaliser des timbres-poste et postule au BEPTOM. En 1974, son premier timbre arrive en France avec l’anniversaire de l’astronome Nicolas Copernic. Claude Andréotto participe également à de nombreux travaux d’éditions (livres, gravures, estampes), mais réalise d’autres timbres-poste pour la France, les Terres Australes et Antarctiques, Andorre, Monaco, les DOM-TOM et plusieurs états africains.

Ces dernières décennies, Claude Andréotto découvre et se sert des possibilités picturales sur ordinateur - il est d'ailleurs l'un des premiers à s'aider de l'informatique. Son travail artistique est essentiellement construit selon deux axes qu'il développe sur son site: les recherches expérimentales et les travaux de commande.

Son site Internet : http://www.andreotto.com

DISTINCTIONS
Grand prix de l’Art philatélique (1976)
Premier prix du plus beau timbre du monde (1977)
Grand prix de l’Art philatélique (1984)
Cérès de la philatélie - timbre en taille-douce (1997)
Plus beau timbre-poste français - catégorie création (2004)
Grand prix de l'Art philatélique - collectivités territoriales (2008)
Cérès de la philatélie - timbre en taille-douce (2010)

Championnat du monde d'escrime

image escrime

Du 4 au 13 novembre 2010, Paris accueillait les championnats du monde d’escrime au Grand Palais. Pratique sportive emblématique de l'époque chevaleresque, l'escrime est devenue, durant ces derniers siècles, un sport de combat subtil, précis, élégant, ainsi qu’une pratique artistique et de loisir. La Fédération française d’escrime compte quelque 70.000 licenciés répartis dans 750 associations sportives. Les trois armes de l’escrime (épée, fleuret, sabre) ainsi qu’un escrimeur handisport sont ici représentés sur les deux timbres-poste. La vignette centrale illustre la verrière du Grand Palais.

La ville de Dijon

image dijon

Le salon philatélique de printemps s’est tenu à Dijon en 2006, un timbre a été émis à cette occasion. Mais c’était aussi l'opportunité de rendre hommage au célèbre sculpteur belge Sluter dont la ville de Dijon commémorera le 600e anniversaire de sa mort, lui qui vécut et réalisa les sculptures du cloître La Chartreuse de Champmol. Une composition a donc été souhaitée pour illustrer le timbre-poste : au premier plan le « puit de Moise », détail d’un socle de calvaire monumental disparu à la fin du XVIIIe siècle, du cloître « la Chartreuse » ; au second plan l’église Sainte Bénigne et ses toits vernissés emblématique de cette région.

Timbre Metz (FFAP)

image metz

En 2011, la ville de Metz a accueilli le 84e Congrès de la FFAP. À cette occasion, et comme pour chaque congrès de la FFAP depuis quelques années, La Poste émet un timbre-poste associé à une vignette. L’un des plus grands édifices gothiques d’Europe, la cathédrale Saint-Étienne, édifiée de 1220 à 1522 et surnommée la lanterne du Bon Dieu en raison de ses 6500 m2 de vitraux, y côtoie le Temple neuf, érigé au début du XXe siècle et qui rassemble aujourd'hui la communauté protestante réformée du centre de Metz. Sur la vignette, la Porte des Allemands (XIIe-XVe siècle), vestige de l'ancienne enceinte médiévale.

René d'Anjou

image rene d'anjou

René Ier d’Anjou est né en 1409 à Angers. L’année 2009 a vu donc la commémoration du sixième centenaire de sa naissance. Duc d’Anjou et Comte de Provence, il fût également Duc de Lorraine, Roi de Naples et de Sicile. Beau-frère du roi Charles VII, il soutient celui-ci contre les anglais et contribue à l’arrêt des luttes franco-anglaises. Il consacrera son temps à l’administration et au développement économique de l’Anjou, de la Lorraine et de la Provence. Ami des lettres et des arts, il était un mécène généreux pour les artistes, architectes et poètes. Esprit des plus complets de son époque, généreux, le Roi René était proche du peuple ce qui lui valut le nom du « Bon Roi René ». Il mourut à Aix-en-Provence en 1480, mais fût enterré dans la cathédrale d’Angers.