Sommaire

Newsletter

Un jeudi sur deux,
l'essentiel des
stratégies relationnelles
décryptées par /le hub
de La Poste !

> S’incrire à la newsletter

Tendances

  • Taille du texte
    Zoom - Zoom +
  • Imprimer la page
  • Envoyer par e-mail

Reconnaissance d’images : les nouveaux « Shazam » du shopping

4 septembre 2014

Prendre une photo d’un objet, et se le faire livrer d’un simple clic : ce n’est plus vraiment de la science-fiction. Les projets opérationnels de reconnaissance d’images se multiplient, ouvrant la voie à de nouveaux parcours d’achat. Ces technologies permettent aussi de traquer le comportement des consommateurs après l’achat. Les initiatives d’Amazon, Zalando, Celio, Tumblr… Et aussi de La Poste.

Zalando teste la recherche de vêtements à partir d’une photo

Depuis cet été, Zalando, le site web de prêt-à-porter, expérimente en Allemagne une fonction de recherche de vêtements à partir d’une photo. Le fonctionnement de ce service est très simple : le client ouvre sur son mobile l’application dédiée, prend la photo du vêtement qui lui plait, et découvre 30 suggestions de produits similaires.

- « Les clients peuvent ainsi rechercher un vêtement grâce à une photo d’un vêtement vu chez des amis ou porté dans la rue, explique Daniel Schneider, responsable du parcours client sur le site de Zalando. Le e-commerce se déroule de plus en plus à l’extérieur de la maison, là où les tendances émergent et sont visibles. »

- Avec son moteur de recherche, Zalando ne promet pas de trouver exactement le même vêtement, mais des modèles voisins, avec la même forme ou le même coloris, comme on peut le voir sur l’image ci-dessus. Il ne s’agit encore que d’un test, lancé sur iPhone (la version Androïd devant suivre rapidement). Le e-commerçant veut étudier le comportement des utilisateurs avant d’étendre l’expérience à d’autres pays.

- Qu’attendent vraiment les clients de ce type d’application ? Une source d’inspiration ? Des vêtements avec des coloris ou des formes bien précis ? Ou veulent-ils trouver moins cher sur internet un vêtement qu’ils viennent d’essayer en magasin ? Zalando en tout cas annonce avoir enregistré plusieurs milliers de recherches dès les premiers jours du lancement du service.

Plus d’infos :
- La revue du digital

L’application mobile de Celio propose aussi cette fonction

Disponible depuis début 2014 sur AppStore et Google Play, la dernière application de Celio intègre aussi une fonction de reconnaissance d’images. Baptisée Scan & Find, elle fonctionne sur le même principe que l’application testée par Zalando, visant à trouver dans le catalogue Celio des vêtements similaires à ceux photographiés.

Plus d’infos :
- ecommercemag.fr

Amazon fait de son smartphone une porte d’entrée
du e-commerce

L’image ci-dessus montre Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, lors de la présentation en juin dernier du tout premier smartphone lancé par le géant d’internet. Il fait ici la démonstration d’une des innovations phares de ce téléphone : le bouton Firefly situé sur la tranche du smartphone. Avec le Fire Phone d’Amazon, si l’on prend une photo d’un objet (comme un CD, un DVD, un livre…) et que l’on appuie sur le bouton Firefly, on est mis directement en relation avec la fiche correspondante du produit vendu sur Amazon. Encore un clic, et l’objet est commandé. Le système est aussi capable de lire les codes barres. Il serait au final en mesure de reconnaître 100 millions de références différentes….

Plus d’infos :
- engadget

Target accompagne ses catalogues d’une application de reconnaissance d’images

Target, cinquième distributeur en volume aux Etats-Unis, n’entend pas laisser à Amazon la voie libre sur le terrain de la reconnaissance d’images. D’un côté, l’enseigne veut éviter que ses magasins physiques ne deviennent de simples showrooms, avec des consommateurs se baladant dans les rayons armés de leur téléphone pour passer commande ailleurs. De l’autre, Target veut aussi être en capacité de proposer à ses clients des parcours de shopping multicanal.

- Le distributeur vient donc de tester sa propre application de reconnaissance d’images. Dénommée « In a Snap », elle permet d’identifier des produits figurant dans les catalogues de l’enseigne, les publicités imprimées et l’affichage en magasin.

- L’idée ici est de proposer aux consommateurs une technologie très simple d’usage pour rendre les catalogues papier interactifs. « In a Snap » apporte des informations additionnelles sur les produits (des vidéos notamment), indique la disponibilité en magasin et permet aussi de commander directement depuis son téléphone.

Plus d’infos :
- Le furet du retail

Zappos emploie des stylistes pour faire les recherches d’images

Zappos est l’un des grands sites de e-commerce de prêt-à-porter aux Etats-Unis. L’entreprise a notamment fondé sa réputation sur son obsession du service aux clients. Avec, par exemple, une politique très conciliante en cas de demande de remboursement. Cet été, Zappos a aussi lancé son service de reconnaissance d’images, baptisé Ask Zappos, mais avec deux spécificités bien particulières.

- Tout d’abord, ce sont des salariés, et non un algorithme, qui identifient les articles sur les photos qu’envoient les clients. Les demandes peuvent porter sur des vêtements, des chaussures, des sacs ou encore des accessoires de mode (chapeau, lunettes, etc.). Et l’équipe de Ask Zappos, composée de stylistes, peut être contactée de nombreuses façons : par mail, par SMS, depuis le site web et même en postant une photo sur Instagram avec le hashtag #AskZappos.

- L’autre spécificité marquante : Ask Zappos indique où trouver l’article recherché même s’il n’est pas en vente sur le site !

- Le service vient d’être lancé et Zappos attend maintenant de voir si ses clients vont être nombreux à l’utiliser. Le site a annoncé que son objectif n’était pas de générer des millions de dollars avec Ask Zappos, mais de proposer un service original et utile pour ses clients, et dont ils parleront autour d’eux.

Plus d’infos :
- Cnet

Kiabi lance une application pour Google Glass

Les Google Glass ne sont pas encore en vente, mais déjà Kiabi a mis au point une application de reconnaissance de vêtements. Il suffit de prendre avec ces lunettes connectées une photo d’un vêtement qui nous plait et l’application propose l’équivalent dans le catalogue Kiabi. A commander en ligne ou à retrouver en magasin. Les Google Glass n’étant pas disponibles pour le grand public, l’initiative de Kiabi s’apparente naturellement à un coup de communication, contribuant à assoir le nouveau positionnement, plus moderne, de la marque.

Plus d’infos :
- Les Echos

La Poste rend les courriers interactifs

La Poste est elle aussi présente sur le terrain de la reconnaissance d’images et propose en cette rentrée 2014 une application pour smartphones et tablettes. Testée en début d’année, cette appli dénommé Flash Mailing est désormais accessible à tous les annonceurs. Elle permet de flasher très simplement une page d’un courrier ou d’un magazine pour accéder à du contenu et des services additionnels : vidéo, géolocalisation d’un point de vente, demande d’échantillon, jeu concours, etc. Un pictogramme Flash Mailing signale les images qui peuvent être flashé. L’appli est disponible sur AppStore et Google Play.

Plus d’infos :
- La Poste

Tumblr analyse pour les marques les photos mises en ligne

La reconnaissance d’image peut aussi servir après l’achat, pour mieux comprendre quel usage les consommateurs font du produit qu’ils ont acheté. C’est l’objet du partenariat entre Tumblr et Ditto, une entreprise qui analyse les photos sur les réseaux sociaux pour y scanner les marques portées par les internautes.

- Chaque jour, 130 millions de photos sont mises en ligne sur Tumblr, avec peu ou pas de légende pour les décrire. Le partenariat avec Ditto vise à repérer automatiquement la présence de marques (boisson, vêtements, voitures, etc.) sur ces images et à en analyser le contexte. Une marque américaine de sac, Vera Bradley, aurait ainsi détecté que ses sacs à main étaient régulièrement offerts comme cadeaux d’anniversaire aux adolescentes

Plus d’infos :
- Vanksen.fr

- Les Echos

L’info en plus :
Le commerce 100% connecté tient salon à Lille

Les 21, 22 et 23 octobre à Lille, le salon #vadconext proposera un tour d’horizon complet des techniques de pointe du commerce sous toutes ses formes. Qu’il s’agisse de e-commerce, de vente à distance multicanal, de marketing direct, de social media ou encore de e-logistique, des experts et décideurs du monde entier viendront partager leur vision des tendances et des innovations du commerce connecté. La Poste est partenaire de cet événement qui rassemble start-up, laboratoires de recherches et grandes enseignes.

Plus d’infos :
- #vadconext